Hamurabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Hammurabi.

Hamurabi
Développeur Doug Dyment

Date de sortie 1968
Genre Jeu de gestion
Jeu d'aventure textuel
Mode de jeu Un joueur
Langue anglais
Contrôle Clavier

Hamurabi est un jeu de stratégie en mode texte, réputé pour sa parution dans 101 BASIC Computer Games. Le jeu original, qui consiste à gérer un pays et ses ressources, est développé par Doug Dyment chez DEC et sort en 1968 sous le titre The Sumer Game. Dyment le crée pour Richard Merrill, un collègue qui vient d'inventer le FOCAL[1]. Le jeu, composé de dix manches, met en scène l'ancien roi babylonien Hammurabi, qui doit choisir la quantité de graines à attribuer aux cultures pour le prochain tour, nourrir la population, et gérer l'achat de terres supplémentaires, tout en maîtrisant des variables de rendements aléatoires et les fléaux agricoles. Plusieurs versions du jeu voient le jour, notamment en FOCAL et en FOCAL-69[2],[3], mais une version améliorée, en BASIC, non créditée, est publiée dans 101 BASIC Computer Games sous le titre Hamurabi. D'autres versions postérieures en FOCAL sont intitulées Hamurabi[3],[4]. Hamurabi influence beaucoup de jeux vidéo de stratégie et de simulation, et est l'ancêtre du genre city-builder[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé en 1969 en langage FOCAL par un employé de Digital Equipment Corporation resté anonyme, Hamurabi est devenu populaire en 1978 lorsque le programmeur David Ahl en a fait une version en langage BASIC, facilement portable sur de nombreuses plates-formes et diffusée par l'ouvrage 101 BASIC Computer Games.

Scénario et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Comme de nombreux jeux de son époque, Hamurabi fonctionne selon un principe très rudimentaire de saisie de chiffres. Le joueur est invité à acheter et à vendre des terrains et à gérer les semences céréalières de son royaume. La population doit augmenter et avoir un niveau de vie correct. Ce jeu en a influencé de nombreux autres, tels que SimCity ou Civilization.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]