Hansgrohe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Grohe.
Hansgrohe
logo de Hansgrohe

Création 1901
Fondateurs Hans Grohe
Forme juridique Societas Europaea (SE )
Siège social Schiltach
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Thorsten Klapproth (Président du Comité Exécutif), Klaus F. Jaenecke (Président du conseil de surveillance), Richard O’Reagan (Vice-Président du conseil de surveillance)
Activité Produits sanitaires
Effectif 4.785 (2016), dont environ 40 % en dehors de l’Allemagne
Site web hansgrohe.com

Chiffre d’affaires 1,029 Mrd (2016)
L'entreprise à Schiltach, dans le Bade-Wurtemberg

Hansgrohe est une entreprise allemande, parmi les plus importantes au monde dans le domaine de la robinetterie sanitaire pour les salles de bain, les cuisines et les douches[1].

Description[modifier | modifier le code]

Parmi ses produits, on trouve aussi des accessoires de tout type, des équipements de salle de bains ainsi que des installations sanitaires telles les systèmes de canalisation, d’évacuation des eaux usées, d’alimentation et de raccordements, indispensables au bon fonctionnement des appareils sanitaires.

Le siège social de Hansgrohe se trouve à Schiltach, dans la Forêt-Noire, en Allemagne. L’entreprise est une Société Européenne (SE) non cotée en bourse. L’entreprise a deux actionnaires principaux : la famille Klaus Grohe, Schiltach (32 %) et le groupe américain Masco Corporation, Taylor / Michigan (68 %)[2]. Depuis 2014, Thorsten Klapproth est Président du Directoire de Hansgrohe SE.[3]

Hansgrohe vend ses produits sous les deux marques AXOR et hansgrohe. L’entreprise possède 34 filiales et 21 bureaux de vente et emploie 4.785 personnes.[4] Les usines se trouvent en Allemagne (Schiltach, Offenbourg et Alpirsbach), en France (Wasselonne), aux États-Unis (Atlanta/Georgia) et en Chine (Shanghai).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1901, Hans Grohe (1871-1955) crée à Schiltach, dans la Forêt-Noire, une entreprise artisanale d’objets en tôle emboutie qu’il transforme rapidement en un commerce de produits sanitaires, un secteur tout récent à l’époque. En effet, il n’était pas encore dans les habitudes des gens en Allemagne de posséder leur propre salle de bains.

Hans Grohe se lance donc dans la fabrication et le développement des douchettes, ce qui deviendra sa spécialité. En 1953, il invente une barre de douche qui permet d’utiliser la douchette à main de manière flexible en ajustant la hauteur en la faisant glisser sur la barre de douche, afin d’en profiter en tant que douche de tête. Ce n’est qu’à partir du milieu du XXe siècle que la salle de bains commence à devenir un standard dans les foyers.

En 1968, Klaus Grohe, le plus jeune des fils de Hans Grohe, rejoint la société de son père et en prend la direction en 1975. En 1977, il introduit le mot et la marque figurative Hansgrohe. Sous sa direction, Hansgrohe commence à travailler avec des designers à la fin des années 60, comme par ex. Hartmut Esslinger (frog design) puis Phoenix Design et Philippe Starck. Klaus Grohe décide également d’explorer de nouveaux segments du marché : En 1981, Hansgrohe commence à produire des robinets et introduit un système de recyclage des eaux grises en 2001. En 1984, la famille de Friedrich Grohe, l’un des trois actionnaires à l’époque (comme ainsi la famille de Hans Grohe Junior et la famille de Klaus Grohe), vend son tiers des parts à la société d’investissements américaine Masco Corporation de Taylor, Michigan. En 1999, la famille de Hans Grohe Junior vend également ses parts à la Masco Corporation, en faisant ainsi l’actionnaire majoritaire. La famille de Klaus Grohe  reste ainsi le seul actionnaire familial de la société avec à ce jour 32 % des parts. En 2012, Hansgrohe devient une société anonyme européenne (Societas Europaea SE), qui n’est pas cotée en bourse.

Après avoir été membre du conseil d’administration pendant 33 ans, Klaus Grohe  prend ses fonctions en tant que Directeur du Conseil de surveillance[5] en 2008. Depuis 2015, il est Président d’Honneur du Conseil d’administration. En octobre 2014, Thorsten Klapproth devient Président de Hansgrohe, succédant ainsi à Siegfried Gaensslen. Richard et Philippe Grohe, tous deux membres de la famille Grohe, supportent la société en tant qu’actionnaires.

Hansgrohe en France[modifier | modifier le code]

Hansgrohe est représentée en France depuis 1979, aujourd’hui avec une filiale à Antony, au sud de Paris et un site de production à Wasselonne, en Alsace[6].

Hansgrohe en Belgique[modifier | modifier le code]

Hansgrohe Belgique est situé à Bruxelles, où se trouve une filiale ainsi que l’Aquademie, un centre de formation et d’exposition de produits des marques AXOR et hansgrohe[7].

Produits[modifier | modifier le code]

Les produits  Hansgrohe se composent de:

  • robinetteries
  • douches / douchettes à main
  • mitigeurs de salle de bains
  • mitigeurs de cuisine

Les produits Hansgrohe ont été récompensés avec de nombreux[8] prix de design, parmi lesquels le prestigieux « Red Dot – Best of the Best Award »[9], le « iF Gold Product Award »[10], et le « Designpreis der Bundesrepublik Deutschland »[11].

Hansgrohe a enregistré plus de 2500 brevets à la fin 2015. Parmi les inventions les plus importantes : les systèmes de vidage automatiques (1934), la barre  de douche (1953), la douchette à main avec jet d’eau réglable (1968), le robinet de cuisine avec douchette extractible (1984) ainsi que des technologies pour réduire le débit d’eau grâce à l’ajout d’air (2004) et l’activation/la désactivation du débit avec un bouton-poussoir (2011). En 2015, Hansgrohe possède 24 brevets, 180 designs et 93 marques[12].

Designers[modifier | modifier le code]

Musée[modifier | modifier le code]

En 1997, Hansgrohe a créé un musée dédié à l’eau,  à la salle de bains et au design à son siège social de Schiltach. Il reconstitue l’évolution des salles de bains privées au cours des 100 dernières années et illustre le développement de la société au fil des événements historiques[14].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

À partir de la saison 2017, la marque hansgrohe sera sponsor en titre de l’équipe de cyclisme « BORA-hansgrohe »[15].

Relations entre Hansgrohe et Grohe[modifier | modifier le code]

Il est important de ne pas confondre l’entreprise Hansgrohe SE à Schiltach et l’entreprise Grohe AG à Düsseldorf. Même si ces deux entreprises possèdent un nom similaire et figurent dans le même secteur d’activité, elles sont aujourd’hui indépendantes.

Il n’en est pas ainsi au début des années 1900. En effet, Hans Grohe, le fondateur de Hansgrohe, a trois fils : Hans Grohe Junior, Friedrich Grohe, et Klaus Grohe. Les deux premiers fils rejoignent l’entreprise de leur père dans les années 1920. En 1968, le troisième fils de Hans Grohe, Klaus Grohe, entre dans le business familial[16].

En 1934, Friedrich Grohe quitte l’entreprise familiale pour racheter un fabricant de robinetterie à Hemer, au nord-est de l’Allemagne. C’est en 1948 qu’il renomme son entreprise « Friedrich Grohe Armaturenfabrik » (fabrique de robinetterie Friedrich Grohe). C’est ainsi qu’à l’époque, les entreprises fabriquent des produits complémentaires : Hansgrohe est spécialisé dans les systèmes d’évacuation des eaux usées et les douchettes, alors que Grohe se concentre sur les mitigeurs. Aujourd’hui, la « Grohe Armaturenfabrik » connue sous le nom de « Grohe » fait partie du groupe japonais Lixil Corporation[17].

Les deux sociétés Grohe et Hansgrohe tirent profit de la situation d’après-guerre : les besoins en construction sont énormes, ce qui entraîne une hausse importante de la demande pour la robinetterie de cuisine et de salle de bains. Puisque le seul défi est de satisfaire l’excès de demande, les deux entreprises restent en bons termes. Les problèmes apparaissent néanmoins après la mort soudaine de Hans Grohe Junior en 1960, qui engendre des changements dans la stratégie de l’entreprise. Friedrich Grohe devint le PDG de Hansgrohe, tout en gérant simultanément sa propre entreprise, Grohe, pendant une période transitoire.

En 1968, Friedrich Grohe revend 51 % de son entreprise à ITT, un géant américain de la téléphonie, tout en gardant son tiers des parts de Hansgrohe. Un an après sa mort en 1983, ses héritiers rachètent ses parts à ITT, et  vendent le tiers de leur part de Hansgrohe à Masco Corporation, qui est resté actionnaire chez Hansgrohe depuis[18].

Au fil du temps, et en raison de l’environnement de plus en plus compétitif, les deux entreprises commencent à s’affronter sur les droits de propriété du nom Grohe. Le conflit se termine à la fin des années 1990, quand Friedrich Grohe accepte d’utiliser la marque Grohe tandis que Hansgrohe GmbH & Co continuer de lancer ses produits sous la marque Hansgrohe.

L’année de rupture définitive de toute relation entre les deux entreprises à travers la famille Grohe est 1999, quand les héritiers de Hans Grohe Junior décident de vendre entièrement leurs parts de l’entreprise Grohe. Afin de rester investi chez Hansgrohe, Klaus Grohe, le seul héritier direct du fondateur Hans Grohe encore en vie, intègre son côté de la famille dans la société de participation « Syngroh », qui détient aujourd’hui encore 32 % des parts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hansgrohe France, « Tous les produits Hansgrohe, idées salle de bain | Hansgrohe FR », sur Hansgrohe FR (consulté le 10 janvier 2017)
  2. Hansgrohe France, « Rapport d'activité, bilan | Hansgrohe FR », sur Hansgrohe FR (consulté le 10 janvier 2017)
  3. Florent Wolf, « Groupe Hansgrohe - 2015 : une année record - FilièrePro », sur www.filierepro.fr (consulté le 10 janvier 2017)
  4. (en) Hansgrohe Germany, « Turnover and balance sheet | Hansgrohe Group », sur Hansgrohe Group (consulté le 6 avril 2017)
  5. Hansgrohe Germany, « Management, Supervisory and Executive Board | Hansgrohe Group », sur Hansgrohe Group (consulté le 10 janvier 2017)
  6. L'Usine Nouvelle, « Le fabricant de robinets Hansgrohe embauche à Wasselonne - Quotidien des Usines », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  7. Hansgrohe Belgique / GD Luxembourg, « Hansgrohe Belgique | Hansgrohe Belgique / GD Luxembourg », sur Hansgrohe Belgique / GD Luxembourg (consulté le 18 janvier 2017)
  8. Hansgrohe France, « Récompenses de design, distinctions du design | Hansgrohe FR », sur Hansgrohe FR (consulté le 6 avril 2017)
  9. (en) « Hansgrohe Crometta - 2016 | work | Red Dot Award: Product Design », sur red-dot.de (consulté le 25 janvier 2017)
  10. (en) « Companies », sur iF WORLD DESIGN GUIDE (consulté le 25 janvier 2017)
  11. (de) Alfons Oebbeke, « Designpreis der Bundesrepublik Deutschland 2011 für Hansgrohe », Baulinks,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « DPMAregister | Register information of the German Patent and Trademark Office (GPTO) », sur register.dpma.de (consulté le 25 janvier 2017)
  13. « Salle de bains design : 12 photos pour s'inspirer », Cotemaison.fr,‎ (lire en ligne)
  14. « Stadt Schiltach im Schwarzwald | Hansgrohe Musée », sur www.schiltach.de (consulté le 25 janvier 2017)
  15. G. Sc., « Bora-Hansgrohe annonce l'arrivée de Peter Sagan », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  16. Hansgrohe France, « Historique | Hansgrohe FR », sur Hansgrohe FR (consulté le 18 janvier 2017)
  17. « GROHE - GROHE History - About Company », sur www.grohe.com (consulté le 18 janvier 2017)
  18. Hansgrohe France, « Rapport d'activité, bilan | Hansgrohe FR », sur Hansgrohe FR (consulté le 18 janvier 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]