Gustave Dutailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gustave Dutailly
Gustave Dutailly.JPG
Fonctions
Député
-
Député
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activités
Autres informations
Parti politique

Gustave Dutailly est un homme politique, botaniste et collectionneur français, né le 2 août 1847 à Meuvy et mort le 4 février 1906 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à Langres où il obtient un baccalauréat ès lettres. En 1866, il s’installe à Paris et entame des études de médecine. Il est surtout intéressé par la botanique et se lie avec le professeur Henri Ernest Baillon (1827-1895). Il étudie la physiologie végétale dans son laboratoire et participe au Dictionnaire de botanique. Grâce à lui, il entre dans la Société linnéenne de Paris où il présente une première communication en 1870. Il reçoit, en 1879, le titre de docteur ès sciences naturelles avec une thèse intitulée Sur quelques phénomènes déterminés par l’apparition tardive d’éléments nouveaux dans les tiges et les racines des Dicotylédones. En 1880, il devient professeur de botanique à la faculté des sciences de Lyon et participe à la vie de la Société linnéenne de Lyon. Il est nommé directeur du jardin botanique du parc de la Tête d'or. Il est, en outre, membre de la Société botanique de Lyon et de l’Association horticole lyonnaise.

Après avoir fréquenté le cercle catholique à partir de 1866, il commence à prendre ses distances pour s’engager en politique parmi les républicains radicaux et deviendra athée. En 1874, il est élu conseiller municipal à Meuvy, en 1880, conseiller général du canton de Celfmont, en 1881, député de l’arrondissement de Chaumont, en 1885, député de la Haute-Marne. Il abandonne, en 1881, sa chaire à l’université tout en poursuivant ses activités scientifiques, il participe notamment aux travaux de l’Association française pour l’avancement des sciences. Membre du Parti radical, Dutailly soutient la séparation de l’Église et de l’État, la suppression du Sénat, le développement de la liberté de la presse, l’instruction primaire laïque et obligatoire, etc. Il contribue régulièrement à la Gazette des travailleurs où il fait paraître des analyses de la vie parlementaire et de l’actualité politique, mais aussi où il attaque régulièrement les dogmes chrétiens et critique l’emprise de la vie religieuse sur les individus.

C’est aussi un collectionneur passionné par les affiches et rassemble une collection de près de 5 000 affiches, parmi lesquelles certaines sont signées Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), Jules Chéret, Pierre Bonnard, Leonetto Cappiello, Eugène Grasset, Adolphe Léon Willette, Jules Alexandre Grün, etc. Dutailly a légué à la ville de Chaumont sa collection, ainsi qu’une bibliothèque riche de 3 500 volumes, en 1905. La ville a organisé une exposition sur sa collection et sa vie en 2006[1].

Henri Ernest Baillon lui a dédié le genre Dutaillyea de la famille de Rutaceae. La variété de rose, président Dutailly, porte également son nom.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Exposition aux Silos, galerie d'exposition, du 15 septembre au 18 novembre 2006, ville de Chaumont.

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Gustave Dutailly », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Dépliant publié à l’occasion de l’exposition Gustave Dutailly, les plaisirs d’un collectionneurs de Chaumont (2006).
  • Joël Moris (dir.) Gustave Dutailly. Les plaisirs d'un collectionneur d'affiches, Chaumont, Le Pythagore, 2006, 184 p., (ISBN 978-2-90845-656-1).

Liens externes[modifier | modifier le code]