Jean Comandon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Comandon est un médecin français né le à Jarnac (Charente) et mort le (à 93 ans) à Sèvres (Hauts-de-Seine)[1].

Docteur en médecine, il invente la microphotographie en 1908 ; il est aussi un des précurseurs dans l'utilisation du cinéma à but scientifique. Il l'utilise en particulier à des fins éthologiques ou botaniques. Il put ainsi décomposer le mouvement de cellules animales en le filmant grâce à des caméras couplées à des microscopes. Il étudia également la croissance des végétaux.

Il prend la direction, en 1926, du Laboratoire de biologie et de cinématographie scientifique, fondé par le mécène Albert Kahn[2]. Il fut longtemps le chef du Service de cinématographie technique à la Direction de la recherche scientifique. Ses archives de films (plus de 400) sont abritées par l'Institut Pasteur.

Jean Comandon a été, selon Philippe Esnault, une « grande figure de créateur, hélas ! l'une des plus méconnues du cinéma français »[3].

Odette Comandon, célèbre conteuse en saintongeais, est sa petite-nièce par alliance.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Institut Pasteur
  2. Claude Viry, « La documentation un outil pour la paix – Albert Kahn, banquier philanthrope », revue Inter CDI, no 97.
  3. Image et Son, numéro spécial « Le court métrage français », avril-mai 1962, p. 64

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Hillairet, Un médecin jarnacais célèbre inventeur, Jean Comandon, 1983.
  • Béatrice de Pastre et Thierry Lefebvre (éds.), Filmer la science, comprendre la vie : le cinéma de Jean Comandon, Paris: Centre national de la cinématographie, 2012. 504 p. : ill. (ISBN 2-912573-60-2)