Guillaume Bianco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guillaume Bianco
Guillaume Bianco - Comédie du Livre 2010 - P1400149.jpg
Guillaume Bianco en dédicace à la Comédie du Livre en 2010.
Biographie
Naissance
(43 ans)
Toulon
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Guillaume Bianco, né le à Toulon, est un dessinateur et scénariste français de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume Bianco passe un bac d'arts plastiques à Toulon dans le Var, puis poursuit des études de langues orientales.

Après avoir passé un an à étudier la calligraphie à l'université de Shanghai, en 1993, il reçoit l'enseignement de Sifu Wang Xin-wu, dans la province de Taipei à Taiwan.

De retour en France, il ne reçoit pas le succès espéré dans les arts martiaux et se réoriente donc vers la bande dessinée. Il participe aux ateliers de BD du Toulonnais Didier Tarquin en 1994-1995 et devient son assistant pendant plus de 3 ans à l'atelier Gotfferdom, créé par Christophe Arleston[1].

C'est là que commence sa carrière professionnelle, en 1998, lorsqu'il rejoint l'atelier où se prépare le projet d'un journal : Lanfeust Mag. En plus des dessins destinés à alimenter le magazine, il crée pour le journal différentes rubriques et personnages comme Kegoyo et Klamédia ou la série Will (4 albums sortis aux éditions Soleil).

Après un autre album humoristique (Hot Dog, toujours chez Soleil), et le lancement de Ernest & Rebecca avec Antonello Dalena au dessin (aux éditions Le Lombard), il sort en 2008 Billy Brouillard 1. Le don de trouble vue, le premier album de la série Billy Brouillard[2], album inaugural de la collection Métamorphose dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu aux éditions Soleil Productions[3]. Cet album est le premier de la série, une série qui va donner lieu à une série dérivée L’encyclopédie curieuse et bizarre par Billy Brouillard.

D'autres collaborations s'établissent : Eco avec Jérémie Almanza au dessin, Épictète avec Sergio Algozzino (dessin), Chats Siamois, illustré par Ciou, etc.

Le festival du comics de Sao Paolo lui remet le prix du meilleur illustrateur humoristique en 2009. Puis il obtient le Prix de la meilleure bande dessinée francophone du Festival d'Angoulême : le choix polonais en 2010[4] et il est l'invité d'honneur de la cérémonie de proclamation de ce prix en à Cracovie, au moment de l'ouverture d'une exposition consacrée à la bande dessinée française en Pologne depuis 2002. Depuis 2011, il collabore à L'Atelier Mastodonte. En 2013, la série Ernest & Rebecca qu'il scénarise reçoit le prix des Écoles au Festival d'Angoulême[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Séries
  • 1. Les fantômes (2014)
  • 2. Les chats (2015)
  • 1. Le don de trouble vue (2008)
  • 2. Le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël (2010)
  • 3. Le chant des sirènes (2012)
  • 4. Le Détective du bizarre T1 Billy Brouillard et la Chasse aux fantômes (2018)
  • HS1 Les comptines malfaisantes
  • HS2 Les comptines malfaisantes II
  • HS3 Les comptines malfaisantes III - Histoires de chats
  • 1.Les Seins (2014)[6]
  • 2.Les femmes sont folles ! (de moi…) (2016)[7]
Albums Isolés
Albums collectifs

Références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Danielides, « Guillaume Bianco, chat alors ! », sur La Provence,
  2. a et b L.Cirade, « Billy Brouillard 1. Le don de trouble vue », sur BD Gest',
  3. Charles-Louis Detournay, « Billy Brouillard inaugure la nouvelle collection de Soleil : Métamorphose », sur Actua BD,
  4. « Angoulême 2010, le choix polonais récompense Guillaume Bianco pour “Billy Brouillard" », sur Institut francais PL, .
  5. « Prix des Écoles d'Angoulême 2013 », sur BD Angoulême, .
  6. Marie-Florence Gaultier, « Les Seins de Guillaume Bianco : une BD loin d’être casse-bonbon ! », sur L'Express - les-8-plumes,
  7. Loïc Di Stefano, « Les Femmes sont folles (de moi...) », sur L'Internaute,
  8. L. Cirade, « Épictète », sur BD Gest,
  9. Jean-Bernard Vanier, « Chat siamois », Planète BD,
  10. Benjamin Roure, « La délicieuse « Zoé Marmelade » de Guillaume Bianco et Marie Pommepuy », sur BoDoï,
  11. Candice Dhô, « Krashmonsters T1 (Collectif, Lyse) », sur BD Encre,
  12. Charles-Louis Detournay, « Spirou inaugure un nouvel atelier lancé par Trondheim », sur Actua BD,
  13. LiseF, « L'Atelier Mastodonte, c'est fini », sur 9emeart,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]