Intimidation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abus verbal, au cours d'un entraînement militaire

L’intimidation est un comportement intentionnel visant à provoquer la peur et la crainte d'être blessé à un individu. L'intimidation peut s'exprimer sous forme de violence psychologique et physique et avoir des répercussions traumatiques[1]. Certaines formes d'intimidations sont illégales, notamment le terrorisme[2].


Histoire[modifier | modifier le code]

Les Romains accordaient de l'importance à l'uniforme, les drapeaux, les symboles, les étendards et musiques militaires, pour donner à leurs légions l'aspect de machine de guerre, et à cette effet intimider et démoraliser l'armée ennemie.[réf. nécessaire]

Psychologie sociale[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'intimidation peut se manifester de plusieurs manières. Ces méthodes peuvent inclure violences physiques, regards noirs, manipulation émotionnelle, abus verbaux, bizutages et / ou autres formes d'agression pouvant avoir pour conséquence une baisse de l'égo. Ce comportement peut également inclure des commentaires ou insultes humiliants, des propositions obscènes, des blocages physiques empêchant ou bloquant les mouvements ou autres empêchant une activité quotidienne[3]. Elle peut également faire partie d'une menace criminelle et ainsi résulter à une violence[4]. Et également pour soustraire quelqu'un à la menace ou au chantage.

Il n'est pas prouvé que l'intimidation doivent nécessairement être violent pour causer la peur ou l'effroi[5].

Dominance[modifier | modifier le code]

L'intimidation est le résultat d'une réticence à engager une confrontation ou menacer de violence[6]. L'intimidation peut être un « comportement compensatoire » et également un processus inconsciemment.

L'intimidation et les menaces ont pour résultat une diminution de la productivité dans les relations hiérarchiques[7]

Le harcèlement comprend des intimidations, et peut mener les victimes à développer des troubles psychologiques et à adopter des comportements violents ou d'automutilation et sucidaire[8].

Le viol et l'abus sexuel sont des processus conscients utilisés pour intimider le partenaire d'une relation conjugale[9] et comme arme psychologique dans un conflit armé. Il est néanmoins difficile, de différentier l'intimidation de l'« hooliganisme »[10]. Le cri de guerre a de même une impact psychologique sur l'armée ennemie, et vise notamment, à l'intimider.

L'intimidation scolaire, s'exprime à travers diverse stratégies. Un enfant est victime d'intimidation, quand des propos blessants et désagréables sont répandus à son égard, quand il est frappé et menacé ou que l'on organise son isolement social. La cyberintimidation est utilisée par certains agresseurs, et peut provoquer chez la victime, des problèmes sur les plans psychosocial, affectif et scolaire[11].

Discrimination[modifier | modifier le code]

L'intimidation liée à un préjudice et une discrimination peut inclure un comportement "agaçant, menaçant, intimidant, qui alerte ou qui fait sentir un sentiment d'insécurité chez un autre individu en raison de la race, couleur de peau, les origines, racines ethniques, l'orientation sexuelle, la religion, les pratiques religieuses, l'âge ou d'un handicap sexuel ou mental, peu importe si cette perception est correcte ou non"[3].

Intimidation animale[modifier | modifier le code]

Animal prenant une posture intimidante.

L'intimidation est utilisé par diverse espèces du règne animal, pour dissuader d'éventuels prédateurs. Certains vertébrés ont développé des évolutions physiologiques ; Accroissement exagéré de la masse corporelle ( poissons, grenouilles, crapauds,..), développement de parures ( pelage et plumage), crête et pics ainsi que des ailes chez des reptiles et oiseaux. Des sons et des odeurs spécifiques sont également émis pour intimider. Certains prédateurs possèdent des cornes et des dentures menaçantes[12]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Psychological Trauma, Brian Trappler, M.D, 2014
  2. TERRORISME "le pouvoir de l'intimidation"[réf. incomplète], Emmanuel Chatillon, 2014
  3. a et b (en) Harassment (Aggravated) Law & Legal Definition
  4. (en) Noose: ‘Shameful' sign makes ominous return, de Darryl Fears, Washington Post [1]
  5. (en) Legal Definition of Intimidate
  6. (en) Randall Collins, Violence: A Micro-sociological Theory (2009)
  7. The Psychology of Social Status, Joey T. Cheng, Jessica L. Tracy, Cameron Anderson, 2014, p. 5, p. 9, p. 104, p. 122, p. 204
  8. Le harcèlement au collège: Les différentes faces de la violence scolaire, Dominique-Manuela Pestana, 2013
  9. Sex, Power, Conflict : Evolutionary and Feminist Perspectives: Evolutionary and Feminist Perspectives,Oxford University Press, 1996
  10. Northern Ireland. Community Relations Commission, Community Relations Commission, 1974
  11. Conduites Agressives Chez L'Enfant: Perspectives Développementales et Psychosociales, Barry H. Schneider, Sébastien Normand, 2009, p. 64
  12. Animal Behavior: Mechanism, Development, Function, and Evolution , Christopher J. Barnard Pearson Education, 2004, p. 395