Ivan Contreras-Brunet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brunet.
Ivan Contreras-Brunet
Ivan Contreras-Brunet (2009).png
Naissance
Nationalité
Activité

Ivan Contreras-Brunet, né le à Santiago du Chili est un artiste plasticien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Contreras-Brunet est né le 19 février 1927 à Santiago du Chili[1]. Il réalise ses premières peintures au début des années quarante puis il suit les cours de l'École des beaux-arts de Santiago, de 1949 à 1950. Dès 1951, il aborde l'abstraction.

Arrivé en France, à Paris, au début des années cinquante, il rencontre de nombreux artistes : Georges Vantongerloo, Auguste Herbin, Jesús-Rafael_Soto, Max Bill, Lohse et Marino Di Teana. Premières recherches sérielles. Collages constructivistes à Paris. Long séjour à Vienne, en Autriche.

À New York, il fait connaître ses œuvres auprès des galeries qui le dirigent vers les architectes. De retour en Europe, il s'établit définitivement à Paris. Il assume le secrétariat général de l'exposition « Artistes latino-américains de Paris » au musée d'art moderne de la ville de Paris, y invitant en particulier Jorge Camacho, Marta Colvin, Simona Ertan, Joaquin Ferrer, Eduardo Jonquieres, Wifredo Lam, Jesus Rafael Soto et Hervé Télémaque.

En 1968 : rencontre de Michel Seuphor en février. Cofondateur du groupe CO-MO (constructivisme et mouvement) avec Breuer, Seuphor, Luc Peire, Romano Zanotti et Calos. Contreras-Brunet devient membre du Comité du salon Réalités nouvelles en 1970. En 1972, il représente le Chili avec une salle personnelle à la Biennale de Venise (préface de Michel Seuphor).

Devenu membre du Comité du Salon Comparaisons en 1978, il est[précision nécessaire] vice-président.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Maison des Quatre-Vents, Paris, SM 13, Studio d'Arte Moderna, Rome, préface de Nino Calos.

Centre CO-MO, Paris, France. Préface de Michel Seuphor.

  • 1971 : Galerie l'Amateur, Beyrouth, Liban.

Galerie de la Trinita, Rome, Italie.

  • 1974: Galerie Vismara, Milan, Italie, préface de Luigi Lambertini. Maison Karkabi, Faraya, Liban (aquarelles). Galerie Litoarte, Bergame, Italie (graphiques).
  • 1975 : Galerie Nouvelles Images, La Haye, Pays-Bas, préface de Michel

Seuphor. Galerie Unimedia, Gênes, Italie (aquarelles). Galerie Kefri, Bergame, Italie.

  • 1976 : Galerie Vismara, Milan, Italie.
  • 1977 : Galerie Contini, Rome, Italie. Galerie Pa Szepan, Gelsenkirchen, Allemagne. Galerie de l'Université-Paris Sculpt, Paris, France.
  • 1978 : Galerie Sincron, Brescia, Italie. Galerie Patrick Serra, Bergame, Italie.
  • 1980 : Arte, Rome, Italie, Galerie Latzer, Kreuzlingen, Suisse, Galerie Épreuve d'artiste, Beyrouth, Liban.
  • 1982 : Galerie Faris, Paris, France.
  • 1989 : TSA Galerie (Tokyo School of Arts), Tokyo, Japon.
  • 1990 : Galerie Latzer, Kreuzlingen, Suisse, préface du Dr Christina Weiss.

Réalisations monumentales[modifier | modifier le code]

(en collaboration avec la Galerie Nouvelles Images, La Haye).

  • 1975 :Réception et restaurant OCÉ-Van der Grinten, Venlo, Pays-Bas (en collaboration avec la Galerie Nouvelles Images, La Haye).
  • 1978 :Salle du Conseil, Municipalité de Maasluis, Pays-Bas

(en collaboration avec la Galerie Nouvelles Images, La Haye).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) (de) Marcel Galerneau, Contreras-Brunet, Paris, Compagnie annonéenne d'impression et de diffusion, , 96 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CONTRERAS-BRUNET, Ivan », sur ledelarge.fr (consulté le 7 juillet 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]