IFTTT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
IFTTT
Logo

Développeur IFTTT (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Type Site web
Service (en)
Application mobile
EntrepriseVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web ifttt.comVoir et modifier les données sur Wikidata
IFTTT
logo de IFTTT

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social San FranciscoVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web ifttt.comVoir et modifier les données sur Wikidata

IFTTT est un service web gratuit permettant à ses utilisateurs de créer des chaînes d'instruction simples appelées applets. Une applet est déclenchée par des changements qui interviennent au sein de services web tels que Gmail, Facebook, Instagram ou Pinterest. Par exemple une applet peut envoyer un e-mail si l'utilisateur tweete avec un hashtag donné, ou encore sauvegarder les photos publiées sur Facebook dans un service de stockage comme dropbox, ou bien s'envoyer un mail s'il pleut demain. IFTTT est un acronyme pour If This Then ThaT (Si Ceci Alors Cela).

En plus du service Web, IFTTT fonctionne également sur iOS et Android. En février 2015, IFTTT a renommé l'application d'origine IF et a publié une nouvelle suite d'applications appelé Do qui permet aux utilisateurs de créer des raccourcis d'applications et des actions[1]. À partir de 2015, les utilisateurs de l'IFTTT ont créé environ 20 millions de "recipes" chaque jour[2]. Toutes les fonctionnalités de la suite d'applications DO ont depuis été intégrées dans une nouvelle application IFTTT.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 14 décembre 2010, Linden Tibbets, le co-fondateur de IFTTT, a posté un billet de blog intitulé “ifttt the beginning...” sur le site web IFTTT, annonçant le nouveau projet. Les premières applications IFTTT ont été conçues et développées par Tibbets et son co-fondateur Jesse Tane. Le 7 septembre 2011, Tibbets a annoncé que le site officiel était ouvert[3],[4].

Le 30 avril 2012, les utilisateurs avaient créé un million de tâches[5]. En juin 2012, le service est entré dans l'Internet des objets,  en intégrant les périphériques Belkin WeMo[6] , permettant aux "Recettes" d'interagir avec le monde physique. Le 10 juillet 2013, IFTTT a lancé une application iPhone et a sorti ensuite une version pour l'iPad et l'iPod touch[7]. le 24 avril 2014, IFTTT a sorti une version pour Android[8]. Fin 2014, le business d'IFTTT a été évalué à environ 170 millions de dollars[9].

Le 19 février 2015, IFTTT a lancé trois nouvelles applications. DO Bouton déclenche une action lorsque vous appuyez dessus. Do Camera envoie automatiquement l'image au service de votre choix (Facebook, Twitter, Dropbox, etc.). Do Notes fait la même chose que Do Camera, avec des notes plutôt qu'avec des images. En novembre 2016, les quatre applications ont été combinées en une seule. En décembre 2016, la société a annoncé un partenariat avec JotForm pour intégrer une "Applet" pour créer des actions dans d'autres applications[10],[11].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Aperçu[modifier | modifier le code]

IFTTT emploie les concepts suivants :

  • Services (anciennement connu en tant que canaux) sont les "blocs de construction de base de IFTTT"[12]. Ils décrivent principalement une série de données provenant d'un certain service web comme YouTube ou eBay. Les Services peuvent également décrire des actions contrôlées avec certaines Api, comme les SMS. Parfois, il peut s'agir d'informations sur des conditions météorologiques ou des cours boursiers[13]. Chaque service dispose d'un ensemble particulier de déclencheurs et d'actions[14]
  • Les Déclencheurs sont les parties "This" d'une applet. Ce sont les éléments qui "déclenchent" l'action. Par exemple, à partir d'un flux RSS, vous pouvez recevoir une notification basée sur un mot clé ou une phrase.
  • Les Actions sont les parties "That" d'une applet. Ils sont le résultat du déclenchement du trigger.
  • Les Applets (anciennement appelées recettes) sont les prédicats faits à partir de Déclencheurs et d'Actions. Par exemple, si vous "aimez" une image Instagram (déclencheur), une application IFTTT peut envoyer la photo sur votre compte Dropbox (action).
  •   Les ingrédients sont des données de base disponibles à partir d'un déclencheur - par exemple pour un déclencheur de courrier électronique: sujet, corps, pièce jointe, date de réception et adresse de l'expéditeur.

Exemples d'utilisation[modifier | modifier le code]

  • IFTTT peut automatiser les tâches d'application Web, telles que publier le même contenu sur plusieurs réseaux sociaux.
  • Les professionnels du Marketing peuvent utiliser IFTTT pour suivre les mentions de sociétés dans les flux RSS[15].

Citation[modifier | modifier le code]

IFTTT a été reçu positivement par Forbes[16], Time[17], Wired[18], The New York Times[19], et le Reader's Digest[20].

Concurrence[modifier | modifier le code]

Microsoft, a développé un produit comparable: Microsoft Flow[21].

D'autres sociétés comme Zapier produisent des solutions concurrentes

Références[modifier | modifier le code]

  1. « IFTTT launches Do – a suite of apps to simplify recipes into customizable shortcuts », The Next Web (consulté le 19 février 2015)
  2. « IFTTT Launches 3 "Do" Apps To Automate Photo Sharing, Tasks, Notes; Rebrands Main App "IF" », TechCrunch (consulté le 22 février 2015)
  3. Jesse Alexander, « ifttt is alive! », (consulté le 8 novembre 2016)
  4. « ifttt is alive! », (consulté le 18 octobre 2014)
  5. « One million tasks created », (consulté le 18 octobre 2014)
  6. Matthew Panzarino, « Task automation tool IFTTT gets new look, moves into physical world with Belkin WeMo compatibility », (consulté le 25 juillet 2012)
  7. « The power of IFTTT, now in your pocket », (consulté le 18 octobre 2014)
  8. « The power of IFTTT, now on Android », (consulté le 18 octobre 2014)
  9. « 10 most valued Internet of Things startups from around the world », (consulté le 10 février 2015)
  10. « JotForm and IFTTT's New Integration Connects Form Responses to Hundreds of New Apps », PR Newswire, sur PR Newswire,
  11. « 6 Little-Known IFTTT Applets Your Company Should Try », Tech.co, sur Tech.co,
  12. « About IFTTT », IFTTT.com (consulté le 23 octobre 2014)
  13. Elise Ackerman, « San Francisco Startup Lets Anyone Control The Internet of Things », forbes.com, (consulté le 23 octobre 2014)
  14. « IFTTT Channels », IFTTT.com (consulté le 23 octobre 2014)
  15. Sara Angeles, « 10 Ways IFTTT Can Help Your Business », (consulté le 27 octobre 2014)
  16. (en) Elise Ackerman, « IFTTT: San Francisco Startup Lets Anyone Control The Internet of Things », Forbes,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Harry McCracken, « 50 Best Websites 2012 », Time,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Joseph Flaherty, « Socks Are the New Hoodie: A Startup Reinvents Swag », Wired,‎ (lire en ligne)
  19. (en) Jenna Wortham, « A Web Tool That Lets You Automate the Internet », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  20. Damon Beres, « The IFTTT Recipes that Will Make Your Life Better » (consulté le 10 mars 2014)
  21. Mary Jo Foley, « Where did Microsoft's new Flow event-automation service come from? », sur ZDNet, CBS Interactive, (consulté le 25 novembre 2016) : « Microsoft's new alternative to IFTTT can trace its origins back to a couple of other services developed by the company's Cloud and Enterprise group. [...] 'Microsoft Flow is a stand-alone SaaS Service that is designed for broad usage, including business users that want to automate day-to-day tasks. [...]' »

Liens externes[modifier | modifier le code]