Jean Grae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Grae
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean Grae en 2006.

Informations générales
Surnom What? What?, The Easter Bunny
Nom de naissance Tsidi Ibrahim
Naissance (39 ans)
Le Cap, Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Activité principale Rappeuse
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground
Instruments Voix
Années actives Depuis 1996
Labels Third Earth Music (2002–2003), Babygrande Records (2003–2005), Blacksmith Records / Warner Bros. Records (depuis 2005)
Site officiel www.jeangrae.com

Jean Grae, de son vrai nom Tsidi Ibrahim, née le au Cap, en Afrique du Sud, est une rappeuse américaine. Elle se popularise initialement dans la scène hip-hop underground à New York et rencontre, depuis, un succès international.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jean Grae est née Tsidi Ibrahim[1] au Cap, en Afrique du Sud. Fille de musiciens de jazz sud-africains Sathima Bea Benjamin et Abdullah Ibrahim, elle grandit à New York, où emménagent ses parents juste après sa naissance. Elle étudie la performance vocale à la Fiorello H. LaGuardia High School, puis à l'Université de New York. Elle abandonne après trois semaines de cours[2],[3].

Débuts (1996–1998)[modifier | modifier le code]

En 1995, Ibrahim est repérée par George Rithm Martinez, lorsque ce dernier la recrute pour une démo de cinq chansons pour son groupe, Ground Zero. Leur démo est un succès critique et le duo remporte le prix de Unsigned Hype au magazine The Source en mars 1996[1]. Elle se joint ensuite à un groupe de hip-hop appelé Natural Resource[1], aux côtés d'Ocean et le disc jockey James « AGGIE » Barrett. En 1996, ils publient plusieurs singles intitulés Negro League Baseball[3], Bum Deal, They Lied, Bum Deal (remix), They Lied (remix) et I Love this World, sur leur propre label, Makin' Records[2]. Elle participe également aux singles des artistes de Makin' Records Pumpkinhead et Bad Seed.

Carrière solo (1998–2004)[modifier | modifier le code]

Natural Resource se sépare en 1998, année durant laquelle Ibrahim change son nom de scène de What? What? à Jean Grae, inspiré du personnage Jean Grey des X-Men[4]. Sous son nouveau nom de scène, elle publie son premier LP, Attack of the Attacking Things, en 2002, qui suit en 2004 de This Week[4]. Durant sa carrière, elle enregistre avec de nombreux artistes et groupes comme Atmosphere, The Roots, Talib Kweli, The Herbaliser, Da Beatminerz, Phonte, Mr. Len, Masta Ace, Vordul Mega, C-Rayz Walz, Mos Def, Styles P, Pharoahe Monch et Immortal Technique.

Grae compte aussi un album non publié avec le producteur 9th Wonder, de l'ère Little Brother, intitulé Jeanius. Cet album est publié sans autorisation sur Internet, et le travail qui y est prodigué est alors arrêté[5]. Cet album est finalement publié par Zune Live Marketplace deux semaines avant sa publication officielle le 9 juillet 2008. Son rap sur l'album est décrit par Robert Christgau comme « remarquable dans sa rapidité, sa clareté et sa cadence idiomatique[6]. »

Blacksmith Music (2005–2008)[modifier | modifier le code]

Anciennement signée au label Babygrande Records, elle signe un contrat en 2005 avec Blacksmith Records de Talib Kweli. Le 28 avril 2008, Grae poste un message sur sa page MySpace disant adieu à ses fans[7]. Elle cite par la suite son mécontentement vis-à-vis de l'industrie musicale et son désir de fonder une famille, mais souhaite malgré tout continuer : « Vous savez quoi ? J'ai besoin de ce Grammy. Je crois que je pourrai arrêter après ça[8]. » En juillet 2008, Talib Kweli poste un message mentionnant la date de sortie de l'album de Grae. Le blog encourage les fans à acheter l'album, citant Grae comme l'« un des vrais derniers MCs féminins qui reste. » Grae revient jouer sur scène la même année[9].

Freelance (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

Le 18 septembre 2008, Jean Grae poste une publicité Craigslist offrant ses services[10],[11].

Le 23 juin 2011, après trois ans d'inactivité, Grae publie une mixtape gratuite intitulée Cookies or Comas, qui fait participer Styles P., Talib Kweli et Pharoahe Monch ; elle contient aussi le single à succès Assassins de l'album W.A.R. de Monch, et Uh Oh de Gutter Rainbows de Talib Kweli[12]. Elle suit le 2 janvier 2013 par Dust Ruffle contenant plusieurs chansons non publiées entre 2004 et 2010[13]. En 2012, elle annonce un nouvel album intitulé Cake or Death[14]. Grae publie un livre audio intitulé The State of Eh, en janvier 2014[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2003 : The Bootleg of the Bootleg EP
  • 2013 : Gotham Down: Cycle 1: Love In Infinity (Lo-Fi)
  • 2013 : Gotham Down: Cycle II: Leviathan
  • 2013 : Gotham Down: Cycle 3: The Artemis Epoch
  • 2014 : jeannie.
  • 2014 : That's Not How You Do That: An Instructional Album for Adults
  • 2015 : iSweatergawd
  • 2015 : Saix

Mixtape[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Cookies or Comas

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Jamin Warren, « Jean Grae », Pitchfork Media,‎ .
  2. a et b (en) Quibian Salazar-Moreno, « Jean Grae Biography », AllMusic.
  3. a et b (en) « Jean Grae Biography » (consulté le 3 octobre 2008).
  4. a et b (en) Crockett, Stephen A., Jr. (2008), Grae's Anatomy, The Root Magazine, 13 août 2008, (consulté le 28 mars 2013).
  5. (en) Johnson, Christopher (2008), "Jean Grae: 'I Am Hip-Hop'", NPR Music.
  6. (en) Christgau, Robert (2008), Jean Grae Shows There's No Better Femcee, NPR Music, (consulté le 28 mars 2013).
  7. (en) Jean Grae Retires From Hip-Hop?, AllHipHop, (consulté le 28 mars 2013).
  8. (en) Harvilla, Rob (2008), "The Trials of Jean Grae", Village Voice, 8 juillet 2008, (consulté le 28 mars 2013).
  9. (en) Chinen, Nate (2008), A Hip-Hop Classicist Defies Her Meager Turnout, New York Times, 1er décembre 2008, (consulté le 28 mars 2013).
  10. (en) Craigslist.org; Jean Grae Will Do Original Verses..For $$$, lol, (consulté le 28 mars 2013).
  11. (en) Michaels, Sean (2008) Jean Grae becomes a hip-hop mercenary, The Guardian, 24 septembre 2008, (consulté le 28 mars 2013).
  12. (en) Jean Grae - Cookies or Comas (Mixtape), StupidDope, 27 juin 2011.
  13. (en) Eric Diep, "Stream Jean Grae’s New Album 'Dust Ruffle'", XXL Magazine, 2 janvier 2013, (consulté le 28 mars 2013).
  14. (en) « Jean Grae's "Cake Or Death" Album Trailer Released », HipHopDX (consulté le 27 mai 2015).
  15. (en) The State of Eh. A Read Along Album Book Thing

Liens externes[modifier | modifier le code]