Jean-Daniel Flaysakier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Daniel Flaysakier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Jean-Daniel FlajszakierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie
Alain Flaysakier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Site web

Jean-Daniel Flaysakier, né le à Tours (Indre-et-Loire), est un médecin et journaliste français. Il a été le spécialiste « santé-médecine » à la rédaction de la chaîne de télévision France 2 des années 1980 jusqu'en octobre 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Né Jean-Daniel Flajszakier[1], il opte ensuite pour le nom « Flaysakier ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Médecine[modifier | modifier le code]

Médecin diplômé de la faculté de médecine de Tours, il travaille dans une équipe développant le premier vaccin contre l'hépatite B. Il part en Afrique pour mettre au point cette vaccination, puis au Japon à l’Institut du cancer pour étudier les problèmes de dépistage du cancer de l'estomac. Il devient par la suite titulaire d'un master of science en épidémiologie à l'école de santé publique de l'université Harvard de Boston. De retour en France, il se tourne progressivement vers la presse écrite. La radio, puis la télévision font ensuite appel à lui.

Médias[modifier | modifier le code]

De 1985 à 1991, sur Antenne 2, il est chroniqueur santé dans l'émission matinale Télématin présentée par William Leymergie.

Il est aujourd'hui rédacteur en chef adjoint à France 2, et a également une activité ponctuelle dans un service d'oncologie[2].

Il a annoncé sur son compte Twitter, le 7 octobre 2018, qu'il quitterait France 2 le 31 octobre 2018[3].

Critiques[modifier | modifier le code]

Ses interventions dans le journal de France 2 sont parfois critiquées, par exemple ses commentaires relatifs à un reportage sur les actes médicaux injustifiés[4].

L'analyste des médias Virginie Spies lui reproche de se comporter avec vulgarité sur les réseaux sociaux, elle-même ayant été qualifiée de « pétasse, vulgaire et malade » par Jean-Daniel Flaysakier[5].

Publication[modifier | modifier le code]

  • Jean-Daniel Flaysakier, Santé publique et responsabilité des médias, Hermès, La Revue 1997[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Ratier (préf. Henry Coston), Encyclopédie des pseudonymes, t. I, Paris, Faits et Documents, , 330 p. (ISBN 2-909-76910-0, notice BnF no FRBNF35616656), p. 101, 289.
  2. Olivier Lyon-Caen, « La diffusion des connaissances médicales » avec Jean-Daniel Flaysakier, émission Avec ou sans rendez-vous sur France Culture, 5 juin 2012.
  3. « Le médecin Jean-Daniel Flaysakier va dire adieu à France 2 », sur leparisien.fr, (consulté le 7 octobre 2018).
  4. « Actes injustifiés : une dizaine de médecins « pigeons » attaquent leur confrère journaliste de France 2 », lequotidiendumedecin.fr, 19 février 2013
  5. « Quand une personnalité de France 2 dérape sur Twitter », leplus.nouvelobs.com,‎ (lire en ligne)
  6. https://www.cairn.info/publications-de-Flaysakier-Jean-Daniel--105587.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]