Jean-Antoine Petipa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petipa.
Jean-Antoine Petipa
Naissance
Paris
Décès
Saint-Pétersbourg
Activité principale danseur, chorégraphe
Élèves Lucien Petipa, Marius Petipa,
Lev Ivanov, Pavel Gerdt
Conjoint Victorine Morel
Descendants Lucien Petipa, Marius Petipa

Œuvres principales

La Naissance de Vénus et de l'Amour
Psyché et l'Amour
Jocko ou le Singe du Brésil
Les Petites Danaïdes

Jean-Antoine Petipa est un danseur français né à Paris le et mort à Saint-Pétersbourg le . En 1795, il figure à l'âge de huit ans dans la reprise de Psyché, ballet de Pierre Gardel créé à l'Opéra de Paris cinq ans plus tôt. Ses débuts ne sont connus que par le programme de ce ballet, ainsi que par une pétition que son père adresse en 1799 au ministre de l'Intérieur, en vue d'obtenir un congé d'un an pour ses enfants, élèves à l'école de danse de l'Opéra.

Peu de temps après, le jeune Petipa est enrôlé dans la troupe de Filippo Taglioni qui sillonne l'Europe dès 1807, lors de la fermeture de plusieurs théâtres parisiens décidée par décret impérial ; la troupe s'établit à Cassel de 1810 à 1812. Lorsque la France envahit la Prusse à l'aube de la campagne de Russie, les danseurs quittent cette ville à la recherche d'autres engagements et ils séjournent notamment à Vienne et à Naples. Petipa est ensuite engagé comme maître de ballet à Lyon pour la saison 1813-1814. Il est ensuite l'hôte du prince royal de Suède Bernadotte, avec la troupe qu'il a formée, puis il dirige quelque temps le ballet du Théâtre-Français de Hambourg. En janvier 1814, Petipa et sa troupe donnent une série de représentations à Bruxelles, avant de rejoindre Paris pour la réouverture du théâtre de la Porte-Saint-Martin. Premier danseur de la nouvelle troupe, Antoine Petipa commence à composer des ballets, comme Les Six ingénus (musique d'Alexandre Piccinni) et Le Berger de la Sierra Morena (1815).

Engagé comme maître de ballet au théâtre de Marseille, Petipa donnera naissance dans cette ville à son fils aîné, Lucien, en 1815, et à Marius en 1818. En 1819, Petipa est rappelé à Bruxelles comme maître de ballet du théâtre de la Monnaie. Il y reste jusqu'en 1831.

Appelé à Lyon, Marseille et Bordeaux, Petipa revient à Bruxelles de 1833 à 1835, puis retourne à Bordeaux, où Lucien devient premier danseur. La famille s'embarque ensuite pour l'Amérique en 1839, où elle connaît une tournée triomphale. De retour à Bruxelles entre 1841 et 1843, Petipa y monte encore de nouveaux ballets. En 1847, Petipa et son fils Marius s'installent à Saint-Pétersbourg, où le père deviendra professeur à l'École impériale de Danse tandis que son fils entamera la brillante carrière qui fera sa renommée internationale.

Parmi ses élèves russes figurent Lev Ivanov, Pavel Gerdt, Timofey Stoukolkine, etc.

Principaux ballets[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]