Guy Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guy Bois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Conseiller municipal
Antony
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
AntonyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Historien, militant politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Guy Bois, né en 1934 à Fès et mort le à Antony, est un historien français. Médiéviste, il est connu pour ses contributions à l'histoire du féodalisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un haut fonctionnaire colonial, il grandit à Rabat avant de monter à Paris pour faire Sciences Po (1956) puis passer l'Agrégation d'histoire (1959)[1]. Après avoir obtenu son doctorat d'État en 1973 avec une thèse consacrée à la crise du féodalisme dans la Normandie de la fin du Moyen Âge, il devient maître de conférences puis professeur d'histoire médiévale à l'Université de Franche-Comté, avant d'occuper la même fonction de professeur à l'université Paris VII (1988-1997).

Marxiste, l'histoire qu'il développe s'inscrit dans le courant du matérialisme historique[2]. Il travaille sur les questions économiques, sociales et démographiques de l'époque médiévale, traitant dans ses ouvrages de la crise du féodalisme (terme compris dans son acception marxiste), étudiée de façon quantitative[3], ainsi que de la mutation de l'an mil[4],[5]. Il a été membre du Centre d'Études et de Recherches Marxistes dès sa création en 1960 est président de la Société d'étude du féodalisme (en 1990)[6].

Membre du PCF à partir de 1954 et de l'Union des étudiants communistes à partir de 1956, il y occupe des fonctions nationales, ainsi qu'au SNESup. Conseiller municipal d'Antony[7] (1977-1983), il est exclu du PCF en en raison de son refus de l'abandon par la direction de la stratégie de Programme commun avec le PS [8].

Ouvrages de Guy Bois[modifier | modifier le code]

en français
  • Bois, Guy, Crise du féodalisme, Références (Presses de la Fondation nationale des sciences politiques), 2 (Paris: Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1981), (ISBN 2724604539) [première édition: Crise du féodalisme: économie rurale et démographie en Normandie orientale du début du XIVe siècle au milieu du XVIe siècle, Cahiers de la Fondation nationale des sciences politiques, 202 (Paris: Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1976), (ISBN 2724603656)
  • Bois, Guy, Ouvrons la fenêtre, camarades!, Maspéro, 1979 (avec Étienne Balibar, Georges Labica et Jean Pierre Lefebvre)
  • Bois, Guy, La mutation de l'an mil. Lournand, village mâconnais de l'Antiquité au féodalisme (Paris: Fayard, 1989)
  • Bois, Guy, La grande dépression médiévale: XIVe – XVe siècles: le précédent d'une crise systémique (Paris: Presses Universitaires de France, 2000), (ISBN 2130508979)
  • Bois, Guy, Une nouvelle servitude: essai sur la mondialisation (François-Xavier de Guibert, 2003), (ISBN 978-2-86839-839-0)
en anglais
  • Bois, Guy, The Crisis of Feudalism: Economy and Society in Eastern Normandy c.1300-1550 (Cambridge: Cambridge University Press, 1984)
  • Bois, Guy, The Transformation of the Year One Thousand: The Village of Lournand from Antiquity to Feudalism, trans. by Jean Birrell (Manchester: Manchester University Press, 1992), (ISBN 0719035651), 071903566X.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les agrégés de l'enseignement secondaire. Répertoire 1809-1960 | Ressources numériques en histoire de l'éducation », sur rhe.ish-lyon.cnrs.fr (consulté le )
  2. « Guy Bois, historien spécialiste de la période médiévale, est mort », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Guy Lemarchand, « Guy Bois, Crise du féodalisme, 1976 », Annales de Démographie Historique, vol. 1978, no 1,‎ , p. 460–472 (lire en ligne, consulté le )
  4. « Guy Bois. La mutation de l'an mil : Lournand, village mâconnais de l'Antiquité au féodalisme. Préface de Georges Duby. Paris : Fayard, 1989. In-8°, 284 pages, illustrations hors texte. », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 148, no 2,‎ , p. 486–488 (lire en ligne, consulté le )
  5. John Day, « « Crise du féodalisme » et conjoncture des prix à la fin du Moyen Âge », Annales, vol. 34, no 2,‎ , p. 305–318 (DOI 10.3406/ahess.1979.294043, lire en ligne, consulté le )
  6. « Guy Bois », sur data.bnf.fr (consulté le )
  7. Notice « BOIS, Guy, Marc », Le Maitron en ligne.
  8. "Exclu de fait du P.C.F. M. Guy Bois dénonce une direction animée par le seul souci de sa survie", Le Monde, 19 mars 1981

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]