Ivan Chéparinov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Chéparinov
Ivan Cheparinov 2011.jpg
Ivan Chéparinov en 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Titre aux échecs
Classement Elo
2 715 ()
2 718 ()
2 712 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ivan Chéparinov est un grand maître international du jeu d'échecs bulgare né le .

Depuis août 2018, il est affilié auprès de la fédération géorgienne[1].

Au , il est le 29e joueur mondial et le numéro un géorgien, avec un classement Elo de 2 718 points[2].

Championnats de Bulgarie[modifier | modifier le code]

Chéparinov a remporté quatre fois le titre de champion de Bulgarie (en 2004, 2005, 2012 et 2018).

Tournois individuels[modifier | modifier le code]

En 2007, il finit premier ex æquo et cinquième au départage du championnat d'Europe d'échecs individuel.

Il a remporté les tournois suivants :

Coupes du monde d'échecs[modifier | modifier le code]

Ivan Chéparinov a participé à cinq coupes du mondes d'échecs :

  • en 2005, il fut éliminé au troisième tour par Magnus Carlsen (après départages) ;
  • en 2007, il fut éliminé en quart de finale (cinquième tour) par Magnus Carlsen ;
  • en 2009, il fut éliminé au deuxième tour par Viktor Bologan (après départages) ;
  • en 2015, il fut éliminé au premier tour par Alexander Ipatov ;
  • en 2017, il fut éliminé au deuxième tour par David Navara (après départages).

Secondant de Veselin Topalov[modifier | modifier le code]

Chéparinov a été le secondant de Veselin Topalov lors des championnats du monde à San Luis en 2005 et à Elista en 2006[3].

Il est aussi connu pour avoir refusé de serrer la main à Nigel Short qui devait jouer contre lui au Tournoi de Wijk aan Zee en 2008 en représailles à des critiques émises par Short lors du championnat du monde 2006. Le joueur britannique avait en effet critiqué Topalov qui avait accusé son adversaire Vladimir Kramnik de tricher[3]. L'arbitre de Wijk aan Zee a alors accordé le gain à Nigel Short alors qu'un seul coup avait été joué de part et d'autre[4], mais à la suite d'un appel de Cheparinov, la partie a été jouée le lendemain et gagnée par Nigel Short[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Transfers in 2018 sur le site de la FIDE.
  2. (en) Fiche de Ivan Chéparinov sur le site de la FIDE
  3. a et b (en) Dylan Loeb McClain, « A Forfeit Over Refusing to Shake Hands? », Gambit, The New York Times Chess Blog,‎ (lire en ligne)
  4. (en)« Wijk R08: Cheparinov forfeits on handshake, appeals », sur Chessbase.com, (consulté le 29 juin 2013)
  5. (en)« Handshakes from hell », sur shazgood.wordpress.com, (consulté le 30 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]