Haspra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la station balnéaire de Crimée. Pour l'astéroïde de la ceinture principale, voir (951) Gaspra.

Haspra
Blason de Haspra
Héraldique
Drapeau de Haspra
Drapeau
Haspra
Vue de Haspra
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Maire Pavlo Zeliouk
Code postal 98660 — 98669
Démographie
Population 11 384 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 44° 26′ nord, 34° 07′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Haspra

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Haspra

Géolocalisation sur la carte : Crimée

Voir sur la carte administrative de Crimée
City locator 14.svg
Haspra

Haspra ou Gaspra (en ukrainien : Гаспра, en russe : Гаспра, en grec ancien : Άσπρα) est une commune urbaine de Crimée, et une station balnéaire sur la mer Noire, intégrée à la municipalité de Yalta. Sa population s'élevait à 11 384 habitants en 2013, presque exclusivement russophones.

Géographie[modifier | modifier le code]

Haspra est située sur le littoral sud de la péninsule de Crimée, à 9 km au sud-ouest de Yalta.

Histoire[modifier | modifier le code]

Άσπρα - Haspra (« blanche » en grec) fut un petit port de la principauté de Théodoros, disputé par les Génois, avant d'être conquise par l'Empire ottoman en 1475 puis par l'Empire russe en 1783, au traité de Jassy. Elle n'était à l'époque qu'un petit village de pêcheurs pontiques appartenant aux Tatars de Crimée, mais devint vite une station balnéaire à la mode, fréquentée par Alexandre Pouchkine, Maxime Gorki et Léon Tolstoï, avec de belles villas construites par l'aristocratie russe.

Aux abords de la station, se trouve un château néo-gothique célèbre, du nom de Nid d'hirondelle, construit en 1911-1912 sur la falaise de l'Aurore surplombant au large le cap d'Aghios Théodoros (en russe Aï-Todor). Ce château est devenu un symbole de la Crimée.

Après la Seconde Guerre mondiale les autorités de la RSFS de Russie (car la Crimée ne sera attribuée à l'Ukraine qu'en 1954 au sein de l'URSS) décidèrent de construire des stations balnéaires. Gaspra devient alors une station balnéaire de plus en plus fréquentée par les touristes soviétiques. Commune urbaine depuis 1930, Haspra est administrativement rattachée à la ville de Yalta.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1926 1939 1959 1970 1979
6962 1186 3809 93711 717
1989 2001 2011 2012 2013
13 77210 02711 31311 30011 384

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, Haspra était un petit village : au recensement de 1926, on y comptait 354 Tatars de Crimée, 211 Pontiques, 91 Ukrainiens et 36 Russes.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Haspra depuis le mont Aghios Petros (Aï-Petri)

Divers[modifier | modifier le code]

L'astéroïde (951) Gaspra est nommé d'après la translittération russe du nom de la ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]