Guwahati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guwahati
Gauhatî / গুৱাহাটী / गुवाहाटी
Vue générale de Guwahati
Vue générale de Guwahati
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Assam
District Kamrup Métropolitain
Maire Ankush De
Index postal 781xxx
Fuseau horaire IST (UTC+05:30)
Indicatif +(91) 361
Démographie
Population 808 021 hab. (2001)
Densité 3 741 hab./km2
Géographie
Coordonnées 26° 11′ 00″ Nord 91° 44′ 00″ Est / 26.1833333, 91.7333333
Superficie 21 600 ha = 216 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Assam

Voir sur la carte administrative de la zone Assam
City locator 14.svg
Guwahati

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Guwahati

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte topographique d'Inde
City locator 14.svg
Guwahati
Liens
Site web http://www.guwahatimunicipalcorporation.com/

Guwahati (Assamais : গুৱাহাটী, Hindî : गुवाहाटी) antérieurement Gauhatî, — du sanskrit, guwa, « noix d'arec » et « haat », « le marché » — est la plus importante ville de l'Assam, État indien situé au nord-est du pays.

La ville sert aussi de centre culturel, capitale politique et commerciale pour la région. Elle est considérée traditionnellement comme le lieu de naissance du dieu Kâma. La capitale de l'État, Dispur, n'est qu'une de ses banlieues.


Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de Guwahati.

Guwahati se situe entre la rive sud du Brahmapoutre et les collines du plateau de Shillong, situé au pied de l'Himalaya.

Elle a souffert d'un sévère tremblement de terre le .

Économie[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, Guwahati abrite le plus grand marché aux enchères pour le thé de l'Inde.

La ville est desservie par l'aéroport international Lokpriya Gopinath Bordoloi.

Transports[modifier | modifier le code]

Aérien[modifier | modifier le code]

Guwahati est desservi par l'aéroport international Lokpriya Gopinath Bordoloi, situé à Borjhar, à environ 20 km du centre ville. C'est le neuvième aéroport indien en termes de trafic[1].

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

Routier[modifier | modifier le code]

La ville a 218 km de routes. La Route nationale 31 relies Guwahati aux états du Bihar, du Jharkhand et du Bengale-Occidental. La Route nationale 37 allant de Goalpara en Assam à Dimapur au Nagaland traverse tout l'Assam et relie Guwahati à toutes les villes principales de l'Assam dont Jorhat, Dibrugarh et Bongaigaon[2].

Fluviaux[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est la cité de Pragjyotisha, capitale du râja Bhavadatta, du Mahābhārata. Des fouilles archéologiques ont mis au jour une partie de la ville datant du VIe siècle. Les rois Pala la dotent de temples au Xe et au XIe siècles. Au cours du XVIIe siècle, la ville est l'enjeu d'une lutte entre les Moghols et les Âhoms, elle changera de camp huit fois en 50 ans, puis, en 1681, devient la résidence du gouverneur Âhom du bas Assam et finalement en 1786 la capitale du râja Âhom.

Lors de l'intégration de l'Assam au Raj britannique en 1826, Gauhatî devient le centre administratif de l'Assam, ce qu'elle reste jusqu'en 1874, année à laquelle il est déplacé à Shillong.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La ville est connue pour ses temples hindous, dont les plus importants sont le Kâmâkhya, le Navagrahâ, et le Geeta Mandir. Le Kâmâkhya, situé à une dizaine de kilomètres au sud de la ville et reconstruit en 1565, est un centre de pèlerinage tantrique dédié à Kâlî où les fidèles reconnaissent dans une fente du rocher le yoni de la déesse auquel était offert, jusqu'au XIXe siècle, des sacrifices humains.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Thai Airways », The Economic Times (consulté le 16 décembre 2015)
  2. « How To Reach Guwahati », guwahatitimes.com (consulté le 9 novembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont, 1987