Jaber al-Ahmad al-Sabah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jaber Al-Ahmad Al-Sabah)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jaber III
جابر الأحمد الجابرالصباح
Illustration.
Titre
Émir du Koweït

(28 ans et 15 jours)
Premier ministre lui-même
Saad Al-Abdallah Al-Salim Al-Sabah
Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah
Prédécesseur Sabah III
Successeur Saad
Premier ministre du Koweït

(12 ans, 2 mois et 9 jours)
Monarque Sabah III
lui-même
Prédécesseur Sabah III
Successeur Saad Al-Abdallah Al-Salim Al-Sabah

(1 an et 16 jours)
Monarque Sabah III
Prédécesseur Poste crée
Successeur Sabah III
Biographie
Dynastie Al Sabah (en)
Date de naissance
Lieu de naissance Koweït-City (Koweït)
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Koweït-City (Koweït)
Père Ahmad Al-Jaber Al-Sabah
Mère Sheikha Bazba bint Salim Al-Sabah
Enfants 40 enfants

Jaber al-Ahmad al-Sabah
Souverains du Koweït

Cheikh Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah (arabe: جابر الأحمد الجابرالصباح), né le et mort le , a été émir du Koweït du jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de la dynastie des Al Sabah (en) , qui dirige l'émirat depuis sa fondation au XVIIe siècle, il était le troisième fils d'Ahmad Al-Jaber Al-Sabah (en), émir de 1921 à 1950.

Jaber reçoit son éducation à l'école Al-Mubarakiya. En 1949, il est nommé directeur des services publics de la région de l'Ahmadi. En 1962, il est promu ministre des finances et de l'économie du Koweït et transforme un pays tribal en une société moderne et un pays urbanisé avec l'un des plus forts PIB par personne grâce aux revenus du pétrole. Il devient Premier ministre en 1965 puis il est nommé prince héritier en 1966, succédant à son cousin Sabah III en .

En 1981, il dissout l'Assemblée nationale. En mai 1985, il échappe à un attentat commis par un militant islamiste, qui conduisait une voiture piégée dans un cortège. Après l'invasion du Koweït en août 1990, il part en exil avec d'autres membres de la famille royale, et se lance dans une campagne diplomatique afin que d'autres pays mettent la pression sur l'Irak. En 1991, après la guerre du Golfe et son retour d'exil, il réinstaure l'Assemblée nationale. En 1999, il propose un amendement à la loi électorale permettant le droit de vote des femmes, mais cette mesure est rejetée par l'Assemblée nationale qui ne l'a acceptée qu'en 2005.

À sa mort, le , Jaber est remplacé par le prince héritier Saad et le gouvernement annonce trois jours de fermeture des services publics ainsi qu'un deuil de 40 jours.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hamdi A. Hassan, The Iraqi Invasion of Kuwait: Religion, Identity and Otherness in the Analysis of War and Conflict, New York: Pluto (UK), 1999.