Institut du Verbe incarné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deux prêtres missionnaires de l'institut du Verbe incarné en Papouasie-Nouvelle-Guinée (en 2012)

L'institut du Verbe incarné (Institutum Verbum Incarnatum) est une congrégation religieuse catholique fondée le 25 avril[1] 1984 à San Rafael en Argentine, dans la province de Mendoza, par le Père Carlos Miguel Buela, prêtre ordonné en 1971. Elle est de spiritualité ignatienne. Elle comprend trois branches: la branche masculine (prêtres et frères), la branche féminine (Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matara) et enfin la branche des laïcs.

Branche masculine[modifier | modifier le code]

L'institut du Verbe incarné comprend une branche masculine qui regroupe surtout des prêtres, mais aussi des frères coadjuteurs. Cette branche est divisée en une famille apostolique et une famille de vie contemplative (fondée le 25 décembre 1988). Ses membres sont surtout voués à l'évangélisation de la culture, afin que « soient imprégnés de la force de l'Évangile les modes de pensée, les critères de jugement et les normes d'action. » Les prêtres travaillent en paroisses ou diverses œuvres apostoliques. Ils sont présents en Argentine, en Italie, en France[2], en Terre sainte (notamment à la paroisse latine de Gaza), à Alep en Syrie, au Pérou (première fondation internationale en 1987), au Tatarstan (en Fédération de Russie) ainsi que dans des villes comme Saint-Pétersbourg ou Omsk, au Tadjikistan, à Taïwan, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, etc. Les maisons de contemplatifs, voués à l'adoration eucharistique, se trouvent en Argentine, en Italie, en Espagne, en Jordanie et au Pérou.

Branche féminine[modifier | modifier le code]

Branche féminine des servantes du Seigneur et de la Vierge de Matara: pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle (en 2011)

La deuxième branche - fondée en 1988 - est constituée des Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matara (dite aussi Sœurs du Verbe incarné). Cette branche féminine dispose de ses propres œuvres apostoliques et appuie aussi le travail en paroisse des prêtres de l'institut (écoles, dispensaires, crèches, etc.). Elle est divisée aussi en Sœurs apostoliques et en Sœurs contemplatives. Elles portent une robe grise, une chasuble et un voile bleus. Les Sœurs sont présentes dans 82 maisons: en Albanie - Argentine - Brésil - Canada - Chili - Équateur - Égypte - Tenerife (îles Canaries) - États-Unis - Hollande - Islande - Italie - Jordanie - Kazan en Russie (Tatarstan) - Luxembourg-Palestine et Israël (Paroisse latine de Gaza, Jaffa, Bethléem) - Papouasie-Nouvelle-Guinée - Pérou - Taïwan - Tunisie - Ukraine - Kazakhstan (à Chymkent dans le diocèse d'Almaty) - Tadjikistan.

Tiers-Ordre séculier[modifier | modifier le code]

La troisième branche, ou Tiers-Ordre séculier, est composée de laïcs regroupés en différents niveaux, dont le premier est composé de personnes ayant prononcé des vœux simples et vivant dans le monde.

Structure et effectifs[modifier | modifier le code]

L'institut a été érigé en institut de droit diocésain[3], le 8 mai 2004. Son supérieur général est le R.P. Carlos Walker. La supérieure de la branche féminine est Mère Maria de Anima Christi van Eijk.

Les deux premières branches (l'institut du Verbe incarné proprement dit et l'institut des Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matara) comprenait en 2012 environ 1 400 membres. Sa moyenne d'âge est jeune et les vocations sont nombreuses.

Formation[modifier | modifier le code]

En Europe occidentale, le séminaire majeur de l'institut du Verbe incarné (branche masculine) se trouve à Montefiascone près de Viterbe et le noviciat à Segni près de Rome. Il existe désormais dix noviciats de l'institut du Verbe incarné dans le monde (Brésil, Pérou, Équateur, Chili, État de Washington aux États-Unis, à Ivano-Frankivsk en Ukraine, à Douchambé au Tadjikistan, à Alexandrie en Égypte, à Taïwan) y compris le noviciat italien. Il y avait 83 novices en 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fête de l'Annonciation
  2. Deux paroisses dans le diocèse de Fréjus-Toulon et deux paroisses dans l'archidiocèse de Lyon
  3. Diocèse de Velletri-Segni en Italie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]