Henri Collard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri Collard
Fonctions
Maire de Lyons-la-Forêt
Prédécesseur Philippe Debeaupuis
Successeur Thierry Plouvier
Sénateur de l'Eure
Prédécesseur René Tomasini
Successeur Alain Pluchet
Président du Conseil général de l'Eure
Prédécesseur Paul Guilbaud
Successeur Jean-Louis Destans
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Villers-aux-Bois
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Lyons-la-Forêt
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Parti radical et radical socialiste
UDF
UMP
Profession Médecin généraliste

Henri Collard (né le et mort le [1],[2]) est un médecin et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Collard nait le à Villers-aux-Bois dans la Marne[3]. Il suit des études de médecine grâce au soutien de sa mère, obtient son diplôme et s'installe en 1955 à Lyons-la-Forêt[3].

Élu conseiller général du canton de Lyons-la-Forêt en 1964 sous l'étiquette du Parti radical et radical socialiste qui deviendra l'une des composantes de l'UDF dans les années 1970[3]. Il conserve jusqu'en mars 2008 ce mandat[3]. En 1971, il entre au conseil municipal de Lyons-la-Forêt sous le mandat de Philippe Debeaupuis avant d'en être élu maire en 1977[3]. Il devient sénateur en 1981 après le décès de Gustave Héon dont il était le suppléant[3]. Membre du groupe de la Gauche démocratique, il occupe ce siège jusqu'au renouvellement de 1998 auquel il ne participe pas[3].

En 1982, il est élu président du Conseil général de l'Eure en remplacement du radical de gauche Paul Guilbaud. Il occupe ce fauteuil, durant près de 20 ans, jusqu'en 2001, date du basculement à gauche de ce département et de l'élection à la présidence du socialiste Jean-Louis Destans[3]. À la fin de sa carrière politique, alors qu'il l'avait commencé à gauche, il rejoint l'UMP, comme d'autres élus de l'UDF, lors de la création de cette formation en 2002.

Il prend sa retraite de médecin généraliste en 1985. Toutefois, il poursuit sa carrière politique. En 1996, il est à l'origine de la Communauté de communes du canton de Lyons-la-Forêt qu'il préside jusqu'en 2008[3].

Chevalier de la Légion d'honneur, Hervé Morin, ministre de la Défense, l'élève au grade d'Officier en août 2008[3].

Il décède le à Lyons-la-Forêt[4]. Ses obsèques ont eu lieu à Lyons-la-Forêt le 20 janvier[3].

Mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa fiche au Sénat.
  2. «Décès d'Henri Collard», .
  3. a b c d e f g h i j et k Aurélie Hébert, « Henri Collard, ancien sénateur-maire », L'Impartial, no 7368,‎ , p. 33
  4. TF1 News, Décès d'Henri Collard exprésident UDF du Conseil général de l'Eure, 16 janvier 2012, lire en ligne, [consulté le 25 janvier 2012].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]