Hervé Claude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hervé Claude
Naissance (76 ans)
Paris (Drapeau de la France France)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Hervé Claude, né le à Paris, est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrière-petit-fils du député Camille Claude[1] et fils de Pierre Claude, directeur commercial, et d'Hélène Le Beuve[2], Hervé Claude a présenté le journal d'Antenne 2, puis France 2, de 1981 à 1994. Il travaille depuis cette date sur Arte. Il anime l'émission religieuse Agapè, un dimanche par mois, sur France 2, dans le cadre de l'émission Le Jour du Seigneur de 2000 jusqu'en [3], puis à partir de dans une formule plus courte (l'émission passe de 52 à 26 minutes).

Hervé Claude a écrit une dizaine de romans. Requins et Coquins est le deuxième dans la Série noire après Riches, cruels et fardés. En , est sorti le dernier tome de la trilogie Mort d'une drag-queen. Il a aussi publié un roman noir dans la collection Suite noire sous le no 24 intitulé Cocu de sac.

Journaliste à la télévision, il travaille principalement pour Arte. Il vit plusieurs mois de l'année en Australie.

Hervé Claude a été marié de 1972 à 1976 à Françoise Kramer[4]. Il est aujourd'hui pacsé avec le sculpteur Matei Negreanu[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • Matei Negreanu, Vers les arts, 1993
    Coécrit avec Dominique Narran et Helmut Ricke.

Décoration[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean El Gammal, François Roth et Jean-Claude Delbreil, Dictionnaire des Parlementaires lorrains de la Troisième République, Serpenoise, (ISBN 2-87692-620-2 et 978-2-87692-620-2, OCLC 85885906, lire en ligne), p. 143
  2. Who’s Who in France : dictionnaire biographique, Éditions Jacques Lafitte, .
  3. « L'émission Agapé s'arrête temporairement » sur Morandini.com
  4. http://forcedynamique.blog.fr/2010/12/04/herve-claude-10112903/
  5. « Il a JT l'éponge », Libération, 19 janvier 2009.
  6. « Nominations ou promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2010 »

Liens externes[modifier | modifier le code]