Ilnur Zakarin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ilnur Zakarin
Ilnur Zakarin.jpg
Ilnur Zakarin avec le maillot jaune du Tour de Romandie 2015
Informations
Nom court
Ильнур ЗакаринVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes professionnelles
Principales victoires
Championnats
European champion jersey 2016.svg Champion d'Europe du contre-la-montre juniors 2007
MaillotRusia.PNG Champion de Russie du contre-la-montre 2013 et 2017
Courses par étapes
Tour de Romandie (2015)
3 étapes de grands tours
Tour d'Italie (2 étapes)
Tour de France (1 étape)

Ilnur Azatovitch Zakarin (en russe Ильнур Закарин), né le à Naberejnye Tchelny, est un coureur cycliste russe, membre de l'équipe Katusha-Alpecin. Il a notamment remporté le Tour de Romandie en 2015 et pris la troisième place du Tour d'Espagne 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ilnur Zakarin naît le à Naberejnye Tchelny, ville industrielle du Tatarstan, en Russie. Sa mère est ouvrière agricole, son père soudeur. Il a un frère, Aydar, qui sera comme lui cycliste professionnel durant les années 2010. Il commence à s'intéresser au cyclisme et à le pratiquer après une visite scolaire dans un club[2].

Début de carrière et suspension[modifier | modifier le code]

Ilnur Zakarin lors du Tour de Belgique 2014.

En catégorie junior, il commence à disputer des compétitions au niveau national. En 2007, à 17 ans, Ilnur Zakarin est champion d'Europe du contre-la-montre juniors, en devançant Michał Kwiatkowski[3],[2]. En juillet 2009, il est contrôlé positif à un stéroïde anabolisant (le méthandrosténolone) et est suspendu deux ans par la fédération russe de cyclisme[4].

De nouveau autorisé à courir, il intègre en 2012 l'équipe continentale Itera-Katusha. Avec elle, il gagne en avril le Grand Prix de Donetsk et le Grand Prix d'Adyguée. Vainqueur d'une étape du Girobio, il en occupe la première place du classement général pendant trois jours et termine neuvième. En juillet, il gagne le contre-la-montre du Tour Alsace et prend la quatrième place du classement général. En août, il devient stagiaire au sein de l'équipe Katusha[2]. Avec cette équipe, il se classe treizième du Tour du Poitou-Charentes. Avec ses coéquipiers d'Itera-Katusha, il prend la 19e place du nouveau championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marque.

À l'issue de la saison 2012, Katusha ne lui propose pas de contrat. Il signe deux ans avec l'équipe continentale professionnelle RusVelo. En avril, il gagne la première étape du Grand Prix d'Adyguée, un contre-la-montre, et termine troisième du classement général. En juin, il devient champion de Russie du contre-la-montre, devançant Vladimir Gusev de 30 secondes. En fin de saison, avec ce dernier, il représente la Russie au championnat du monde du contre-la-montre, à Florence. Il se classe quarantième, à plus de cinq minutes et demie du vainqueur Tony Martin.

En septembre 2014, Katusha annonce avoir fait signer Ilnur Zakarin pour une durée de deux ans à partir de 2015[5].

Katusha : 2015-2019[modifier | modifier le code]

Ilnur Zakarin durant le Tour de France 2016.

Il commence sa saison 2015 sur le Tour de San Luis où il se classe cinquième du contre-la-montre et dixième du général. Il se révèle sur le Tour du Pays basque, où il dispute sa première course World Tour. Il termine troisième du sprint massif de la première étape, puis parvient à suivre les meilleurs grimpeurs lors des étapes suivantes et réalise un bon contre-la-montre lors de l'étape finale. Il prend la neuvième place finale pour sa première course à ce niveau[6]. Le 3 mai 2015, il remporte sa première grande victoire : le Tour de Romandie. Il réalise cette performance grâce à une bonne performance lors de l'étape reine de la course - où il termine deuxième derrière Thibaut Pinot - et lors du contre-la-montre de la dernière étape - où il se classe troisième - malgré un changement de vélo durant la course en raison d'un problème mécanique. Il devance au classement général son coéquipier chez Katusha Simon Špilak et le Britannique Christopher Froome[7]. Il participe ensuite à son premier grand tour, le Tour d'Italie. Lors de la onzième étape, il s'impose en solitaire. Lors de la vingtième étape, il est échappé dans l'ascension de col du Finestre. Il est repris au sommet par Mikel Landa, révélation de ce Giro, puis lâché dans l'ascension finale, épuisé. Il finit 44e au classement général. En août, il est 4e du Tour de Pologne et 3e de l'Arctic Race of Norway. En fin de saison il prolonge son contrat avec Katusha[8].

En 2016, il réalise une première partie de saisons prometteuse avec comme objectif le Tour d'Italie en mai. Il est quatrième du général de Paris-Nice, où il remporte l'étape au sommet de la Madone d'Utelle devant Geraint Thomas (Team Sky) et Alberto Contador (Tinkoff). Il se classe ensuite septième du Tour de Catalogne et cinquième de Liège-Bastogne-Liège. Lors du Tour de Romandie, il est le seul à pouvoir suivre Nairo Quintana lors de l'arrivée à Morgins lors de la 2e étape. Il devance même le coureur colombien sur la ligne mais est déclassé pour l'avoir gêné au sprint[9]. Il termine néanmoins quatrième du général. Sur le Giro 2016, la déception est plus grande puisqu'il est contraint à l'abandon lors de la 19e étape à cause d'une fracture de la clavicule faisant suite à une chute dans la descente du col Agnel alors qu'il était 5e au classement général. Il reporte ses ambitions sur le du Tour de France, où il remporte la 17e étape en lâchant ses compagnons d'échappée dans l'ascension finale au lac d'Emosson. Sélectionné pour disputer la course en ligne et le contre-la-montre aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, il est finalement interdit de départ en raison de son contrôle positif en 2009[10],[11]. En fin d'année 2016, il est classé 13e du classement World Tour et 36e du Classement mondial UCI.

Ilnur Zakarin durant le Tour d'Italie 2017.

Le principal objectif de Zakarin en 2017 est le Tour d'Italie. Le Tour de France n'est en revanche pas dans son programme de course[12]. Il est deuxième du Tour d'Abou Dabi et de Paris-Nice en début de saison. Fin mars, il doit abandonner le Tour de Catalogne, souffrant aux côtes à la suite d'une chute[13]. Au printemps, il finit cinquième du Tour d'Italie. Champion de Russie du contre-la-montre en juin, il voit le contrat le liant à Katusha-Alpecin prolongé jusqu'à 2019[14]. En août, il prend le départ du Tour d'Espagne avec l'ambition d'y faire mieux qu'au Giro. Cinquante-septième du classement général à l'issue du contre-la-montre par équipe inaugural, il améliore sa position au fil des jours, jusqu'à la troisième place après deux semaines de course et l'étape arrivant à la Sierra Nevada, où il est deuxième. Durant la dernière semaine, il lutte pour sa place sur le podium avec Wilco Kelderman, qui passe devant lui en contre-la-montre. L'avant-dernière étape, à l'Alto de l'Angliru est décisive. Arrivant avec 36 secondes d'avance sur Kelderman et n'en concédant que 35 au vainqueur du jour Alberto Contador, Zakarin s'assure la troisième place du classement général, son premier podium sur un grand tour[15],[16],[17].

Fort de ses résultats sur le Giro et la Vuelta, Ilnur Zakarin fait du podium du Tour de France son objectif en 2018[18]. Après un début de saison discret, il prend la dixième place du Critérium du Dauphiné. Au Tour de France, il est leader de Katusha-Alpecin qui aligne également le sprinter Marcel Kittel[19]. Un chute lors de la quatrième étape à cinq kilomètres de l'arrivée lui fait perdre une minute[20]. Dans les Alpes, il participe à une échappée lors de la xxe étape. Il est cependant repris dans la montée de l'Alpe d'Huez et termine à plus de quatre minutes du vainqueur Geraint Thomas[21]. Il obtient de meilleurs résultats dans les Pyrénées : dixième au col du Portet et à Laruns, il prend la septième place de l'avant-dernière étape, disputée contre la montre, et termine neuvième de ce Tour.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Ilnur Zakarin, à droite, sur le podium du Tour d'Espagne 2017.

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 27e[22] 13e[23] 15e[24]
UCI Europe Tour 62e[25] 202e[26] 9e[27] 387e[28] 843e[29]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ilnur Zakarin », sur katushateam.com (consulté le 15 mai 2015)
  2. a b et c (en) « A new Russian icon: Ilnur Zakarin's rise to the top », sur cyclingnews.com, (consulté le 3 août 2018)
  3. « Results Road Men Junior 2007 », Union européenne de cyclisme,
  4. Susan Westemeyer, « Russia suspends three young riders », Cyclingnews.com, Future plc,‎ (lire en ligne)
  5. « Team Katusha signs with Ilnur Zakarin and Sergey Lagutin », Team Katusha, (consulté le 26 janvier 2015)
  6. Qui est Ilnur Zakarin ? - CyclingPro.net
  7. Ilnur Zakarin a tenu bon sur lequipe.fr
  8. « Le journal des transferts », (consulté le 19 août 2015)
  9. Ilnur Zakarin déclassé au profit de Quintana
  10. Trois cyclistes russes ne s’envoleront pas vers Rio « Copie archivée » (version du 13 août 2016 sur l'Internet Archive)
  11. (en) UCI confirms three Russian cyclists withdrawn from Olympic Games
  12. « Ilnur Zakarin absent du Tour 2017 », sur todaycycling.com, (consulté le 3 août 2018)
  13. (nl) « Zakarin uit Ronde van Catalonië met gekneusde rib », sur wielerflits.nl, (consulté le 3 août 2018)
  14. « L'équipe Katusha-Alpecin annonce la prolongation de contrat d'Ilnur Zakarin », sur lequipe.fr, (consulté le 3 août 2018)
  15. (en) « Zakarin fighting to honour father with Vuelta a Espana podium », sur cyclingnews.com, (consulté le 3 août 2018)
  16. (en) « Zakarin aiming for Vuelta a Espana podium on Angliru », sur cyclingnews.com, (consulté le 3 août 2018)
  17. (en) « Zakarin rides onto Vuelta a Espana podium », sur cyclingnews.com, (consulté le 3 août 2018)
  18. (en) « Zakarin to target Tour de France GC in 2018 », (consulté le 3 août 2018)
  19. « Katusha-Alpecin autour de Kittel et Zakarin », sur lequipe.fr, (consulté le 3 août 2018)
  20. (en) « Miscommunication costs Zakarin a minute at Tour de France », sur cyclingnews.com, (consulté le 3 août 2018)
  21. « TOUR DE FRANCE 2018: THOMAS EN COSTAUD À L'ALPE D'HUEZ, LES MIETTES POUR FROOME ET BARDET », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 3 août 2018)
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  24. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :