Henri Libert (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Libert
Nom de naissance Jules Victor Henri Libert
Naissance
Paris 17e
Décès (à 67 ans)
Vanves
Activité principale Organiste
Compositeur
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Charles-Marie Widor
Élèves Henri Heurtel
Conjoint Jeanne Laisné (soprano)
Récompenses premier prix d'orgue en 1894
Distinctions honorifiques Officier d'Académie

Jules Victor Henri Libert, né le à Paris 17e[1] et mort à Vanves le , est un compositeur et organiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Charles-Marie Widor[2], César Franck, Antoine-François Marmontel, Louis Diémer, Jules Massenet[3], il gagne le premier prix d'orgue en 1894[4]. Il est titulaire des grandes orgues de la Basilique Saint-Denis de 1896 à 1937[5],[6]. Il est professeur au conservatoire américain de Fontainebleau[7]. Il compte parmi ses élèves Henri Heurtel, son successeur aux grandes orgues de la basilique Saint-Denis[8]. Il donne des concerts, par exemple le à l'église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux[9]. Le , il joue à l'occasion d'une messe célébrée en communion avec la canonisation de Thérèse de Lisieux par Pie XI, à Rome[10].

Il épouse le à Paris la musicienne Jeanne Laisné[11].

Il décède la même année que les musiciens Charles-Marie Widor (son maître), Albert Roussel (dont il est un exact contemporain), Louis Vierne (organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame de Paris) et Maurice Ravel.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs œuvres de la collection Pièces pour la jeunesse (Paris) :
    • 2 - Badinage, pour piano à quatre mains (1903) (BNF 43115059) ;
    • 3 - Souvenir d'autrefois pour piano à quatre mains (1905) (BNF 43115067) ;
    • 4 - Air ancien pour piano à quatre mains (1904) (BNF 43115057) ;
    • 5 - Rondeau pour piano à quatre mains (1904) (BNF 43115066) ;
    • 6 - Le Carillon pour piano à quatre mains (1904) (BNF 43115060).
  • Henri Libert, Variations symphoniques, pour orgue, sur un thème en forme de passacaille, Paris, Bruxelles, Éditions Henry Lemoine, (BNF 43115068)
  • Henri Libert, Cinquante leçons de solfège en clé de sol : Leçons progressives et expressives dans le caractère du lied, Paris, Bruxelles, Éditions Henry Lemoine, (BNF 43115062)
  • Henri Libert, Sub fuum. Fragment en canon, Paris, , 335 x 265 mm, 3 p. (BNF 43997687)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance n° 2761 (vue 6/23) avec mention marginale du mariage. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 17e arrondissement, registre des naissances de 1869.
  2. « Charles-Marie Widor », sur Orgues & vitraux (consulté le ).
  3. (es) Enciclopedia Espasa, Madrid, Espasa-Calpe, , 1452 p. (ISBN 978-84-239-4576-4 et 84-239-4576-6), Appendice n°VI, p. 1185.
  4. Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Paris, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 645
  5. « Les grandes orgues Cavaillé-Coll de la cathédrale de Saint-Denis », sur Paroisse de Saint-Denis (consulté le ).
  6. « L'opus 1 d'Aristide Cavaille-Coll », sur Site officiel de Pierre Pincemaille (consulté le ).
  7. André CŒUROY, « Les serviteurs de la musique religieuse (organistes, chorals et maîtrises) », sur artlyriquefr.fr (consulté le ).
  8. (en) Donna M. Walters, « Henri Mulet: French organist-composer », sur The Diapason, (consulté le ).
  9. Alain Cartayrade, « Liste des concerts des organistes français à Paris établie par Alain CARTAYRADE », sur France Orgue (consulté le ).
  10. François VEUILLOT, « Le 17 mai 1925, la canonisation de sainte Thérèse de Lisieux », La Croix,‎ (lire en ligne).
  11. Acte de mariage no 2096 (vue 5/29). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 17e arrondissement, registre des mariages de 1901.
  12. Ministère de l'instruction publique et des beaux-arts. Arrêtés nommant des officiers de l'instruction publique et des officiers d'académie. Journal Officiel, 10 février 1914, p. 1257, lire en ligne sur Gallica.