Aller au contenu

Israel Adesanya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Israel Adesanya
Israel Adesanya
Israel Adesanya lors d'un évènement de l'Ultimate Fighting Championship à New York (2018).
Fiche d’identité
Nom complet Israel Mobolaji Temitayo Odunayo Oluwafemi Owolabi Adesanya[1]
Surnom The Last Stylebender
Nationalité Nigérian
Néo-Zélandais
Naissance (34 ans)
Lagos (Nigeria)
Style Kick-boxing
Équipe City Kickboxing
Taille 1,93 m (6 4)
Allonge 2,03 m (6 8)
Catégorie Poids moyens (2012-)
Poids mi-lourds (2021)
Palmarès en MMA
Combats 027
Victoires 024
Défaites 003
Titres obtenus Champion des poids moyens de l'UFC (2019-2022, 2023)

Israel Adesanya, né le à Lagos (Nigeria), est un pratiquant nigérian naturalisé néo-zélandais d'arts martiaux mixtes (MMA) et ancien boxeur et kick-boxeur. Il combat actuellement dans la catégorie des poids moyens de l'Ultimate Fighting Championship (UFC).

Vainqueur du tournoi des poids moyens des concurrents du Glory, une promotion internationale du kick-boxing, il a également combattu en boxe chez les poids lourds-léger. En , il remporte le titre intérimaire des poids moyens de l'UFC contre Kelvin Gastelum puis unifie le titre contre Robert Whittaker six mois plus tard. Champion de la catégorie jusqu'en , il perd le titre face à Alex Pereira puis le récupère à nouveau cinq mois plus tard face au même adversaire. Il perd une nouvelle fois le titre en face à Sean Strickland.

Jeunesse au Nigeria et en Nouvelle-Zélande

[modifier | modifier le code]

Né le dans la plus grande ville du Nigeria, à Lagos, Israel Adesanya est l’aîné de cinq frères et sœurs et grandit dans une famille aisée. Son père, Oluwafemi, est comptable et sa mère, Taiwo, est infirmière[2].

Il pratique brièvement le taekwondo dans son enfance. En 1999, il déménage au Ghana avec sa famille pendant 10 mois[3].

Sa famille déménage ensuite à Rotorua, en Nouvelle-Zélande, notamment pour avoir accès à une meilleure éducation et fréquente la Rotorua Boys' High School (en). Israel Adesanya ne s'intéressait pas au sport quand il était au lycée mais aux dessins animés japonais tels que Death Note et Naruto[4],[5].

Pendant ses années de lycée, Adesanya est fortement intimidé et attribue sa décision de poursuivre les arts martiaux plus tard dans sa vie aux mauvais traitements qu'il a subis à cette époque. Inspiré par le film Ong-bak et l'acteur Tony Jaa, il commence à pratiquer le muay-thaï à l'âge de 18 ans. Il se concentre et s’investit complètement dans les sports de combat au détriment de ses études. À l'âge de 21 ans, il décide de déménager à Auckland et commence à s'entraîner sous Eugene Bareman dans le club City Kickboxing, avec de futurs combattants de l'Ultimate Fighting Championship (UFC) tels que Dan Hooker, Kai Kara-France et Alexander Volkanovski[6].

Début de carrière en boxe anglaise et kick-boxing

[modifier | modifier le code]

Israel Adesanya commence sa carrière professionnelle de kick-boxing en 2010. Il combat dans les plus prestigieuses compétitions comme Glory ou encore King In The Ring. Il démontre son talent en étant invaincu pendant 32 combats au début de sa carrière. Sa seule bête noire a été le Brésilien Alex Pereira contre qui il s’est incliné à deux reprises par décision unanime puis par KO,il ne prendra sa revanche qu'en 2023 ou il gagnera par TK.O au 2eme round contre le Brésilien. Israel Adesanya finit sa carrière début 2017, sur un total de 75 victoires pour seulement 5 défaites. Son parcours en boxe anglaise a été bref (un an) mais il a su s’imposer sur cinq de ses six combats.

Carrière dans les arts martiaux mixtes

[modifier | modifier le code]

Débuts (2012-2018)

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte le Néo-Zélandais James Griffiths à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et remporte le combat par KO technique. Le , il affronte le Néo-Zélandais John Vake à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et remporte le combat par KO technique. Le , il affronte le Chinois Song Kenan à Shahe, en Chine, et remporte le combat par KO technique[7]. Le , il affronte l'Australien Maui Tuigamala à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et remporte le combat par KO[8]. Le , il affronte le Chinois Gele Qing à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et remporte le combat par KO technique[9].

Le , il affronte l'Ukrainien Vladimir Katykhin à Henan, en Chine, et remporte le combat par KO technique[10]. Le , il affronte le Russe Dibir Zagirov à Henan, en Chine, et remporte le combat par KO technique[11]. Le , il affronte l'Américain Andrew Flores Smith à Shenzhen, en Chine, et remporte le combat par KO technique[12]. Le , il affronte le Russe Murad Kuramagomedov à Henan, en Chine, et remporte le combat par KO technique[13]. Le , il affronte l'Américain Melvin Guillard à Melbourne, en Australie, et remporte le combat par KO technique[14]. Le , il affronte l'Australien Stuart Dare à Melbourne, en Australie, et remporte le combat par KO[15].

Ultimate Fighting Championship (depuis 2018)

[modifier | modifier le code]

Parcours sans défaite

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte l'Australien Rob Wilkinson à Perth, en Australie, et remporte le combat par KO technique[16]. Sa prestation est désignée Performance de la soirée. Le , il affronte l'Italien Marvin Vettori à Glendale, en Arizona, et remporte le combat par décision partagée (29-28, 29-28, 28-29)[17]. Le , il affronte l'Américain Brad Tavares à Las Vegas, dans le Nevada, et remporte le combat par décision unanime (50-45, 50-45, 49-46)[18]. Sa prestation est désignée Performance de la soirée.

Le , il affronte l'Américain Derek Brunson à New York, dans l'État de New York, et remporte le combat par KO technique[19]. Sa prestation est désignée Performance de la soirée[20]. Le , il affronte le Brésilien Anderson Silva à Melbourne, en Australie, et remporte le combat par décision unanime (29-28, 30-27, 30-27)[21]. Sa prestation est désignée Combat de la soirée.

Champion intérimaire puis incontesté des poids moyens

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte l'Américain Kelvin Gastelum à Atlanta, en Géorgie, et remporte le combat par décision unanime (48-46, 48-46, 48-46)[22],[23]. Sa prestation est désignée Combat de la soirée[20]. Le , il affronte l'Australien Robert Whittaker à Melbourne, en Australie, et remporte le combat par KO[24]. Sa prestation est désignée Performance de la soirée[25].

Le , il affronte le Cubain Yoel Romero à Las Vegas, dans le Nevada, et remporte le combat par décision unanime (48-47, 48-47, 49-46)[26],[27]. Le , il affronte le Paulo Costa à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis, et remporte le combat par KO technique[28]. Sa prestation est désignée Performance de la soirée[29].

Courte escapade chez les poids mi-lourds

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte le Polonais Jan Błachowicz à Las Vegas, dans le Nevada, et perd le combat par décision unanime (49-45, 49-46, 49-45)[30],[31],[32].

Retour chez les poids moyens

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte pour la deuxième fois l'Italien Marvin Vettori à Glendale, en Arizona, et remporte le combat par décision unanime (50-45, 50-45, 50-45)[33],[34]. Le , il affronte pour la deuxième fois le Néo-Zélandais Robert Whittaker à Houston, au Texas, et remporte le combat par décision unanime (48-47, 48-47, 49-46)[35],[36].

Le , il affronte l'Américain Jared Cannonier à Las Vegas, dans le Nevada, et remporte le combat par décision unanime (49-46, 49-46, 50-45)[37],[38]. Le , il affronte le Brésilien Alex Pereira à New York, dans l'État de New York. Il perd le combat par KO technique à la suite d'un enchaînement de coups de poing de la part du Brésilien après avoir dominé le combat pendant les quatre premiers rounds[39],[40],[41].

Champion des poids moyens pour la deuxième fois

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte pour la deuxième fois le Brésilien Alex Pereira à Miami, en Floride. Alors qu'il se trouve contre la clôture après plusieurs coups de poing et un coup de genou au visage de la part du Brésilien, il place en contre deux crochets du droit qui laisse knockout son adversaire[42],[43],[44]. À cette occasion, il remporte le titre des poids moyens de l'UFC. Sa prestation est désignée Performance de la soirée[45].

Nouvelle perte du titre

[modifier | modifier le code]

Le , il affronte l'Américain Sean Strickland à Sydney, en Australie. Le combat est initialement prévu face au Sud-Africain Dricus du Plessis, celui ci ne peut être prêt pour la date prévue. C'est finalement l'Américain Sean Strickland, aspirant numéro 5 de la catégorie et dont le bilan est de 28-5, qui est désigné. Si le duel semble assez déséquilibré, ce dernier va faire déjouer tous les pronostiques. Dans la Qudos Bank Arena, le Nigérian subit la pression de l'Américain, notamment à la fin du 1er round : une droite percutante ébranle Israel Adesanya qui se retrouve dos au grillage. S'en suivront une pluie de coups de l'Américain contre un Israel Adesanya qui ne parviendra à se sortir de cette mauvaise situation que quelques secondes avant que le gong ne sonne. Pendant tout le reste du combat, il ne trouvera jamais la solution et finira par perdre à la décision unanime des juges, qui donneront le même score : 49-46, 49-46, 49-46[46],[47],[48].

Vie privée

[modifier | modifier le code]

Avant de se battre, Israel Adesanya participait régulièrement à des concours de danse à travers la Nouvelle-Zélande[49]. Il a montré sa passion[Quoi ?] pour la danse lors d'une chorégraphie effectuée avant son combat contre Robert Whittaker lors de l'UFC 243[50],[51]. Israel Adesanya est fan d'anime et aimerait créer une société de production d'anime après sa carrière en arts martiaux mixtes (MMA)[52]. Son surnom « The Last Stylebender » est une référence à Avatar, le dernier maître de l'air, une série de dessins animés influencée par l'anime[53]. Il a l'image de l'un des personnages principaux de l'émission, Toph, tatoué sur son avant-bras.

Israel Adesanya a approuvé le référendum néo-zélandais de 2020 sur la légalisation du cannabis. En , il est devenu le premier athlète de MMA à signer un contrat avec l'équipementier Puma[54]. En , Israel Adesanya remporte le World MMA Awards 2020 lors d'un événement distinguant les combattants les plus remarquables de l’année[55],[56]. Il a également adressé en vidéo un message pour tenter de sensibiliser à la montée de la violence à la jeunesse polynésienne[57]. En , Israel Adesanya devient ambassadeur de Stake.com, le partenaire officiel de paris sportifs de l'Ultimate Fighting Championship (UFC)[58].

Le , il est arrêté à l'aéroport international de New York - John-F.-Kennedy pour possession de poings américains[59],[60].

En , Stylebender, un documentaire sur la vie d'Israel Adesanya, est présenté au festival du film de Tribeca[61].

Le 19 août 2023, il est arrêté pour conduite en état d'ivresse dans le centre-ville d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, où son taux d'alcoolémie a été mesuré à 87 mg%. En Nouvelle-Zélande, la limite légale pour conduire est de 50 mg%, et au-delà de 80 mg%, la sanction peut aller jusqu'à 3 mois d'emprisonnement. Le , il décide de plaider coupable et, au lieu d'une peine d'emprisonnement, il est condamné à une amende de 1 500 dollars néo-zélandais et à une suspension de permis de conduire de six mois[62]. Il est acquitté sans condamnation - sa deuxième, après avoir déjà conduit sous le coup d'une interdiction d'exercer - en raison de l'effet négatif qu'une condamnation aurait eu sur sa capacité à voyager et à obtenir des sponsors. En outre, après sa comparution devant le tribunal, il publie des vidéos de l'intérieur du tribunal sur ses pages de médias sociaux, ce qui est illégal en Nouvelle-Zélande sans l'autorisation du juge qui préside l'audience. Il a par la suite retiré ces vidéos et présenté ses excuses[63].

Distinctions

[modifier | modifier le code]

Pay-per-view

[modifier | modifier le code]
Rang Évènement Combat Date Lieu Nombre
1. UFC 234 Adesanya vs. Silva Melbourne, Australie 175 000[65]
2. UFC 253 Adesanya vs. Costa Abou Dabi, Émirats arabes unis 700 000[66]
3. UFC 259 Błachowicz vs. Adesanya Las Vegas, Nevada, États-Unis 800 000[67]
4. UFC 263 Adesanya vs. Vettori 2 Glendale, Arizona, États-Unis 600 000[68]

Palmarès en arts martiaux mixtes

[modifier | modifier le code]
Tableau récapitulatif
27 combats 24 victoires 3 défaites
Par KO 16 1
Par soumission 0 0
Sur décision 8 2
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Défaite 24-3 Drapeau des États-Unis Sean Strickland Décision unanime UFC 293 5 5:00 Sydney, Australie Perd le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 24-2 Drapeau du Brésil Alex Pereira KO (coups de poing) UFC 287 2 4:21 Miami, Floride Remporte le titre des poids moyens de l'UFC.
Performance de la soirée.
Défaite 23-2 Drapeau du Brésil Alex Pereira TKO (coups de poing) UFC 281 5 2:59 New York, État de New York Perd le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 23-1 Drapeau des États-Unis Jared Cannonier Décision unanime UFC 276 5 5:00 Las Vegas, Nevada Défend le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 22-1 Drapeau de l'Australie Robert Whittaker Décision unanime UFC 271 5 5:00 Houston, Texas Défend le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 21-1 Drapeau de l'Italie Marvin Vettori Décision unanime UFC 263 5 5:00 Glendale, Arizona Défend le titre des poids moyens de l'UFC.
Défaite 20-1 Drapeau de la Pologne Jan Błachowicz Décision unanime UFC 259 5 5:00 Las Vegas, Nevada Début dans la catégorie des poids mi-lourds.
Pour la ceinture des poids mi-lourds de l'UFC.
Victoire 20-0 Drapeau du Brésil Paulo Costa TKO (coups de poing et coups de genou) UFC 253 2 3:59 Abou Dabi, Émirats arabes unis Défend le titre des poids moyens de l'UFC.
Performance de la soirée.
Victoire 19-0 Drapeau de Cuba Yoel Romero Décision unanime UFC 248 5 5:00 Las Vegas, Nevada Défend le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 18-0 Drapeau de l'Australie Robert Whittaker KO (coups de poing) UFC 243 2 3:33 Melbourne, Australie Remporte et unifie le titre des poids moyens de l'UFC.
Performance de la soirée.
Victoire 17-0 Drapeau des États-Unis Kelvin Gastelum Décision unanime UFC 236 5 5:00 Atlanta, Géorgie Remporte le titre intérimaire des poids moyens de l'UFC. Combat de la soirée.
Victoire 16-0 Drapeau du Brésil Anderson Silva Décision unanime UFC 234 3 5:00 Melbourne, Australie Combat de la soirée.
Victoire 15-0 Drapeau des États-Unis Derek Brunson TKO (coups de genou et coups de poing) UFC 230 1 4:51 New-York, État de New York Performance de la soirée.
Victoire 14-0 Drapeau des États-Unis Brad Tavares Décision unanime The Ultimate Fighter: Undefeated Finale 5 5:00 Las Vegas, Nevada Performance de la soirée.
Victoire 13-0 Drapeau de l'Italie Marvin Vettori Décision partagée UFC on Fox: Poirier vs. Gaethje 3 5:00 Glendale, Arizona
Victoire 12-0 Drapeau de l'Australie Rob Wilkinson TKO (coups de genou et coups de poing) UFC 221 2 3:37 Perth, Australie Performance de la soirée.
Victoire 11-0 Drapeau de l'Australie Stuart Dare KO (coup de tête) Hex Fighting Series 12 1 4:53 Melbourne, Australie Remporte le titre des poids moyens de la HFS.
Victoire 10-0 Drapeau des États-Unis Melvin Guillard TKO (coups de poing) AFC 20 1 4:49 Melbourne, Australie Remporte le titre des poids moyens de l'AFC.
Victoire 9-0 Drapeau de la Russie Murad Kuramagomedov TKO (coups de poing) Wu Lin Feng: E.P.I.C. 4 2 1:05 Henan, Chine
Victoire 8-0 Drapeau des États-Unis Andrew Flores Smith TKO (arrêt de coin) Glory of Heroes 2 1 5:00 Shenzhen, Chine
Victoire 7-0 Drapeau de la Russie Dibir Zagirov TKO (coups de poing) Wu Lin Feng: E.P.I.C. 2 2 2:23 Henan, Chine
Victoire 6-0 Drapeau de l'Ukraine Vladimir Katykhin TKO (arrêt du médecin) Wu Lin Feng: E.P.I.C. 1 2 NC Henan, Chine
Victoire 5-0 Drapeau de la République populaire de Chine Gele Qing TKO (coups de coude) Wu Lin Feng 2015: New Zealand vs. China 2 3:37 Auckland, Nouvelle-Zélande
Victoire 4-0 Drapeau de l'Australie Maui Tuigamala KO (coup de pied) Fair Pay Fighting 1 2 1:25 Auckland, Nouvelle-Zélande
Victoire 3-0 Drapeau de la République populaire de Chine Song Kenan TKO (coup de tête) The Legend of Emei 3 1 1:59 Shahe, Chine
Victoire 2-0 Drapeau de la Nouvelle-Zélande John Vake TKO (coups de poing) Shuriken MMA: Best of the Best 1 4:43 Auckland, Nouvelle-Zélande
Victoire 1-0 Drapeau de la Nouvelle-Zélande James Griffiths TKO (coups de poing) Supremacy Fighting Championship 9 1 2:09 Auckland, Nouvelle-Zélande Début dans la catégorie des poids moyens.

Palmarès en boxe anglaise

[modifier | modifier le code]
Tableau récapitulatif
6 combats 5 victoires 1 défaites
Avant la limite 1 0
Sur décision 4 1
Décision possible : KOTKO (KO technique) • UD (décision aux points unanime) • MD (décision aux points majoritaire) • SD (décision aux points partagée) • D (match nul) • NC (sans décision) • RTD (abandon)
Résultat Record Adversaire Type Round Date Lieu Notes
Victoire 5-1 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Lance Bryant

UD

3 Drapeau de la Nouvelle-Zélande SkyCity, Auckland, Nouvelle-Zélande Super 8 Boxing Tournament IV : finale des poids mi-lourds.
Victoire 4-1 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Zane Hopman

UD

3 Drapeau de la Nouvelle-Zélande SkyCity, Auckland, Nouvelle-Zélande Super 8 Boxing Tournament IV : demi-finale des poids mi-lourds.
Victoire 3-1 Drapeau des États-Unis Brian Minto

UD

3 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Horncastle Arena, Christchurch, Nouvelle-Zélande Super 8 Boxing Tournament III : finale des poids mi-lourds.
Victoire 2-1 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Lance Bryant

UD

3 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Horncastle Arena, Christchurch, Nouvelle-Zélande Super 8 Boxing Tournament III : demi-finale des poids mi-lourds.
Victoire 1-1 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Asher Derbyshire

KO

2 (3) Drapeau de la Nouvelle-Zélande Horncastle Arena, Christchurch, Nouvelle-Zélande Super 8 Boxing Tournament III : quart de finale des poids mi-lourds.
Défaite 0-1 Drapeau de l'Australie Daniel Ammann

UD

3 Drapeau de la Nouvelle-Zélande North Shore Events Centre, Auckland, Nouvelle-Zélande Super 8 Boxing Tournament II : quart de finale des poids mi-lourds.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) Deepit Sharma, « What is UFC middleweight champion Israel Adesanya's full name and what does it mean? », sur Sportskeeda, (consulté le ).
  2. (en) « Israel Adesanya finally reveals why he ditched the pink hair look before UFC 253 », sur FanSided, (consulté le ).
  3. (en) « 'How a movie changed my life' by Israel Adesanya », sur AthletesVoice, (consulté le ).
  4. (en) David Castillo, « Video: Israel Adesanya explains ‘Death Note’ anime reference at UFC 243 », sur Bloody Elbow, (consulté le ).
  5. (en) « How Israel Adesanya embraces Japanese anime in the UFC », sur ESPN, (consulté le ).
  6. (en) « Kara-France, Volkanovski are City Kickboxing's dynamic Vegas duo », sur ESPN, (consulté le ).
  7. (en-US) « Israel Adesanya vs. Kenan Song, EM Legend 3 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  8. (en-US) « Israel Adesanya vs. Maui Tuigalama, Fair Pay Fighting | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  9. (en-US) « Israel Adesanya vs. Gele Qing, WLF | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  10. (en-US) « Israel Adesanya vs. Vladimir Katyhin, WLF E.P.I.C. 1 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  11. (en-US) « Israel Adesanya vs. Dibir Zagirov, WLF E.P.I.C. 2 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  12. (en-US) « Israel Adesanya vs. Andrew Flores Smith, Glory of Heroes 2 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  13. (en-US) « Israel Adesanya vs. Murad Kuramagomedov, WLF E.P.I.C. 4 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  14. (en-US) « Israel Adesanya vs. Melvin Guillard, Australian FC 20 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  15. (en-US) « Israel Adesanya vs. Stu Dare, Hex Fight Series 12 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  16. (en-US) « Israel Adesanya vs. Rob Wilkinson, UFC 221 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  17. (en-US) « Israel Adesanya vs. Marvin Vettori, UFC on FOX 29 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  18. (en-US) « Israel Adesanya vs. Brad Tavares, The Ultimate Fighter 27 Finale | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  19. (en-US) « Derek Brunson vs. Israel Adesanya, UFC 230 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  20. a b et c (en-US) « UFC 236 bonuses: No surprise with two $50,000 'Fight of Night' winners », sur MMA Junkie, (consulté le )
  21. (en-US) « Anderson Silva vs. Israel Adesanya, UFC 234 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  22. (en-US) « Israel Adesanya vs. Kelvin Gastelum, UFC 236 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  23. « UFC 236 : Adesanya s'impose contre Gastelum après la guerre de l’année! », sur La Sueur, (consulté le )
  24. (en-US) « Israel Adesanya vs. Robert Whittaker, UFC 243 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  25. a et b (en-US) « UFC 243 bonuses: Israel Adesanya picks up an extra $50,000, natch », sur MMA Junkie, (consulté le )
  26. (en-US) « Israel Adesanya vs. Yoel Romero, UFC 248 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  27. « UFC 248 : Israel Adesanya fait le travail contre Yoel Romero », sur La Sueur, (consulté le )
  28. (en-US) « Israel Adesanya vs. Paulo Costa, UFC 253 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  29. a et b (en-US) Dave Doyle, « UFC 253 bonuses: Israel Adesanya, Jan Blachowicz nab 'Performance of the Night' honors », sur MMA Junkie, (consulté le )
  30. (en-US) « Israel Adesanya vs. Jan Błachowicz, UFC 259 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  31. « Amanda Nunes conserve sa ceinture des poids plumes, Israel Adesanya battu à l'UFC 259 », sur L'Équipe, (consulté le )
  32. « UFC 259 : Jan Blachowicz s’impose contre Israel Adesanya et conserve sa ceinture ! », sur La Sueur, (consulté le )
  33. (en-US) « Israel Adesanya vs. Marvin Vettori II, UFC 263 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  34. « UFC 263 : Israel Adesanya en contrôle face à Marvin Vettori ! », sur La Sueur, (consulté le )
  35. (en-US) « Israel Adesanya vs. Robert Whittaker II, UFC 271 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  36. « Israel Adesanya domine Robert Whittaker par décision unanime et conserve sa ceinture des poids moyens », sur L'Équipe, (consulté le )
  37. (en-US) « Israel Adesanya vs. Jared Cannonier, UFC 276 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  38. « UFC 276 : Victoire d'Adesanya sur Cannonier via décision unanime », sur La Sueur, (consulté le )
  39. (en-US) « Israel Adesanya vs. Alex Pereira, UFC 281 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  40. « Alex Pereira domine Israel Adesanya et devient champion UFC des moyens », sur L'Équipe, (consulté le )
  41. « UFC 281 : Alex Pereira inflige un TKO à Israel Adesanya », sur La Sueur, (consulté le )
  42. (en-US) « Israel Adesanya vs. Alex Pereira II, UFC 287 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  43. « Israel Adesanya reprend sa ceinture des poids moyens à l'UFC sur un K.-O. dévastateur contre Alex Pereira », sur L'Équipe, (consulté le )
  44. « UFC 287 : Israel Adesanya met Alex Pereira KO et récupère le titre », sur La Sueur, (consulté le )
  45. a et b (en-US) Matt Erickson, « UFC 287 bonuses: Is there any surprise Israel Adesanya got an extra $50,000 for that KO? », sur MMA Junkie, (consulté le )
  46. (en-US) « Israel Adesanya vs. Sean Strickland, UFC 293 | MMA Bout », sur Tapology, (consulté le )
  47. « UFC 293 : Sean Strickland choque le monde et bat Israel Adesanya », sur La Sueur, (consulté le )
  48. « UFC : Strickland détrône Adesanya et devient le nouveau roi des poids moyens », sur RMC Sport, (consulté le )
  49. (en-US) Scott Harris, « From Dancer to Fighter: How Israel Adesanya Battled His Way to UFC 243 », sur Bleacher Report, (consulté le )
  50. (en-US) Alexander K. Lee, « Israel Adesanya talks elaborate UFC 243 entrance: ‘If I could sing, trust me, Justin Bieber wouldn’t even have a job’ », sur MMA Fighting, (consulté le )
  51. (en-US) Natasha Hooper, « Israel Adesanya explains how dancing helped him become a fighter », sur BJ Penn, (consulté le )
  52. (en-US) Sam Bruce, « How Israel Adesanya embraces Japanese anime in the UFC », sur ESPN, (consulté le )
  53. (en-US) Jack Porter, « How Anime Fuelled Israel Adesanya's Ambition, Ability And Style In The UFC », sur The Sportsman, (consulté le )
  54. (en-US) Nicolaus Li, « Puma Signs Israel Adesanya to Historic Sponsorship Deal », sur Hypebeast, (consulté le )
  55. Mamadou Bâ, « MMA : Israel Adesanya remporte le World MMA Awards 2020 », sur Afrik.com, (consulté le )
  56. (en) Afolake Oyinloye, « Israel Adesanya wins World MMA Awards 2020 », sur Africanews, (consulté le )
  57. « Israel Adesanya : "qu'est ce que vous faites, pourquoi vous vous battez dans la rue ?" », sur Polynésie la 1ère, (consulté le )
  58. (en-GB) Saiyed Adeem Karim, « Stake.com confirms first crypto sponsorship as they sign Israel Adesanya », sur Media Referee, (consulté le )
  59. (en-US) Nolan King et Mike Bohn, « Israel Adesanya arrested at airport for possession of metal knuckles; issued citation by police », sur MMA Junkie, (consulté le )
  60. (en-GB) Martin Domin, « UFC star Israel Adesanya arrested days after losing title to Alex Pereria », sur The Mirror, (consulté le )
  61. (en) « Adesanya documentary shows the 'importance of being your own freaky self' », sur NZ Herald, (consulté le )
  62. (en-US) Ryan Harkness, « Adesanya avoids drunk driving conviction, cleared for landing at UFC 297 », (consulté le )
  63. (en) Edward Gay, « UFC star Israel Adesanya says sorry for posting social vid containing photos inside court », sur Stuff, (consulté le )
  64. (en-US) « UFC 230 bonuses: Israel Adesanya cashes another $50,000 check », sur MMA Junkie, (consulté le )
  65. (en-US) Dave Meltzer, « UFC 234 estimated at 175,000 buys », sur MMA Fighting, (consulté le )
  66. (en-US) Mike Coppinger, « Sources: UFC 253 generated more than 700,000 PPV buys globally », sur The Athletic, (consulté le )
  67. (en-US) Adam Martin, « UFC 259 sold 800,000 pay-per-views worldwide », sur BJ Penn, (consulté le )
  68. (en-US) John Ourand, « Sources: ESPN+ sees nearly 500,000 PPV buys for UFC 263 », sur Sports Business Journal, (consulté le )