Ilse Garnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garnier.

Ilse Garnier est une poétesse spatialiste française née en 1927 à Kaiserslautern en Rhénanie-Palatinat en Allemagne. Elle rencontre Pierre Garnier en 1950, qui deviendra son mari.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(voir les œuvres de Pierre et Ilse Garnier)

  • Blason du corps féminin, préface de Pierre Garnier, collection Spatialisme, André Silvaire, 1979 ; rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • Rythmes et silence, Poèmes spatiaux, préface de Pierre Garnier, André Silvaire, 1980
  • Poème du i, Poème spatial (« Les Îles ou Le Voyage de St Brendan », « 7 fois ciel » et « Les Passages »)[1], préface de Martial Lengellé, André Silvaire, 1980
  • (de) Fensterbilder, Ein Stundenbuch, préface de Pierre Garnier, Atelier Xavier Hénicaux, Calais, 1983 ; Fensterbilder, Un livre d'heures, rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • Ermenonville, Partition pour un promeneur solitaire, Création d'un paysage sonore (leporello horizontal), collection Poésie spatiale, André Silvaire, 1984
  • (de) Das einfache Leben des Jens Sörensen Wand auf der Hallig und in Husum, Ein Fotoalbum, livre d'artiste, chez l'auteur, 1985
  • 7 Images de la mer du Nord, 50×65 cm sur Canson gris, chez l’auteur, 1985
  • (de) Quartett / ein Zahlentext (proposition d'une exposition : comment composer le carré), livre d'artiste, chez l'auteur, 1985
  • Album à colorier, préface de Pierre Garnier, collection Poésie spatiale, André Silvaire, 1986
  • Puzzle-Alphabet, Jeu de Cubes (26 cubes en 3 langues à couper et à coller), Quaternaire, Liège, 1988 ; rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • (de) Eros und Psyche, livre d'artiste, chez l'auteur, 1989
  • La Meuse, Poème spatial, collection Spatialisme, André Silvaire, 1991
  • « Contes de l’Afrique Noire » (« Conte de la grande forêt », « Conte du petit éléphant » et « Conte de la reine noire »), livre d'artiste, chez l’auteur, 1991 ; rééd. in Pierre Garnier, L'Isola (avec un article de Patrizio Peterlini[2]), Fondazione Berardelli, Brescia, Italie, 2007
  • Les Jardins de l'enfance, préface de Pierre Garnier, collection Spatialisme, André Silvaire, 1994 ; rééd. en couleur dans La Vie est un songe de Pierre Garnier, coll. de l'Abreuvoir, éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2008
  • Abécédaire, André Silvaire, Paris, 1995
  • (de) Fibel, préface d'Heinz Gappmayr (de), André Silvaire, 1995
  • Poèmes spatiaux, Maison du livre d'artiste contemporain, Domart-en-Ponthieu, 1995
  • (de) Klangraum, livre d'artiste, chez l'auteur, 1995
  • (de) Winterlandschaft mit Vögeln, Alain Buyse, Lille, 1996
  • Voyage cosmique, Ciné-poème, livre d'artiste/projet de film, chez l'auteur, 1998
  • (de) Afrikanische Legenden, Hybriden, Berlin, 1998
  • Variations sur Leonard de Vinci, une lecture de Leonardo, livre d'artiste, chez l'auteur, 1998
  • (de) Transparente Landschaften, livre d'artiste, réalisation Richard Müller, édition Fundamental, Cologne, 2002
  • (de) Das Rasenstück, 14 Miniaturen, livre d'artiste, réalisation Richard Müller, édition Fundamental, Cologne, 2003
  • (de) Zehn Konstellationen, livre d'artiste (leporello), édition Fundamental, Cologne, 2003
  • (de) Der kleine Jahrmarkt, dix exemplaires peints à la main, chez l'auteur, 2004
  • Anima, livre d'artiste, bilingue allemand / français, réalisation Richard Müller, édition Fundamental, Cologne, 2006
  • L'Année dans les jardins flottants de la Somme, chez l'auteur, 2009 (repris dans le tome II : à Saisseval du coffret Japon de Pierre et Ilse Garnier)
Collaboration livre
  • « Voix, partition pour Marguerite Duras », dans Ilma Rakusa (ED.) : Marguerite Duras, éditions Suhrkamp, Francfort-sur-le-Main, 1988
  • « Définitions », dans Henri Deluy, une anthologie immédiate, éditions Fourbis, 1996

(voir aussi les œuvres en collaboration et les disques de poésie sonore réalisés avec Pierre Garnier)

Réédition en volume
  • Rythme et silence[3], bilingue allemand/français, Aisthesis Verlag, Bielefeld, 2008
  • Blason du corps féminin / Fensterbilder, Un livre d'heures / Puzzle-Alphabet, Jeu de Cubes[4], rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • Jazz pour les yeux, Anthologie de poésie spatiale (« les Œuvres 1962-1971 », « les Œuvres 1973-2009 »[4]), préface de Philippe Lekeuche, postface de Philippe Blondeau, l'Herbe qui tremble, 2011

(voir aussi les rééditions d'œuvres de Pierre et Ilse Garnier)

Sur Ilse Garnier[modifier | modifier le code]

  • MOTS de et pour ILSE GARNIER[5], Josef Linschinger dir., textes de Gaby Gappmayr, Ilse Garnier et Pierre Garnier à l'occasion de l'exposition en hommage à Ilse Garnier pour ses 80 ans avec la reproduction des poésies visuelles et des présentations des artistes visuels intervenants, bilingue français / allemand, Bibliothek der Provinz, Allemagne, 2007
  • Ilse Garnier, Le Chant de l'espace, revue Chiendents n°22, éditions du Petit véhicule, 2012

(voir aussi la bibliographie du spatialisme et la bibliographie sur Pierre et Ilse Garnier)

Un colloque sur les œuvres de Pierre et Ilse Garnier a eu lieu en mars 2008 à l'université de Picardie Jules-Verne[6].

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]