Le Jour du Seigneur (émission de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Jour du Seigneur
Logo de l'émission
Logo de l'émission

Périodicité Hebdomadaire
Création Raymond Pichard
Réalisation Damien Avril
Présentation David Milliat (depuis octobre 2012)
Musique David Drussant (jusqu’en 2021)
Simon Vantheemsche (jusqu’en 2021)
Start-Rec (depuis 2021)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 72 (2020/2021)
Production
Lieu de tournage France Télévisions Studio B
Église
Durée 90 minutes
Format d’image Format 16/9
Format audio Stéréo
Production Thierry Hubert (o.p)
Coproduction France Télévisions
Société de production Comité français de radio-télévision
Diffusion
Diffusion France 2 (depuis 1992)
Outre-Mer 1ère
Ancienne diffusion RTF Télévision (1949-1964)
Première chaîne de l'ORTF (1964-1975)
TF1 (1975-1987)
Antenne 2 (1987-1992)
Date de première diffusion
Statut En cours
Public conseillé Tout Public
Site web Site officiel

Le Jour du Seigneur est une émission de télévision catholique française produite depuis les années 1950 par l'association Comité français de radio-télévision (CFRT) et diffusée chaque dimanche matin depuis le sur RTF Télévision, la première chaîne de l'ORTF à partir de 1964, puis sur TF1 dès le dimanche de 10 h 30 à 12 h jusqu'en septembre 1987 où elle passe aux mêmes horaires sur Antenne 2, puis sur France 2. C'est l'émission encore en activité la plus ancienne de la télévision française, en dehors du journal télévisé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Jour du Seigneur est issu du travail précurseur du père dominicain Raymond Pichard. Le , il obtient la retransmission de la messe de minuit depuis la cathédrale Notre-Dame de Paris sur RDF Télévision française[1]. C'est une première mondiale.

Face au succès de cette retransmission et pour enrayer la déchristianisation, le Père Pichard travaille à l'idée d'une émission religieuse régulière qui réunirait les chrétiens et obtient en 1949 un temps d'antenne d'une heure et demie par semaine sur RTF Télévision chaque dimanche matin. Cette émission hebdomadaire catholique débute le dimanche . Elle est composée d'un magazine suivi de la retransmission de la messe[2].

Pour compléter le financement de l’émission par la Radiodiffusion-télévision française et développer les émissions religieuses dans l'audiovisuel, le Père Pichard fonde une structure associative de production : le Comité français de radio-télévision (CFRT).

L'émission est baptisée le Jour du Seigneur le , toujours à l'initiative du père Pichard.

La messe est d'abord tournée dans un studio de la rue Cognacq-Jay puis à partir d'octobre 1957 dans une chapelle studio, l'église de l'Annonciation du couvent dominicain de la rue du Faubourg-Saint-Honoré[3], et à partir de 1970, dans différentes églises paroissiales.

L'émission se poursuit sur la première chaîne de l'ORTF à partir du dimanche , puis sur TF1 dès le dimanche jusqu'au dimanche où elle passe aux mêmes horaires sur Antenne 2 à la suite de la privatisation de TF1. Cette émission étant une obligation de service public, elle ne peut être diffusée que sur une chaîne de télévision publique.

En , la conférence épiscopale fait censurer un film programmé dans l'émission et intitulé La Fidélité de Roger Déliat, traçant le portrait de ce prêtre ouvrier pour le dialogue avec les communistes[4].

En 1977, le frère Alain Carron de La Carrière crée la première émission catholique télévisée pour enfants dans le cadre du Jour du Seigneur[5].

Hormis le journal télévisé, créé en juin 1949, Le Jour du Seigneur est la plus ancienne émission de la télévision française[6] qui soit encore diffusée aujourd'hui.

Nouvelle formule de l'émission[modifier | modifier le code]

Depuis le , l'émission a revisité sa formule. Un nouveau décor, de nouvelles rubriques telles que "Ça questionne", "Vous nous étonnez", "Pierres vivantes" ou "Parole inattendue" et une chronique culturelle, animée par la journaliste Constance de Bonnaventure, ont permis de renouveler le programme, avec pour objectif de rejoindre de nouveaux publics sur de nouveaux supports.

Du au , l'émission diffuse une mini-série télévisée humoristique de 2 minutes en 3 saisons, intitulée Sacristie ! de Sébastien Lerigoleur et Eric Pailler avec Hervé Pierre et Grégori Derangère, respectivement le Père Denis Moreau et Bertrand Rousseau son sacristain[7]. Une deuxième saison a été diffusée à l'antenne à partir du . La troisième et dernière saison a été diffusée en juillet et août 2019.

Les messes en direct sont réalisées par Jean-François Verzele, Thierry Lécuyer, Jean-Claude Salou, Michel Baulez, Adrien Soland, Jean-Bernard Ganne, Jean-Rodolphe Petit-Grimmer ou encore David Montagne.

Chiffres et données clés[modifier | modifier le code]

Depuis le lancement de sa nouvelle formule en 2019, l'émission partage sa programmation en deux temps : de septembre à juin, une saison magazine dès 10h30, suivie de la messe en direct à 11h. Chaque semaine, un ou deux invités sont accueillis sur le plateau pour échanger autour d'une question qui concerne l'Eglise et notre société. De juillet à août, une saison documentaire débute à 10h30, toujours suivie de la messe en direct à 11h.

Depuis le , le frère dominicain Thierry Hubert est le producteur de l'émission, dont le directeur général est Emmanuel Bonnet et le présentateur le journaliste David Milliat.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Images de la cérémonie célébrée par son éminence le Cardinal Suhard, archevêque de Paris le 24 décembre 1948, RDF Télévision française sur ina.fr.
  2. (en) Marie-Françoise Lévy, La télévision des Trente Glorieuses, CNRS Éditions, , p. 47.
  3. Jules Gritti, Télévision et conscience chrétienne, Privat, , p. 122.
  4. François Leprieur, Dominicains ouvriers d'Hellemmes, Karthala Éditions, , p. 104.
  5. « La voix historique de la messe à la radio prend sa retraite », sur Laïcs et Dominicains (consulté le 6 octobre 2020).
  6. « staragora.com/news/les-plus-vi… »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  7. Sacristie ! : Le Jour du Seigneur (France 2) lance sa toute première série !, sur programme-tv.net, consulté le 9 janvier 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]