Kuldīga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kuldīga
Blason de Kuldīga
Héraldique
Drapeau de Kuldīga
Drapeau
Mairie de Kuldīga
Mairie de Kuldīga
Administration
Pays Drapeau de la Lettonie Lettonie
Rajons Kuldīga
Démographie
Population 11 768 hab.[1] (2016)
Géographie
Coordonnées 56° 58′ 00″ nord, 21° 58′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lettonie

Voir sur la carte administrative de Lettonie
City locator 14.svg
Kuldīga

Kuldīga (allemand : Goldingen, lituanien : Kuldyga) est une ville de l'ouest de la Lettonie, et le centre du district de Kuldīga (Kuldigas rajons). En 2008, sa population est de 12 981 habitants.

En 2007, Kuldīga fait partie des villes gagnantes du projet des destinations EDEN lancé par la Commission européenne pour promouvoir le développement du tourisme durable au sein de l’Union européenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région aurait été fréquentée depuis plus de 3000 ans par des cueilleurs-pêcheurs-chasseurs.

Les chutes d'eau (240 à 275 mètres de large, pour une hauteur de 1,8 à 2 mètres), provoquent une interruption du trafic fluvial entre l'arrière-pays et le rivage marin. Cela justifie un établissement humain ancien capable de réguler ce trafic.

La ville de Goldingen (1355), puis Kuldīga, est mentionnée pour la première fois en 1242 sous le nom de Jesusburg, lorsqu'elle est fondée par le grand-maître de l'ordre de Livonie, Dietrich von Grüningen. Elle joint la ligue hanséatique en 1368.

Elle devient la résidence du duc de Courlande Gotthard von Ketteler, à partir du XVIe siècle. Lorsque l'ordre passe à la Réforme protestante, la majorité de ses habitants devient luthérienne. Le Duché de Courlande s'ouvre à une immigration juive dès 1571, qui va participer au développement des activités économiques et culturelles.

La ville, sous le nom de Goldingen, est au XVIIe siècle, l'une des capitales du duché de Courlande (l'autre étant Mitau, aujourd'hui Jelgava).

Jacob Kettler (1610-1682), duc de Courlande-Sémigalie de 1642 à 1682, favorise son développement économique : chantier naval, salpêtre, briqueterie…).

De 1721 à 1795, elle passe sous la domination polono-lituanienne. Elle est chef-lieu de district dans le gouvernement de Courlande de l'Empire russe, jusqu'à l'occupation allemande de 1915-1918. Au XIXe siècle, des fabriques produisent des aiguilles, des allumettes, et du cuir.

En 1939, les Germano-Baltes (13 % de la population) sont impérieusement invités à se replier en territoire allemand. Lors de l'occupation allemande en 1941, la synagogue[2] de la ville, construite avec la permission d'Alexandre II en 1878, est transformée en prison pour les Juifs de la région, qui sont ensuite conduits et abattus dans la forêt avoisinante (Shoah par balles, Einsatzgruppen).

Centres d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Vieille Ville : la qualité de la préservation du vieux centre fait qu'elle a été le lieu de tournage d'au moins 29 films (dont Invincible (Werner Herzog, 2001).
  • Cascade de Ventas Rumba, l'une des plus larges d'Europe (249 m)
  • Réseau de grottes de sable de quartz
  • Atelier de tissage
  • Usine de bonneterie et de vêtements
  • Dzīres Kuldīgā Festival
  • Lido zivis Festival

Jumelage[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Son club de football est le FK Venta Kuldiga.

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «Latvijas iedzīvotāju skaits pašvaldībās pagastu dalījumā»
  2. Les premiers Juifs étaient arrivés d'Allemagne au XVIe siècle et beaucoup y vinrent s'installer de Pologne par la suite.
  3. « Kuldiga in Lettland » Site web de la ville de Geesthacht, consulté le 11 juin 2016.