Jean-Baptiste Leclerc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leclerc.

Jean-Baptiste Leclerc
Fonctions
Député du bailliage d'Anjou

(11 mois et 9 jours)
Gouvernement Assemblée constituante de 1789
Groupe politique Tiers état
Député de Maine-et-Loire

(11 mois et 7 jours)
Gouvernement Convention nationale
Député au Conseil des Cinq-Cents

(3 ans, 7 mois et 5 jours)
Député au Corps législatif

(2 ans et 7 jours)
Président de l'Assemblée nationale

(29 jours)

(15 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Angers (Maine-et-Loire)
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Plaine
Majorité
Profession Huissier
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
députés de Maine-et-Loire

Jean-Baptiste Leclerc est un homme politique français né à Angers le , mort à Chalonnes-sur-Loire le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Député à l’Assemblée constituante de 1789, il fut également élu à la Convention nationale en 1792 où bien qu’ayant voté pour la mort du roi, il donna sa démission après la chute des Girondins le . Emprisonné sous la Terreur révolutionnaire, il siégea au Conseil des Cinq-Cents entre 1795 et 1799, comme député du Maine-et-Loire; il dirige cette assemblée entre le et le . Il contribua à la création du Conservatoire de musique en 1798. Après avoir présidé le Corps législatif en 1799, il se retira de la vie politique en 1802, et s'exila à Liège en 1816 au début de la Restauration.

Sources[modifier | modifier le code]