Gunter Pauli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’écologie scientifique image illustrant l’économie image illustrant l’industrie
Cet article est une ébauche concernant l’écologie scientifique, l’économie et l’industrie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gunter Pauli

Gunter Pauli est un industriel belge né en 1956 à Anvers.

Œuvrant pour des solutions industrielles zéro pollution[1]. Le Point, The Huffington Post et le Tasmanian Times l'ont appelé "le Steve Jobs du développement durable" [2],[3],[4].

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Gunter Pauli est diplômé en économie de l’Université Loyola (Chicago) et titulaire d’un MBA de l’Insead (Fontainebleau).

Membre du Club de Rome, il a fondé la société de détergents «verts» Ecover. En 1990, découvrant que l’huile de palme utilisée pour fabriquer les produits de la société, provoquait la déforestation de forêts primaires, il vend son entreprise pour se consacrer à la recherche de solutions permettant de régénérer la forêt tropicale, et non l’inverse. Il s’installe au Japon et créé en avril 1994 la fondation ZERI (Zero Emission Research and Initiatives - Recherche et initiatives pour zéro pollution). Il a créé le premier congrès mondial de l’économie bleue à Madrid en 2013 et prône une économie s’inspirant des écosystèmes naturels pour résoudre les crises économique, sociale et écologique.

Pour cet écologiste, « Aujourd'hui, on donne des prix environnementaux aux hommes d'affaires qui annoncent qu'ils vont polluer un peu moins. Mais il ne faut pas polluer un peu moins : il faut arrêter de polluer.»

« Le concept de déchet n'existe pas dans la nature, quand une feuille morte tombe de l'arbre elle se transforme en humus pour le sol ».

Economie bleue[modifier | modifier le code]

Gunter Pauli est à l'origine du concept de l'économie bleue[5] qui est la matrice du projet d'autonomie énergétique de l'île canarienne d'El Hierro.

Il développe de nombreuses entreprises à partir de concepts innovants de recyclage[6] :

Publications[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

  • International Marketing: The Importance of Image in Japan. Sophia University Press, 1983, ISBN 978-4-88168-094-0
  • Aurelio Peccei: Portrait of the Founder of the Club of Rome. Pergamon Press, 1987, ISBN 0-08-034861-0
  • Services: the driving force of the economy. Waterlow Press, 1987, ISBN 978-0-08-033091-4
  • Towards a United Europe: 1992 and Beyond - Shaping Priorities for Successful Regional Integration. SRI International, 1990, OCLC Number 22733850
  • The Second Wave: Japan's Global Assault on Financial Services (with Richard Wright). Waterlow Press, 1997, ISBN 978-0-312-01558-9
  • Steering Business towards Sustainability (with Fritjof Capra). United Nations University Press, 1995, ISBN 978-0-585-20025-5
  • Breakthroughs: What Business can Offer Society'. Epsilon Press, 1996, ISBN 978-1-900820-00-4
  • Upsizing: The Road to Zero Emissions. Greenleaf, 1998, ISBN 978- 1874719182
  • Out of the Box: 21 ways to be creative and innovative at work. Future Managers, 2004, ISBN 978-1-920019-40-2
  • Upcycling. Riemann Verlag (Munich), 1999, ISBN 978-3-570-50006-4
  • The Blue Economy. Paradigm Publishers, 2010, ISBN 978-0-912111-90-2 [7]
  • Neues Wachstum. Wenn grüne Ideen nachhaltig 'blau' werden. Konvergenta, 2010, ISBN 978-3-942276-00-9
  • Zen and the Art of Blue. Konvergenta, 2010, ISBN 978-3-942276-02-3

En français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gunter Pauli sur Internetactu
  2. http://www.lepoint.fr/invites-du-point/idriss-j-aberkane/idriss-j-aberkane-gunter-pauli-le-steve-jobs-du-developpement-durable-26-09-2014-1866831_2308.php
  3. http://www.huffingtonpost.fr/idriss-j-aberkane/abolition-de-la-pollution_b_5746362.html
  4. http://tasmaniantimes.com/index.php/article/its-time-to-work-blue
  5. l'économie bleue sur le monde.fr
  6. Conférence en vidéo : Gunter PAULI - 18 sept 2015 Rencontres de l'économie circulaire à Quimper.
  7. (en) The Blue Economy on Google Books, Paradigm Publications, (lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Coralie Schaub, « Gunter Pauli : « Suivre la sagesse de la nature » », Libération,‎ (lire en ligne)
  • Serge Quoidbach, « Portrait de Gunter Pauli », L'Écho,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]