Jean-Jacques Burot de Carcouët

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Jacques Burot de Carcouët
Fonctions
Député de la Loire-Atlantique
-
Conseiller général de la Loire-Atlantique
Maire de Héric (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Arme
Conflit
Distinction

Jean-Jacques Burot de Carcouët, né le à Nantes, et, mort le à Héric[1], est un militaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une vieille famille bretonne, fils de Jean Burot de Carcouët et de Marie Catherine Suzanne Imbert de La Choltière, il suivit la carrière militaire. À la Révolution, il émigra avec ses deux frères, fit dans les « chasseurs nobles » toutes les campagnes de l'armée de Condé, et ne revint qu'après le licenciement de ce corps. Au retour des Bourbons, en 1814, il reçut la croix de Saint-Louis. En 1815, il combattit encore dans les armées royales; puis, lors de la seconde Restauration, il rentra d'abord dans la vie privée.

Propriétaire à Héric, maire de cette commune, et conseiller général, ce n'est qu'en 1827 qu'il accepta une candidature à la députation. Élu, le 24 novembre, par le collège de département de la Loire-Inférieure, avec 130 voix sur 230 votants, et 274 inscrits, il siégea au côté droit dans les sessions de 1828 et 1829, et vota contre l'adresse des 221 qui provoqua la révolution de Juillet. Il obtint, après la dissolution, le 3 juillet 1830, le renouvellement de son mandat, par 153 voix sur 298 votants et 315 inscrits. Burot de Carcouët, sans se rallier à la monarchie de Louis-Philippe, fut de ceux qui ne donnèrent pas leur démission de député. Il siégea jusqu'en 1831, et ne se représenta pas aux élections suivantes.

Marié à Marie Rosalie Josephe Collobel du Bodel, fille de ean Clément Collobel du Bot, officier au régiment de Nice, et d'Élisabeth Bitaut du Plessix, il est le grand-père du comte Amaury de Goyon Matignon de Marcé, maire de Joué-sur-Erdre.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Loire Atlantique, commune d'Héric, acte de décès no 3, année 1848 (consulté le 3 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]