Louis Duport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duport.

Louis-Antoine Duport est un danseur et maître de ballet français né à Paris en 1781 et mort dans cette même ville le 19 octobre 1853.

Après avoir étudié la danse avec Jean-François Coulon, il commence sa carrière sur les Boulevards et à l'Ambigu-Comique, puis débute à l'Opéra de Paris en 1800. Il y devient rapidement premier danseur, en rivalité avec Auguste Vestris comme danseur et avec Pierre Gardel comme chorégraphe. Il rompt unilatéralement son contrat en 1808 et s'enfuit de Paris pour Saint-Pétersbourg, en passant par Vienne.

Mlle George et quelques acteurs (parmi lesquels Louis Duport) avaient fui vers la Russie. Il a été admis à Saint-Pétersbourg comme immigrant politique ayant fui Napoléon. Son succès en Russie fut très grand. Même Léon Tolstoï a mentionné son nom dans son roman Guerre et Paix quand il parlait de la vie russe à cette époque.

Au Théâtre Bolchoï Kamenny et au Théâtre de l'Ermitage (théâtre pour la famille du tzar et sa cour), il danse dans les ballets de Charles-Louis Didelot, de Charles Le Picq et d'Ivan Valberkh. À Saint-Pétersbourg, Duport a composé plusieurs ballets : Figaro, Le Jugement de Pâris, La Rose de Solange, La Fête d’un bon propriétaire (Праздник доброго помещика), etc. À Saint-Pétersbourg de 1808 à 1812, il est ensuite nommé directeur de théâtre à Naples et revient à Vienne comme professeur et directeur du Théâtre de la Porte de Carinthie.

Après avoir passé quelques saisons à Naples, Londres et Turin, il revient à Paris en 1836 et se retire de la vie active.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]