Institut de vie consacrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un institut de vie consacrée est un type d'organisation religieuse catholique, dont les membres (pères, frères, sœurs) prononcent des vœux religieux, ou éventuellement d'autres formes d'engagements envers Dieu. Au niveau juridique, ces instituts dépendent de la congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique.

Cette dénomination regroupe selon l'ordre chronologique :

  • Les moines sont les premiers religieux vivant en communauté.
  • Les chanoines réguliers qui conjuguent l'état et les fonctions de clerc à l'observance et de la vie religieuse en communauté.
  • L' ordre mendiant unit la vie régulière avec des œuvres tel que le ministère sacerdotal ou caritatif. Un trait commun aux mendiants introduit par eux et transmis aux instituts religieux postérieurs est la centralisation avec un supérieur général ainsi que l'organisation en provinces.
  • Les clercs réguliers mettent à la base de leur apostolat sacerdotal la vie régulière qu'ils adaptent aux besoins des temps et de leurs œuvres propres.
  • La congrégation cléricale sont des clercs vivants en communauté qui se dédient à l'apostolat et aux œuvres de charité.
  • La société de vie apostolique dont les membres (prêtres, frères ou sœurs) ne prononcent pas de vœux religieux contrairement à ceux des instituts de vie consacrée ou des instituts séculiers et ne sont donc pas considérés comme religieux.
  • Les congrégations religieuses laïques sont des communautés de laïques dédiées principalement à l'instruction des enfants et des jeunes, aux soins des malades. Pour les hommes, la congrégation laïque masculine excluent le sacerdoce pour leurs membres ou permettent que quelques-uns soient prêtres pour exercer la fonction d'aumônier de la communauté. Depuis la seconde moitié du XIXème siècle, les congrégations religieuses laïques sont pour la plupart féminines.
  • Les instituts séculiers approuvés par l'Eglise en 1947 dont les membres continuent à vivre selon le mode de vie séculier qui leur est propre. Les Instituts séculiers peuvent être cléricaux ou laïques, masculins ou féminins.