Paul Janet (physicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Janet.

Paul André Marie Janet, né le 10 janvier 1863 à Paris et mort le 21 février 1937 à Malakoff, est un physicien français.

Paul Janet est le fils du philosophe Paul Janet et le cousin du médecin et psychologue Pierre Janet. Il est également le grand-père de Jacqueline Janet, Miss France 1937.

Carrière[modifier | modifier le code]

Cours d'électricité de Paul Janet

Paul Janet fait des études supérieures scientifiques de 1883 à 1886 à l'École normale supérieure et à la faculté des sciences de Paris où il obtient la licence ès sciences physiques. Reçu au concours d'agrégation des sciences physiques en 1886, il devient chargé de cours de physique à l'École de médecine et de pharmacie de Grenoble et prépare une thèse pour le doctorat ès sciences physiques intitulée "Étude théorique et expérimentale sur l'aimantation transversale des conducteurs magnétiques", qu'il soutient en 1890 devant la faculté des sciences de Paris. Il est alors nommé chargé de cours de physique, puis en 1893 professeur, à la faculté des sciences de Grenoble. Il y enseigne de 1893 à 1894 les premiers cours du soir d'électricité puis est remplacé par Joseph Pionchon. Il devient en 1895 directeur de l'École supérieure d’électricité et du Laboratoire central d'électricité de Paris, jusqu'à sa mort. Il est également nommé en novembre 1894 chargé du cours de physique du PCN à la faculté des sciences de Paris (en parallèle avec Lucien Poincaré, puis Pierre Curie et enfin Georges Sagnac), il a notamment comme préparateur de 1895 à 1897 Georges Urbain, il obtient le titre de professeur-adjoint en 1900, est nommé professeur titulaire le , puis professeur titulaire de la chaire d'électrotechnique le 25 juin 1922.

A l’occasion de l’ouverture de la nouvelle section de la Radiotélégraphie à l’Ecole supérieure d’électricité à Paris, en février 1912, le physicien Paul Janet prononce un discours sur le Rapport de Charles d’Almeïda relatif à sa mission pour le Gouvernement de la Défense Nationale dont l’objet était d’établir des communications entre la Province et Paris au cours de la Guerre de 1870-1871[1].

Il est élu membre de l'Académie des sciences le 8 décembre 1919 dans la division des académiciens libres. Il prend sa retraite en 1934.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Janet, Faculté des sciences de Grenoble. Leçon d'ouverture du cours de physique. La Physique mathématique et la physique expérimentale, Paris, bureau des deux revues,
    (notice BnF no FRBNF30644863)
  • Paul Janet, Étude théorique et expérimentale sur l'aimantation transversale des conducteurs magnétiques, Gauthier-Villars et fils,
    (notice BnF no FRBNF30644862)
  • Paul Janet, Premiers principes d'électricité industrielle. Piles, accumulateurs, dynamos, transformateurs, Gauthier-Villars et fils,
    (notice BnF no FRBNF30644876)
  • Paul Janet, Leçons d'électrotechnique générale professées à l'École supérieure d'électricité, Paris, Gauthier-Villars, (lire en ligne)
  • Pierre Roberjot et Paul Janet, Cours élémentaire d'électricité industrielle, : par P. Roberjot, ingénieur diplômé de l'École supérieure d'électricité, professeur de l'enseignement technique. Préface de M. P. Janet, directeur du laboratoire central et de l'École supérieure d'électricité, professeur à l'Université de Paris., Dunod,
    (notice BnF no FRBNF32278872)
  • Alphonse Defretin et Paul Janet, Cours d'électricité industrielle, à l'usage des élèves-ingénieurs. : Leçons professées à l'Institut industriel du Nord, par A. Defretin. Préface de M. P. Janet., Paris, libr. scientifique Hermann et Cie, coll. « Institut industriel du Nord (École centrale de Lille) »,
    (notice BnF no FRBNF32278870)
  • Paul Janet, Paul Painlevé, 1863-1933, Paris, Société générale d'imprimerie et d'édition (SGIE),
    (notice BnF no FRBNF32278864)

Hommage[modifier | modifier le code]

L'amphithéâtre d'honneur de l'École supérieure d'électricité (Supélec) porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapport sur une mission confiée à Mr Charles d'Almeïda par le Gouvernement de Défense Nationale ayant pour objet d'établir des communications entre la Province et Paris au cours de la Guerre 1870-71 - Tours - Imprimerie Deslis Frères et Cie, 6, rue Gambetta - côte n°116521 Bibliotheque Historique de la Ville de Paris