Guilhaine Dubos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guilhaine Dubos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Guilhaine Dubos, née le à Rouen est une actrice française.

Formation[modifier | modifier le code]

  • Conservatoire de Versailles (professeur : Marcel Tassencourt)
  • École nationale arts et techniques théâtre (professeur : Genia, Michel Favori, Yves Gasc.)
  • École du cirque Annie Fratellini (fil, jonglage)
  • Théâtre No

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1974 : La Mort du Titan, rôle Cary Pringel /Vitold Wagner réalisation Josée Dayan
  • 1975 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Patte et griffe de Claude Loursais : Colette
  • 1975 : Monsieur les jurés l’affaire Beauquesme, rôle Mme Delfond, réalisation Witta
  • 1976 : La Belle Otéro, réalisation. Sugere production SFP
  • 1977 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Le Goût du pain de Claude Loursais : Annette
  • 1977 : Docteur Erika Werner, rôle Sophie, réalisation Paul Sigriest
  • 1979 : Quelque chose dans son rêve, rôle Françoise, réalisation Borami Thioulong
  • 1980 : Mon enfant, ma mère 1er rôle Jeanine réalisation Serge Moati
  • 1980 : T’es grand et puis t’oublies rôle Jeanine, réalisation Serge Moati
  • 1981 : Le Beau Monde, rôle Sylvie, réalisation Michel Polac
  • 1981 : Paris-Saint-Lazare, rôle Delphine, réalisation Marco Pico
  • 1988 : La louve, de José Giovanni : Jennie
  • 1988 : Cas de divorce Morin contre Morin, Mme Morin rôle réalisation G. Espinasse
  • 1988 : La Bourse ou la vie, Mme Galtier, réalisation Roger Pigault

Directrice de casting[modifier | modifier le code]

  • 1987 : La Maison assassinée, Lautner (cast fig.)
  • 1987 l'Or du diable réalisation Jean-Louis Fournier téléfilm
  • 1988 la Vouivre, réalisation Georges Wilson Gaumont

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1973 : la locandiera, metteur en scène Marcel Tassencourt
  • 1974 : les Contes d'hivers, mise en scène Michel Favori
  • 1975 : Il ne faut jurer de rien Musset il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée festival Carcassonne
  • 1978/1979 : La Grande Voile des petites causes, mise en scène Pierre Cavassilas TBN

Danse[modifier | modifier le code]

  • 1988 Le Délire du serpent, mise en scène Mohamed Driss, théâtre national tunisien

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • 1994/1997 Creation de Panthere formations formations aux métiers du spectacles en collaboration et ANPE spectacle
  • AFDAS ministère Culture fonds européens
  • formations à l'écriture du scénario
  • formations au métier d'acteur
  • réalisations de clips et vidéos professionnelles
  • créations de nombreux projets culturels
  • directrice de formations et formatrice pour l'aide à la réinsertion sociale et professionnelle (ANPE/ DDTE).

Radio[modifier | modifier le code]

  • 1978 écriture et mise en scène pour les tréteaux de la nuit : Anonyme.

Puis, elle exerce successivement les métiers de restauratrice, chef de projet informatique, directrice de cabinet d'architectes.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est la fille du peintre sculpteur Amaury Dubos, architecte, également directeur de la culture et chef de rubrique (maquette) à L'Humanité dimanche.

Elle a été mariée avec l'acteur Cris Campion avec qui elle a eu une fille Cléo.