Henri Bénard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Bénard
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Henri Bénard (né le 25 octobre 1874 à Lieurey, décédé le 29 mars 1939 à Neuilly-sur-Seine)[1] est un physicien français. Il est à l'origine, dès 1900, de l'observation des cellules de Bénard[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Henri Bénard a soutenu sa thèse de doctorat, intitulée Les Tourbillons cellulaires dans une nappe liquide propageant de la chaleur par convection en régime permanent, le 15 mars 1901 au Collège de France[3]. De 1922 (succédant à Paul Janet) à 1929 (remplacé par Marcel Pauthenier), il est maître de conférences-professeur sans chaire à la faculté des sciences de l'université de Paris dans le cadre du certificat PCN (1re section). Il est ensuite chargé d'un cours de mécanique expérimentale des fluides durant l'année 1929-1930 et nommé titulaire d'une nouvelle chaire éponyme le 1er novembre 1930.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Aubin (2008). The memory of life itself: Bénard's cells and the cinematography of self-organization. Studies in History and Philosophy of Science vol. 39, pp. 359–369.
  • Henri Bénard. (1926 and 1929). Notice sur les Titres et Travaux Scientifiques de M. Henri Bénard (Gauthier-Villars, Paris).
  • Pierre Chevenard (1939). [Nécrologie de Henri Bénard.] Bulletin des Séances de la Société Française de Physique vol. 433, page 83S.
  • Philippe L. Schereschewsky (1976). Le soixante-quinzième anniversaire des cellules atmosphériques de Bénard. Journal de Recherches Atmosphériques, vol. 10, pp. 1–7.
  • José Eduardo Wesfried. (2006). Scientific Biography of Henri Bénard (1874-1939) in Dynamics of Spatio-Temporal Cellular Structures: Henri Bénard Centenary Review edited by I. Mutabazi, J.E. Wesfried, and E. Guyon (pp. 9–37). ISBN 0-387-40098-2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Henri Bénard » sur le site data.bnf.fr
  2. Dictionnaire de physique. Richard Taillet, Loïc Villain, Pascal Febvre. 2e édition. De Boeck, 2009, page 287.
  3. « Henri Bénard » sur le site ec-lyon.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]