Jacinthe Marto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jacinta Marto)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacinthe.
Jacinthe Marto
Image illustrative de l'article Jacinthe Marto
Jacinthe Marto en 1917.
Sainte Jacinthe
Naissance
Drapeau du Portugal Aljustrel (en), Fátima
Décès (à 9 ans) 
Drapeau du Portugal Lisbonne
Nom de naissance Jacintahe Marto
Autres noms Hyacinthe
Nationalité Drapeau du Portugal Portugaise
Vénérée à Basilique Notre-Dame-du-Rosaire (Fátima)
Béatification  à Fátima,
par Jean-Paul II
Canonisation  à Fátima,
par François
Fête 20 février
Attributs A vu la Vierge en 1917.

Jacinta Marto, ou Jacinthe Marto née le à Aljustrel (en), Fátima et morte le à Lisbonne, est une des trois pastoureaux qui disent avoir vu la Vierge à la Cova da Iria (en) entre le et le .

Elle meurt en 1920 de la grippe espagnole après une longue agonie de plusieurs mois.

Elle est béatifiée le par le pape Jean-Paul II en même temps que son frère Francisco. Sa canonisation est célébrée le 13 mai 2017 à Fátima au cours du voyage du pape François pour le centenaire des apparitions mariales de Fátima[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Jacinta Marto est née le à Aljustrel (près de Fátima). Elle est la fille cadette d'Olímpia et de Manuel Marto. Elle est baptisée le 19 mars dans l'église paroissiale. Jacinta, comme son frère Francisco et sa cousine Lúcia dos Santos, sont des enfants typiques de la campagne portugaise de l'époque. Ne fréquentant pas l'école, elle travaille comme bergère avec son frère et sa cousine Lúcia[2]. Elle est décrite comme une enfant ayant une volonté forte et avec un talent pour la danse et la poésie[3].

Au printemps 1918, elle fait sa première communion, alors que son frère, plus âgé, est refusé au sacrement par le curé du village[2].

Les apparitions de Fatima[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Apparitions mariales de Fátima.
De gauche à droite : Jacinta Marto (sept ans), Lúcia dos Santos (douze ans) et Francisco Marto (neuf ans), les trois bergers ayant vu la Vierge de Fatima.

En 1915, les trois enfants voient « l'Ange du Portugal ». Puis en 1917, ils voient la Vierge Marie dans le petit village de Fátima.

Après les apparitions, le comportement du frère et de la sœur évoluent. Jacinta est très impressionnée par une vision de l'Enfer qui a eu lieu au cours de la troisième apparition. Bouleversée par le sort affreux qui attend les pécheurs, elle décide dans sa simplicité de faire pénitence et de s'infliger des sacrifices pour leur conversion[4], suivant en cela la proposition faite par la Vierge, au cours de la première apparition.

Après les apparitions, Jacinta entre à l’école primaire sur les recommandations de la Sainte Vierge. D’après les souvenirs de Lúcia, Jacinta était une enfant affectueuse et très gentille, et le fait d’être délicate la rendait émotionnellement plus fragile.

Maladie et mort[modifier | modifier le code]

Tombe de Jacinta dans le sanctuaire de Fatima.

Le , Jacinta et son frère Francisco tombent malades, victimes de la grippe espagnole qui balaye l'Europe en 1918 à la suite de la Première Guerre mondiale. Après une broncho-pneumonie, la petite fille déclare une pleurésie purulente, qui lui cause de grandes souffrances. Le , elle est emmenée à Lisbonne, où elle est admise à l'orphelinat Notre-Dame des Miracles au 17 de la Rua da Estrela. Le , elle est transférée à l'hôpital Dona Estefania de Lisbonne[2].

Jacinta, atteinte de pleurésie et ne pouvant pas être anesthésiée (en raison du mauvais état de son cœur), est admise dans plusieurs hôpitaux successifs. Elle finit par succomber, toute seule, le , dans l'hôpital Dona Estefania de Lisbonne. Elle est enterrée au cimetière de Vila Nova de Ourém, dans la tombe de famille du baron d'Alvaiázere[2].

Au cours de sa dernière maladie, elle aurait reçu plusieurs visites de la Vierge Marie[5],[2].

Si la petite Jacinta est décédée plusieurs mois après son frère (et dans de grandes souffrances), c'est, d'après les propos du Pape Jean-Paul II lors de sa béatification : « en s'offrant héroïquement comme victime pour la conversion des pécheurs »[6].

Vénération et culte[modifier | modifier le code]

Transferts de sa sépulture[modifier | modifier le code]

Le , ses restes mortels sont transférés au cimetière de Fatima, où le cercueil est ouvert et laisse voir son corps exempt de corruption. Le , ses restes sont transférés dans la basilique de Fátima où elle est enterrée dans le transept gauche de la basilique. Le a lieu une nouvelle ouverture officielle du cercueil. Le corps se révèle moins bien conservé que lors de l'ouverture en 1935[2].

Béatification[modifier | modifier le code]

En 1946, s'ouvre le procès en béatification de Jacinta et de son frère Francisco. Le , le pape Jean-Paul II publie le décret proclamant l'héroïcité des vertus des voyants Francisco et Jacinta Marto (ils sont alors déclarés vénérables)[7].

Le , Jacinta est béatifiée en même temps que son frère Francisco par le pape Jean-Paul II[2]. Âgée d'un peu moins de 10 ans au moment de sa mort, Jacinta est la plus jeune des non-martyres à avoir été béatifiée.

Elle est fêtée le [8].

Autres célébrations[modifier | modifier le code]

Le a lieu la célébration du centenaire de sa naissance avec une audience du pape Benoît XVI. Les 12 et , le pape Benoît XVI visite le sanctuaire de Fátima pour le dixième anniversaire de la béatification des pastoureaux Jacinta et Francisco[9],[10].

Canonisation[modifier | modifier le code]

Le 23 mars 2017, le pape François autorise la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret reconnaissant un miracle obtenu par l'intercession de Jacinta Marto, permettant sa canonisation[11].

La canonisation a été célébrée le à Fatima, par le pape François, à l'occasion du centenaire des apparitions[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les petits bergers de Fátima seront canonisés le 13 mai lors du voyage du pape », sur Aleteia, .
  2. a, b, c, d, e, f et g « Les Voyants, la bienheureuse Jacinta Marto », sur Notre Dame de Fatima, fatima.be (consulté le 29 août 2016)
  3. (it) Cristina Siccardi, « Beata Giacinta Marto, Veggente di Fatima », sur Santi e Beati, santiebeati.it, (consulté le 29 août 2016)
  4. « Magnificat », Magnificat, no 255,‎ , p. 297
  5. « FATIMA (PORTUGAL), 1917, Notre-Dame du Très Saint Rosaire », sur Apotres de l'Amour, apotres.amour.free.fr (consulté le 29 août 2016)
  6. Jean-Paul II, « Homélie du pape Jean-Paul II pour la béatification de Jacinta et Francisco Marto », sur Vatican, vatican.va, (consulté le 29 août 2016)
  7. « François et Jacinthe béatifiés », sur Notre Dame de Fatima, fatima.be (consulté le 30 août 2016)
  8. « Bienheureuse Jacinthe (Hyacinthe) Marto », sur Nominis, nominis.cef.fr (consulté le 29 août 2016)
  9. « Voyage apostolique au Portugal pour le dixième anniversaire de la béatification de Jacinta et Francisco, pastoureaux de Fátima (11-14 mai 2010) », sur Vatican, vatican.va, (consulté le 29 août 2016)
  10. (pt) Alexandre Brito, « Papa lembrou João Paulo II na Capelinha das Aparições », RTP,‎ (lire en ligne)
  11. a et b « Vatican: feu vert à la canonisation de deux bergers de Fatima », AFP,‎ (lire en ligne).
Statue des deux pastoureaux béatifiés.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]