Agression physique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (juin 2011).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Agression physique

Classification et ressources externes

Description de cette image, également commentée ci-après

Durant leur scolarité, certains enfants règlent leurs différends en se battant.

CIM-10 T74.1
CIM-9 995.81
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L’agression physique (abus physique ou violence physique) est une forme d'abus impliquant un contact physique causant des émotions telles que l'intimidation, des blessures, ou autres souffrances physiques[1].

Une agression physique perturbe d'abord la victime, et aussi, dans une moindre mesure, son entourage, par la proximité qu'il éprouve avec la victime, et parce que la survenue de 'agression est un échec de son devoir de protection. La victime est sujette a de nombreuses réactions, parmi lesquelles l'expérience émotionnelle est prépondérante, et par la sensation que le temps de l'agression est comme suspendu, comme extérieur à soi, comme salissant et traumatisant. L'agression restera très longtemps comprise comme une amputation par la victime, et la peur de la revivre - aussi bien concrètement que dans le souvenir - dominera ses pensées. Pour tenter de la résoudre, l'entourage va dans un premier temps se rassembler autour de la victime, et lui offrir des cadeaux, ou lui envoyer des messages, supposés réparateurs ; dans un second temps, il va conduire la victime à oublier, ou à surmonter, l'agression. Si par chance l'agression ne se reproduit pas, au cours du temps, la victime va tenter de résoudre un événement qu'elle ne parvient même pas à nommer au départ, de surmonter sa peur, en mettant en place des stratégies pour se rassurer, comme la rejouer par sa théâtralisation, ou par sa commémoration personnelle[2].

Formes[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Abus physique consensuel[modifier | modifier le code]

L'agression physique consensuelle fait partie du domaine de l'humiliation érotique et le BDSM.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Norway : Treatment Program For Men Who Batter (Haugan, Grethemor Skagseth and Nøttestad, Jim Aage. Norwegian University of Science and Technology. Trondheim, Norway) » (consulté le 16 février 2011).
  2. Dominique Dray, « L'agression physique : une « peur » irréparable », Terrain. Revue d’ethnologie de l’Europe,‎ , p. 35-50 (ISSN 0760-5668, DOI 10.4000/terrain.3084, lire en ligne)