Constant Dutilleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dutilleux.
Constant Dutilleux
PSdutilleux.jpg

Constant Dutilleux, Autoportrait,
musée des beaux-arts d'Arras.

Naissance
Décès
(à 58 ans)
Paris
Nationalité
Drapeau : France Française
Activité
Formation
Maître
Parentèle

Constant Dutilleux, né le à Douai et mort le à Paris, est un peintre, dessinateur et graveur français.

Il est l'arrière-grand-père du compositeur Henri Dutilleux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Constant Dutilleux est admis dans l'atelier du peintre Louis Hersent à l’École des beaux-arts de Paris. Dutilleux admire Eugène Delacroix dont il a vu le tableau La Mort de Sardanapale en 1827. Il suit sa carrière du maître et le rencontre en 1847. Il collectionne ses œuvres et celles de Jean-Baptiste Camille Corot. Il se lie d’amitié avec lui, et à partir de 1851, Corot vint régulièrement à Arras, tandis que Dutilleux l’accompagna en Hollande puis à Fontainebleau ou il devint un adepte de l'École de Barbizon.

Il fait partager son admiration de ces deux peintres à son entourage, notamment à ses beaux-fils Charles Desavary et Alfred Robaut. Corot poursuivra ses visites à Arras dix ans après la mort de Dutilleux en 1865.

Constant Dutilleux participe avec ses beaux-fils à la mise au point du procédé du cliché-verre[1] expérimentée par Corot.

Dans la première partie de sa carrière, il est influencé par la peinture nordique, notamment par les paysages. Il subit ensuite l'influencé de Corot.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Arras, musée des beaux-arts :
    • Le Peintre Désiré Dubois peignant en plein air, huile sur toile ;
    • Bord de Scarpe, 1860 ;
    • Paysage à Lambres, 1865  ;
    • Le Chemin sous bois.
  • Douai, musée de la Chartreuse :
    • Effet de neige, huile sur toile[2] ;
    • Le Débarcadère de Weggis, lac de Lucerne, huile sur toile[3] ;
    • Nu dans un paysage, huile sur toile[4] ;
    • Paysage, effet du soir, huile sur toile[5] ;
    • Portrait de Mme Baoucal, 1858, huile sur toile[6] ;
    • Portrait de son fils Pierre, 1854, huile sur toile[7] ;
    • Prairie au bord de l'eau, huile sur toile[8] ;
    • Figure de vieillard barbu, huile sur toile[9] ;
    • Fillette en robe rouge, 1842, huile sur toile[10] ;
  • Lille, palais des beaux-arts :
    • Hêtraie dans la forêt de Fontainebleau, vers 1862, huile sur toile[11] ;
    • Le Port de Dunkerque, marée basse, 1857, huile sur toile[12] ;
    • Le Pré Larcher en forêt de Fontainebleau, vers 1860, huile sur toile[13] ;
    • Paysage avec une maison, huile sur bois[14] ;
    • Paysage, étude, huile sur toile[15] ;
    • Paysage, avant 1858, huile sur toile[16] ;
    • Peuliers au crépuscule, huile sur bois[17] ;
    • Portrait de Pierre Dutilleux enfant, 1855, huile sur bois[18] ;
    • Rivière, huile sur bois[19] ;
    • Canard, vers 1850, huile sur carton[20].
  • Paris, musée du Louvre :
    • Pins et bouleaux - forêt de Fontainebleau, vers 1855, huile sur bois[21] ;
    • L'Enfant au papillon, vers 1860, huile sur toile[22].

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le cliché verre utilise la technique de gravure pour la création de l’œuvre et la technique photographique pour la reproduction. Une plaque de verre recouverte d’une couche composée en partie de collodion est gravée puis sert de négatif pour réaliser des tirages sur papier photographique.
  2. « Effet de neige », notice no 00000060647, base Joconde, ministère français de la Culture
  3. « Le Débarcadère de Weggis, lac de Lucerne », notice no 00000061074, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Nu dans un paysage », notice no 00000060879, base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « Paysage, effet du soir », notice no 00000060849, base Joconde, ministère français de la Culture
  6. « Portrait de Mme Baoucal », notice no 00000060881, base Joconde, ministère français de la Culture
  7. « Portrait de son fils Pierre », notice no 00000060646, base Joconde, ministère français de la Culture
  8. « Prairie au bord de l'eau », notice no 00000061135, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. « Figure de vieillard barbu », notice no 00000060582, base Joconde, ministère français de la Culture
  10. « Fillette en robe rouge », notice no 00000060878, base Joconde, ministère français de la Culture
  11. « Hêtraie dans la forêt de Fontainebleau », notice no 000PE019309, base Joconde, ministère français de la Culture
  12. « Le Port de Dunkerque, marée basse », notice no 000PE019206, base Joconde, ministère français de la Culture
  13. « Le Pré Larcher en forêt de Fontainebleau », notice no 000PE019208, base Joconde, ministère français de la Culture
  14. « Paysage avec une maison », notice no 000PE019819, base Joconde, ministère français de la Culture
  15. « Paysage, étude », notice no 000PE019205, base Joconde, ministère français de la Culture
  16. « Paysage », notice no 000PE019204, base Joconde, ministère français de la Culture
  17. « Peuliers au crépuscule », notice no 000PE019784, base Joconde, ministère français de la Culture
  18. « Portrait de Pierre Dutilleux enfant », notice no 000PE019207, base Joconde, ministère français de la Culture
  19. « Rivière », notice no 000PE019820, base Joconde, ministère français de la Culture
  20. « Canard », notice no 000PE019783, base Joconde, ministère français de la Culture
  21. « Pins et bouleaux - forêt de Fontainebleau », notice no 00000104467, base Joconde, ministère français de la Culture
  22. « L'Enfant au papillon », notice no 000PE001128, base Joconde, ministère français de la Culture
  23. Dominique Horbez, Corot et les peintres de l'école d'Arras, Tournai, La Renaissance du livre, 2004.
  24. Il s’installe à Arras en 1845.
  25. Il consacre toute son œuvre à la région d’Arras.
  26. Gendre de Constant Dutilleux.
  27. Également élève de Xavier Dourlens.
  28. Établi dans le Pays basque.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit.
  • Gustave Colin, Constant Dutilleux, sa vie, ses œuvres, Arras, 1866.
  • Dominique Horbez, Corot et les peintres de l'École d'Arras, préface d'Hélène Portiglia, Tournai, La Renaissance du Livre, 2004 (ISBN 9782804608606).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :