Space Travel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Space.

Space Travel
Image illustrative de l’article Space Travel
Image du jeu Space Travel.

Développeur Ken Thompson

Date de sortie 1969
Genre Jeu de simulation
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Multics, GECOS, PDP-7

Space Travel est l'un des tout premiers jeux vidéo, développé par Ken Thompson en 1969 durant la genèse des jeux sur ordinateur central. Le jeu est une simulation de voyage dans le système solaire, dans laquelle le joueur contrôle un vaisseau spatial sans but précis si ce n'est atterrir sur des planètes ou des lunes. Le joueur peut uniquement déplacer le vaisseau et ajuster sa vitesse, tandis que ce dernier est affecté par la force gravitationnelle des objets célestes aux alentours.

Le jeu est développé aux Bell Labs sur le système d'exploitation Multics, mais est porté plus tard sur le système GECOS puis sur le mini-ordinateur PDP-7. Pour que ce dernier portage soit réalisable, Ken Thompson développe son propre système d'exploitation qui est utilisé plus tard comme le cœur du système d'exploitation UNIX.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Space Travel est un jeu de simulation du système solaire dans lequel les masses des planètes, les orbites et de la plupart des satellites sont à l'échelle[1],[2]. Le joueur se promène dans un environnement en deux dimensions vertical grâce à des graphismes monochromes qui s'appuient uniquement de lignes blanches sur un fond noir constant.

Histoire du développement[modifier | modifier le code]

Durant les années 1960, le Massachusetts Institute of Technology entreprend un projet en collaboration avec les Bell Labs et General Electric afin d'améliorer l'efficacité du temps partagé pour chaque utilisateur utilisant leurs ordinateurs[3]. Grâce à ce projet, le système d'exploitation Multics est mis sur pieds[3]. À cette période, le système d'exploitation est le plus abouti et utilisé.

Pendant cette coopération, Ken Thompson, informaticien employé pour ces laboratoires, en profite pour développer Space Travel sur un ordinateur GE-635. Plus tard, le système d'exploitation étant considéré comme trop lourd et trop lent, les laboratoires Bell décident de se retirer du projet. Cette décision suscite une grande déception dans l'équipe et Thomson n'a alors plus accès à Multics, ni à un ordinateur GE-365[4].

Thompson décide d'adapter le jeu avec le langage de programmation Fortran pour que le système d'exploitation GECOS puisse l'exécuter, celui-ci étant déjà présent sur le GE-635[3].

Néanmoins, Thompson remarque deux problèmes principaux aux essais. Enfin un portage fut réalisé par Thompson et Dennis Ritchie pour le PDP-7[1],[3],[5]. C'est dans ce processus de portage du jeu vers l'assembleur du PDP-7 qu'ils écrivirent le code sous-jacent, qui en se développant finirait par donner le système d'exploitation UNIX original[6].

Le développement de ce jeu conduit plus tard au développement du système d'exploitation UNIX[7],[8],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) Dennis Ritchie, « The Space Travel game », sur Bell Labs, (consulté le 23 décembre 2018)
  2. (en-US) Dennis Ritchie, « Ken, Unix and Games », sur Bell Labs, (consulté le 23 décembre 2018)
  3. a b c et d (en) Mr Y. I. Shah Dr A. R. Paradkar et Mr M. G. Dhayagude, Introduction To Biostatistics & Computer Science, Pragati Books Pvt. Ltd., (ISBN 9788185790336, lire en ligne), partie 2, chap. 2, p. 16
  4. (en) Hossein Bidgoli, The Internet Encyclopedia, John Wiley & Sons, (ISBN 9780471222033, lire en ligne), p. 495
  5. (en) Warren Toomey, « The Strange Birth and Long Life of Unix », sur IEEE Spectrum, (consulté le 23 décembre 2018)
  6. a et b (en)The design of the UNIX operating system, Maurice J. Bach Prentice Hall, 1986, p. 17.
  7. (en-US) « Space Travel », sur Université Harvard.
  8. (en) « Unix History, Who invented Unix », Living Internet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]