Aller au contenu

Filippo Taglioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Filippo Taglioni
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
Côme ou Blevio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
italienne ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Conjoint
Enfants
Autres informations
A travaillé pour
Maître

Filippo Taglioni est un danseur et chorégraphe milanais né à Milan le et mort à Côme le . Il est le fils aîné de Carlo Taglioni et le père de Marie Taglioni et Paul Taglioni qu'il eut avec son épouse Sophie Karsten.

Après avoir dansé sur les scènes italiennes (aussi en travesti), il vient se perfectionner à Paris auprès de Jean-François Coulon, puis est engagé comme premier danseur et maître de ballet à Stockholm en 1803-1804, où naît sa fille Marie. Il occupe ensuite les mêmes fonctions à Vienne, à Cassel et à Munich, puis revient à Stockholm en 1817 et 1818. De retour à Vienne entre 1820 et 1824, il y fait commencer sa fille en 1822.

En 1827, le père, la fille et le fils sont engagés à l'Opéra de Paris, dès lors Filippo va créer des œuvres pour mettre Marie en valeur. Il composera une dizaine de ballets pour Paris (1827-1837) et Saint-Pétersbourg (1837-1842).

Après que sa fille quitte la scène en 1847, Filippo reste maître de ballet à Varsovie jusqu'en 1853, puis se retire au bord du lac de Côme.

Renouvelant en profondeur le genre, Taglioni est le véritable initiateur du ballet romantique.

Principaux ballets

[modifier | modifier le code]

Chorégraphies (opéras)

[modifier | modifier le code]

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Bruno Ligore (dir.), Filippo Taglioni padre del ballo romantico, Aracne, 2023, 548 p. (ISBN 979-1221810462)
  • Marie Taglioni, Souvenirs. Le manuscrit inédit de la grande danseuse romantique, édition établie, présentée et annotée par Bruno Ligore, Gremese, 2017, 191 p. (ISBN 978-2366771169)
  • Madison U. Sowell, Debra H. Sowell, Francesca Falcone, Patrizia Veroli, Icônes du ballet romantique. Marie Taglioni et sa famille, Gremese, 2016, 247 p. (ISBN 978-2366770766)
  • Gunhild Oberzaucher-Schüller (dir.), Souvenirs de Taglioni. Materialen der Derra de Moroda Dance Archives, Band 1, München, K. Kieser, 2007, 206 p. (ISBN 978-3935456142)
  • Gunhild Oberzaucher-Schüller (dir.), Souvenirs de Taglioni. Bühnentanz in der ersten Hälfte des 19. Jahrhunderts, Band 2, München, K. Kieser, 2007, 364 p. (ISBN 978-3935456180)

Liens externes

[modifier | modifier le code]