Gabriel Malès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gabriel Malès
Fonctions
Membre du Conseil des Cinq-Cents
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ChasteauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Gabriel Malès est un homme politique français né à Brive (Corrèze) le , et décédé le 15 Avril 1837 au Chauzanel dans la ville de Chasteaux (19) (source:son dossier de légion d'honneur)

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat et substitut du procureur du roi de Brive. Il est élu député du tiers état aux États généraux de 1789 par la sénéchaussée de Brive le ; après avoir voté les réformes réclamées par son ordre, il se retire de la vie politique. Le 23 vendémiaire an IV (, il est élu au Conseil des Anciens. Il soutient le Coup d'État du 18 fructidor an V (), et devient président du Conseil des Anciens en 1798. Il est élu au Conseil des Cinq-Cents le 23 germinal an VII (). Dans un rapport, il constate le déficit de l'État et propose des mesures fiscales notamment en créant un impôt sur le sel; ce dernier impôt sera adopté.
Il soutient le coup d'État du 18 brumaire et devient membre du Tribunat à sa création le 4 nivôse an VIII (). Il est président du Tribunat durant l'An X. À la suppression du Tribunat en 1807, il devient conseiller-maître à la Cour des comptes.
S'il approuve la déchéance de Napoléon Ier en 1814, il vote en sa faveur en mars 1815. Sous la Restauration, il reste conseiller-maître à la Cour des Comptes jusqu'en 1836.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]