Jeanne Laisné (soprano)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeanne Laisné
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Marie Sophie Jeanne Laisné
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Tessiture
Maître

Marie Sophie Jeanne Laisné née à Paris 1er le [1] et morte à une date indéterminée après 1931, est une artiste lyrique française.

Elle est la sœur du pianiste et compositeur Marcel Laisné (1878-1953).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne Laisné entre au Conservatoire de Paris et étudie avec Ernest Boulanger et Émile-Alexandre Taskin. Elle obtient un premier prix en juillet 1892[2], à la suite de quoi elle obtient un engagement à l'Opéra-Comique[3]. Elle débute le dans le rôle de Sophie à la première de Werther de Jules Massenet.

Après une dernière représentation d'adieux au Palais d'Hiver de Pau en mars 1901 dans La Vie de bohème[4], elle épouse le suivant à Paris[5] l'organiste et compositeur Henri Libert dont elle aura deux enfants, Simone (1903-1968) et Georges (1905-1931). On perd sa trace à partir de cette dernière date.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 460 (vue 31/31) avec mention marginale du mariage. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 1er arrondissement, registre des naissances de 1870.
  2. Semaine théâtrale. Concours du Conservatoire. Opéra-comique. Le Ménestrel, 31 juillet 1892, p. 244, lire en ligne sur Gallica.
  3. Léon Garnier, « Concours du conservatoire », L'Europe artiste,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  4. Courrier des théâtres. Le Figaro, 4 mars 1901, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  5. Acte de mariage no 2096 (vue 5/29). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 17e arrondissement, registre des mariages de 1901.
  6. « Werther », Le Monde artiste, no 4,‎ , p. 58 (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  7. « L'attaque du moulin », Le Monde artiste, no 48,‎ , p. 766 (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  8. « Le Portrait de Manon », Le Monde artiste, no 19,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  9. « Notes et informations », Le Monde artiste, no 9,‎ , p. 121 (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  10. « La Vivandière », Le Monde artiste,‎ , p. 184 (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).
  11. Léon Garnier, « Soirée parisienne », L'Europe artiste,‎ , p. 110 (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2018).

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :