Hervé Dubuisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubuisson.
Hervé Dubuisson Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 8 août 1957 (56 ans)
Douai
Taille 1,95 m
Surnom Dub
Situation en club
Club actuel retiré
Poste Ailier
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1973-1975
1975-1980
1980-1982
1982-1986
1986-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
Denain
SCM Le Mans
Antibes
Stade français
Racing Club de Paris
Sceaux
Gravelines
Nancy
Montpellier
Sans club
Montpellier
Sélection en équipe nationale **
1974-1989 Drapeau : France France (254 sél) 3821
Carrière d’entraîneur
1996-1997
1997-1999
1999-2001
Montpellier
Antibes
Nancy

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Hervé Dubuisson, surnommé Dub, est un joueur de basket-ball français né le 8 août 1957 à Douai. Homme de tous les records[1], il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du basket français. Il figure en 2004 dans la première promotion de l'Académie du basket-ball français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Sous le maillot de Montpellier lors de la saison 1998-1999.

Détenteur de la plupart des records du basket français, Dubuisson est longtemps considéré comme le joueur français le plus doué de l'histoire. « C'est le plus bel attaquant pur qu'il y ait jamais eu dans le basket français », estime le consultant Jacques Monclar[2]. Sur le plan collectif, il n'a pourtant pas connu la consécration que son talent lui promettait.

Très tôt intégré au basket professionnel et à l'Équipe de France senior, il laisse peut-être passer sa chance lorsqu'il ne donne pas suite aux propositions des recruteurs universitaires américains.

Il commence en seniors à Denain en 1975, à 15 ans et demi. Dès la fin de la saison, il est sélectionné en équipe de France : il devient ainsi le plus jeune international français de tous les temps à l'âge de 15 ans et 9 mois.

En 1984, il participe à la Summer League NBA avec les New Jersey Nets où figure également le Brésilien Oscar Schmidt. Il est ainsi le premier joueur français à revêtir un maillot de la prestigieuse National Basketball Association. Un exploit qui lui vaut la couverture de L'Équipe magazine avec le titre : « Le rêve américain ». De son côté, la presse sportive américaine le qualifie du « blanc qui sautait au-dessus des buildings ». Son manque de qualités défensives et la méfiance des franchises NBA à l'égard des étrangers l'empêchent cependant de s'imposer sur les parquets américains. Il retourne donc au Stade français, avec qui il est sous contrat.

Le 21 novembre 1985 à Équeurdreville, l'Équipe de France, entraînée par Jean Galle, affronte la Grèce dans le cadre des qualifications au Mondial 1986. Ce soir-là, il inscrit 51 points, un record pour un joueur de la sélection française. Mais, au bout de trois prolongations, la Grèce de Níkos Gális (36 points) s'impose 130 à 126.

En championnat, il marque 55 points en 1989 lors d'une rencontre entre le Racing Paris et l'ASPO Tours. Au total, il marque 50 points ou plus 5 fois au cours de sa carrière en championnat de France. Il est le meilleur marqueur de l'histoire du championnat.

Joueur d'une longévité exceptionnelle, il est sacré MVP du All-Star Game LNB 1994, à 36 ans, avant de rejoindre le BCM Gravelines de Jean Galle.

Carrière d'entraîneur et accident[modifier | modifier le code]

Reconverti en tant qu'entraîneur de l'Olympique d'Antibes en 1997, il fait son retour à 41 ans en tant que joueur sous les couleurs du Montpellier Basket en 1998 (dont il devient ensuite l'entraîneur), inscrivant 30 points contre Besançon et établissant un ultime record de 25 saisons au plus haut niveau.

Engagé par le très ambitieux SLUC Nancy en 1999 en tant qu'entraîneur, il est frappé par un terrible accident de la circulation le 10 mai 2001. Percuté à moto près de son domicile à son retour de l'entraînement par un automobiliste qui prend la fuite, sa carrière d'entraîneur est brutalement et peut être définitivement interrompue. C'est son adjoint, Sylvain Lautié qui lui succède à la tête du SLUC Nancy, club qui décroche en Russie contre le Lokomotiv Mineralnye Vody Rostov le premier titre européen du Club en Coupe Korac. Après plusieurs mois de coma et deux années de rééducation intensive sur la Côte d'Azur, Hervé Dubuisson, épouse début 2005 en l'Église Russe de Nice, la franco-bulgare Madlena Staneva légende du basket féminin européen.

Aujourd'hui, Hervé Dubuisson, est membre du Comité d'honneur de l'Académie du basket-ball français chargé de désigner au Panthéon de ce sport les Légendes du basket-ball français et met sa notoriété au profit d'actions humanitaires comme l'Association Petit Prince.

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Son palmarès en club se limite à deux titres de champion de France avec Le Mans en 1978 et 1979. Il est par la suite huit fois meilleur marqueur français (en 1980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985 et 1987, 1989), mais aucun titre ni même de finale ne viennent enrichir son palmarès. Il est également désigné MVP français Maxi-Basket du championnat en 1984.

Hervé Dubuisson est considéré comme le deuxième meilleur marqueur de l'histoire de la Pro A, avec les statistiques officielles commençant lors de la saison 1982-83. Ces statistiques lui comptent 7 749 points alors qu'il en est officieusement le meilleur marqueur avec 12 557 points en comptant les points marqués avant la saison 1982-1983. Dubuisson est également le 28e passeur de l'histoire du championnat de France de basket-ball de première division avec 969 passes décisives.

Dubuisson cumule les records avec l'équipe de France. Il est le meilleur marqueur de tous les temps en équipe de France avec 3 821 points, et recordman des points marqués sur un match contre la Grèce (51 points). Hervé Dubuisson compte également 254 sélections en équipe de France de basket-ball, ce qui constitue également le record de l'équipe française.

Parcours[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'homme de tous les records Maxi Basket numéro 21 (juin 2010)
  2. Vidéo hommage à Dubuisson sur youtube

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]