Groupe de l'an 24

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Le Groupe de l'an 24 (24年組, にじゅうよねんぐみ?) est un groupe de femmes mangaka dont plusieurs sont nées en l'an 24 de l'ère Shōwa, c'est-à-dire en 1949. Elles ont surtout innové dans le shōjo manga [1].

Quelques-uns de ces membres sont : Moto Hagio, Yumiko Ōshima, Ryōko Yamagishi, Keiko Takemiya.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moto Hagio et Keiko Takemiya ont partagé un appartement à Ōizumi Nerima-ku, Tōkyō autour de 1970-1973. On peut comparer le rôle joué par cet appartement au Tokiwasō d'Osamu Tezuka, car à cette époque, les manga pour filles, shōjo manga, étaient principalement écrits par des hommes, comme le manga d'Osamu Tezuka's Princesse Saphir, et cette tentative pour développer l'écriture de shōjo manga par des femmes mangaka était un acte pionnier.

Ce mouvement permit la création d'œuvres novatrices telles que La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda, innovant principalement par son graphisme et par la psychologie des personnages.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Matt Thorn, Four Shôjo Stories, Viz Communications, ISBN 1-56931-055-6, février 1996, dans l'introduction : « These women revolutionized the genre. »