Jean-Paul Beugnot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beugnot.

Jean-Paul Beugnot
Fiche d’identité
Nom complet Jean-Paul Beugnot
Naissance
Schiltigheim
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Montpellier
Taille 2,07 m
Situation en club
Poste Intérieur
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
Bar-le-Duc
Strasbourg
Étoile de Mézières
Étoile de Charleville-Mézières
Sélection en équipe nationale **
1951-1961Drapeau : France France (98 sél)1068

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Jean-Paul Beugnot, né le 25 juin 1931 à Schiltigheim, mort le 7 février 2001 à Montpellier, est un joueur de basket-ball français

Joueur de 2,07 m, il évolue au poste de pivot à l'Étoile de Mézières. Il est considéré comme l'un des plus grands joueurs du basket français, le plus grand pivot par la taille avant l'arrivée en 1957 de Jean-Claude Lefebvre (2,18 m). Grâce à un physique hors normes, une superbe détente, une grande générosité et un esprit de battant, il a marqué l'histoire du Basket français.

Ses deux fils, Éric et Gregor ont également été internationaux français de basket-ball.

Après sa carrière de sportif, il a également occupé des fonctions de dirigeants au sein de la Fédération française de basket-ball, en particulier de 1988 et 1992 où il occupe le poste de vice-président.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Carrière au sein de clubs[modifier | modifier le code]

Après avoir évolué aux Pierrots de Strasbourg et chez les Bleus de Bar-le-Duc, il intègre l'Étoile de Mézières.

Il aide ce club à atteindre le plus haut niveau national, puis à remporter deux titres de champion de France, en 1958 et 1960. Son palmarès en club se complète de deux victoires en coupe de France, en 1958 et 1959.

Il termine également meilleur marqueur de Nationale 1 en 1963. Lors de sa dernière saison dans cette division, il marque encore 20,2 points par rencontre, à l'âge de trente six ans.

En 1967, il quitte l’Étoile, devenue entretemps l'Étoile de Charleville-Mézières, et fini sa carrière par un passage à l'ESPE Basket Châlons-en-Champagne.

Carrière de joueur international[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Beugnot a été sélectionné à 98 reprises dans des compétitions internationales, sous le maillot tricolore, et a participé à trois olympiades[1].

Il débute en équipe de France en 1951 lors d'une rencontre face à la Yougoslavie à Belgrade[2]. Sa première compétition majeure sous le maillot bleu se déroule à Helsinki aux Jeux olympiques 1952. La France y termine à la huitième place. Grâce à une troisième place obtenue lors du championnat d'Europe 1953 disputé à Moscou et dont Beugnot est absent, la France participe au Championnat du monde 1954 qui se déroule au Brésil. Les Français terminent à la quatrième place d'une compétition remportée par l'équipe des États-Unis représentée par une entreprise, Caterpillar[2].

Après un championnat d'Europe 1955 décevant, terminé à la neuvième place, Jean-Paul Beugnot participe à ses deuxièmes jeux lors des Jeux olympiques de Melbourne. Lors de la première phase, les Français triomphent de l'URSS et de l'Uruguay, victoires qui qualifient la France pour la finale à quatre. Lors de la rencontre face à l'Uruguay, Jean-Paul Beugnot, qui réussit 17 points, est victime d'un KO[3]. Lors de la finale à quatre, l'Uruguay et l'URSS prennent leur revanche et la France termine à la quatrième place[2].

Jean-Paul Beugnot ne dispute pas les deux championnats d'Europe suivant. Lors des jeux de Rome, la France débute par deux défaites face à l'Italie et la Tchécoslovaquie qui condamnent les Français à disputer la poule de classement pour terminer finalement à la dixième place. Jean-Paul Beugnot dispute sa dernière compétition sous le maillot bleu lors du championnat d'Europe 1961 à Belgrade. La France termine quatrième.

Carrière de dirigeant[modifier | modifier le code]

De 1976 à 1985, il siège au Comité directeur de la fédération française de basket-ball. De 1988 à 1992, il occupe le poste de vice-président de cette fédération[1].

En mai 2000, il s'investit une nouvelle fois dans les structures de ce sport en intégrant le Comité départemental de l'Hérault[4],[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Jean-Paul Beugnot », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. a, b et c Piere-Yves Descamps et Étienne Labrunie, La grande histoire du BASKET FRANÇAIS, Paris, l'Équipe, , 224 p., relié (ISBN 978-2-915535-56-3), p. 79-85
  3. Étienne Descamps, op. cit., p.  16-17
  4. Annonce de décès de Jean-Paul Beugnot
  5. « Chazalon élue à l’académie du basket français », sur www.basketfrance.com, (consulté le 11 mars 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]