Gran Turismo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GT et Gran Turismo (homonymie).
Gran Turismo
Image illustrative de l'article Gran Turismo
Logo officiel du jeu.

Éditeur Sony Computer Entertainment
Développeur Polys Entertainment
Concepteur Kazunori Yamauchi

Date de sortie Drapeau : Japon [1]

Drapeau : Europe [1]
Drapeau : États-Unis [1]

Genre Course automobile
Mode de jeu 1 à 2 joueurs
Plate-forme PlayStation
Média CD-ROM
Contrôle DualShock

Gran Turismo est un jeu vidéo de course automobile développé par Polys Entertainment et édité par Sony Computer Entertainment en 1997 sur PlayStation.

Premier épisode de la série Gran Turismo, le titre a connu un succès international avec près de onze millions d'exemplaires écoulés, ce qui en fait le jeu le plus vendu sur PlayStation. Le jeu de Kazunori Yamauchi a révolutionné le genre en imposant de nouveaux standards en matière de rendu visuel, de physique et de contenu[2].

Généralités[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Gran Turismo propose au joueur de prendre part à des courses automobiles sur vingt-et-un circuits, dont dix en sens inversé, au volant d'une des 176 voitures disponibles dans le jeu. Chaque course met en compétition le joueur et cinq autres concurrents[3].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Il existe deux modes de jeu : le mode Arcade et le mode Gran Turismo. Le mode arcade permet au joueur de concourir en contre-la-montre en choisissant les voitures et les pistes. Le mode Gran Turismo est le mode principal du jeu, et une vraie simulation de course[4].

Le joueur débute avec une petite somme d'argent qui lui permet d'acquérir un premier véhicule modeste. Il doit effectuer des épreuves de permis de conduire à la difficulté croissante, qui consistent en des épreuves chronométrées visant à maîtriser les bases du pilotage, comme le freinage, les virages puis des tours de circuit entiers. Cela lui permet de débloquer certaines épreuves et circuits[5].

Après chaque championnat, le joueur peut gagner plus ou moins de credits, la monnaie du jeu, en fonction de son résultat en course et du permis de conduire qu'il a passé[4]. Remporter des courses et des championnats permet d'obtenir de nouvelles voitures, qui seront utiles à la progression dans le jeu. Avec l'argent obtenu, le joueur peut acheter de nouvelles pièces pour améliorer sa voiture ou en acheter une nouvelle[3]. Les voitures ainsi cumulables sont stockées dans un garage (jusqu'à 100). Le joueur peut sélectionner la voiture qu'il veut utiliser, en fonction du type de course, mais aussi pour y apporter des améliorations (moteur, suspensions, freins, pneus, carénage)[5].

Voitures disponibles[modifier | modifier le code]

Le développeur Polys Entertainment a obtenu les licences de onze constructeurs automobiles : Acura (version américaine), Aston Martin, Chevrolet, Chrysler, Dodge, Honda, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Toyota, TVR et Subaru[3].

Les modèles de voitures de Gran Turismo sont :

  • Aston Martin (DB7 Coupe, DB7 Volante)
  • Chevrolet (Camaro Z28, Corvette 96 Coupe, Corvette 96 Grand Sport)
  • Chrysler (Dodge Viper RT, Dodge Viper GTS, Concept-Car)
  • Honda (EK Civic SiR-II, EK Civic Ferio Si II, EK Civic TYPE-R, Accord Wagon SiR, Accord SiR, Prelude SiR, Prelude TYPE-S, Integra SiR-G, Integra TYPE-R, NSX, NSX Type S Zero, NSX Type S, NSX-R LM GT-2, CRX, CRX del sol)
  • Mazda (Demio LX G Package, Demio GL, Demio GL-X, Lantis Coupé 2000 R-Type, Eunos Roadster NORMAL, Eunos Roadster S-SPECIAL, Eunos Roadster V-SPECIAL, Efiní RX-7 Type RB, Efini RX-7 Type RZ, Efini RX-7 Type Touring X, Efini RX-7 A spec, RX-7 LM Edition)
  • Mitsubishi (Mirage AstiRX, Galant VR-G Touring, Galant VR-4, Eclipse GT, Lancer GSR Evolution IV, GTO SR, GTO Twin Turbo, FTO GR, FTO GP Version R, FTO GPX, GTO LM Edition)
  • Une voiture Nissan de la gamme Fairlady.
    Nissan (S14 Silvia Q's AERO, S14 Silvia K's AERO, 180SX TypeS, 180SX TypeX, Primera 2.0Te, Fairlady Z Version S 2seater, Fairlady Z Version S 2by2, Fairlady Z Double turbo 2 places, Fairlady Z Double turbo 2+2, R33 Skyline GTS25t Type M, R33 Skyline Modèle 1997 GT-R, R33 Skyline Modèle 1997 GT-R Vspec, NISMO GT-R LM)
  • Subaru ('96 Impreza WRX Sports Wagon, '96 Impreza WRX, '96 Impreza WRX Sports Wagon Sti Version III, '96 Impreza WRX Sti Version III, Legacy Touring Sedan RS, Legacy Touring Wagon GT-B, Impreza WRX Type R Sti Version, Impreza RALLY Edition)
  • Toyota (Starlet Glanza V, Corolla Levin BZG, MR2 G-Limited, MR2 GT-S, Supra SZ-R, Supra RZ, Sprinter Trueno BZ-G, Celica SS-II, Celica GT-FOUR, Corona Exiv 200 GT, Chaser Tourer V, Chaser Tourer S, Soarer '96 2.5GT-T VVT-i, Castrol Supra GT 2000)
  • TVR (Cerbera, Griffith 500, Griffith 4.0)

Circuits[modifier | modifier le code]

Il existe 11 circuits jouables. Chacun d'entre eux est disponible en sens inverse, sauf le circuit Test Course[3].

Circuits disponibles
Circuits Longueur du tracé
High Speed Ring 3,1 km
Trial Mountain 3,98 km
Grand Valley - East Section 2,99 km
Clubman Stage Route 5 2,46 km
Autumn Ring 2,95 km
Deep Forest Raceway 3,58 km
Special Stage Route 5 3,77 km
Grand Valley Speedway 4,96 km
Special Stage Route 11 4,89 km
Autumn Ring Mini 0,8 km
Test Course 5,24 km

Développement[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

Le jeu commence son développement fin 1992 et est développé pendant 5 ans[6]. Kazunori Yamauchi affirme que parfois, son équipe n'est composée que de sept à quinze personnes[7]. Interrogé au sujet de la difficulté de la conception, il raconte avoir passé tout son temps au bureau, ne rentrant chez lui que quatre jours par an pendant les cinq ans de développement[6]. Si Kazunori considère que l'intelligence artificielle du jeu est meilleure que celle des jeux concurrents, il reste peu satisfait du résultat final. Il estime cependant que le jeu utilise environ 75% des ressources maximales de la PlayStation[8].

À la sortie de Gran Turismo au Japon, Polyphony Digital fait encore partie de Sony Interactive Entertainment. Le studio prend son indépendance en avril 1998, avant la sortie occidentale du jeu[9].

Bande-son[modifier | modifier le code]

Kazunori affirme que la bande-son du jeu a souffert d'un manque de temps dédié à son développement[8].

La musique d'ouverture du jeu pour l'Amérique du Nord et la version PAL est un remix de la chanson Everything Must Go des Manic Street Preachers par Chemical Brothers. La musique d'ouverture japonaise est Moon Over The Castle, composée par Masahiro Andoh. Cette musique est réutilisée dans tous les Gran Turismo suivants en version japonaise, ainsi que la version sud-asiatique de Gran Turismo 4. Les versions américaine et PAL du jeu s'appuient sur une bande-son à base de reprise instrumentales de groupes de musique célèbres, alors que la version japonaise du jeu se base sur une bande-son entièrement originale[5].

Version japonaise[modifier | modifier le code]

Gran Turismo Original Game Soundtrack
No Titre Durée
1. Moon Over The Castle (Gran Turismo series theme)' 5:24
2. Kiss You Good-bye 3:24
3. Like The Wind 5:35
4. Get Closer 4:23
5. Freedom To Win 4:35
6. Nobody 4:18
7. More Than Loving 5:07
8. Going To Extremes 4:23
9. A Man Of The World 4:15
10. Green Monster 3:37
11. Second Chance (Ending Theme)' 5:10
12. Like The Wind (vocal version)' 5:20
13. Toward The G.T. 1:00
14. The Motorious City 0:50
15. Joy Of Garage 1:04
16. Take Your Dream On 1:35
17. Turning Point 2:27
18. Mr. 4WD 2:41
19. Beat The Corner 2:58
20. Final Lap 2:37
21. The Drift Of Air 4:51

Autres régions[modifier | modifier le code]

Gran Turismo (In-Game Music)
No Titre Durée
1. As Heaven is Wide 4:46
2. Autonomy 4:33
3. Everything Must Go (Chemical Brothers Remix)' 5:33
4. High 5:03
5. Industry 4:43
6. Lose Control 3:30
7. Oxyacetalene 4:05
8. Skeletal 4:22
9. Sweet 16 3:28
10. Tangerine 5:58
11. Chicken on a Bone 6:53

Accueil[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Gran Turismo reçoit le prix de meilleure simulation de 1999 aux Spotlight Awards[10]. PlayStation Official Magazine le classe "Meilleur jeu de conduite" et "Jeu à la meilleure qualité graphique" de 1999, et dans le même numéro, les lecteurs l'érigent en sixième meilleur jeu de tous les temps[11].

En 2000, les lecteurs de Computer and Video Games votent pour le mettre en huitième place des meilleurs jeux vidéo de tous les temps[12].

En 2001, Game Informer en fait son 21e meilleur jeu de tous les temps, indiquant que le genre de la simulation de conduite n'a jamais offert un « ensemble aussi complet » qu'avec Gran Turismo[13].

En 2017, Gran Turismo est sacré meilleur jeu de conduite de tous les temps par Top Gear[14].

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
CVG (GB) 9/10[15]
GamePro (US) 5/5 stars[16]
Presse numérique
Média Note
AllGame (US) 5/5 stars[17]
GameSpot (US) 8.6/10
IGN (US) 9.5/10
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 94.95%[18]
Metacritic 96/100[19]

Gran Turismo a reçu un excellent accueil critique. Il a un score de 96/100 sur l'agrégateur de critiques Metacritic et 94,95% sur GamesRanking.com. IGN lui accorde une note de 9.5/10 et GameSpot 8.6/10.

Au niveau de la presse française, la critique est tout aussi bonne : le magazine Joypad et le site Gamelog.com lui ont attribué la note de 10/10, et le site Jeuxvideo.com lui a attribué en 2010 une note de 18/20.

Ventes[modifier | modifier le code]

Entre décembre 1997 et mai 1998, 1 860 000 copies du jeu sont vendues. Entre mai et septembre 1998, soit dans ses premiers mois d'exploitation en Europe, Gran Turismo s'est vendu à 733 000 exemplaires, générant un chiffre d'affaires de 277,4 millions de francs, il s'agit du jeu le plus vendu toutes consoles confondues lors de cette période[5].

En février 1999, alors que Polyphony Digital (nouveau nom de Polys Entertainment) annonce la préparation de Gran Turismo 2, 5,5 millions d'unités, dont 2 millions en Europe, ont été écoulés. Le marché européen est généralement le plus rentable pour tous les jeux Gran Turismo et le premier opus de la série ne fait pas exception[20].

Au total, Sony Computer Entertainment annonce en 2005 que le jeu s'est écoulé à 10,84 millions d'exemplaires, dont 4,29 millions en Europe, 3,99 millions en Amérique du Nord et 2,55 millions au Japon, ce qui en fait le titre le plus vendu de l'histoire de la PlayStation[21].

Postérité[modifier | modifier le code]

Apports au monde du jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Gran Turismo est le tout premier jeu à utiliser le système de contrôle DualShock, qui permet un contrôle à 360 degrés et des vibrations de manette pendant les courses. Le jeu est de plus très réaliste sur plusieurs plans, avec un comportement crédible des voitures en accélération et au freinage[4].

Les voitures sont elles aussi très particulières. D'abord, Gran Turismo est le premier jeu à inclure toutes sortes de modèles de voitures et pas uniquement des modèles de course. De plus, les réglages de chaque voiture sont entièrement personnalisables.

Gran Turismo permet de plus aux joueurs de débloquer des voitures et des circuits en fonction des résultats obtenus en course[4]. Enfin, les joueurs peuvent importer leur partie dans Gran Turismo 2 et les jeux suivants de la série, ce qui permet une continuité entre les jeux.

Franchise[modifier | modifier le code]

En février 1999, le magazine britannique Edge annonce en exclusivité mondiale la sortie de Gran Turismo 2 pour la fin de la même année[8]. Davantage une évolution du premier opus qu'une véritable suite, ce nouvel épisode se distingue par un nombre de voitures accru, permis par l'obtention de licences de constructeurs américains et européens, et par l'introduction de courses de rallye. Le développement de Gran Turismo 2 est en outre raccourci de six mois afin de permettre aux développeurs de plus rapidement se tourner vers la conception de Gran Turismo 3: A-Spec, prévu pour être l'un des titres de lancement de la PlayStation 2 en mars 2000, mais dont la sortie est finalement reportée en avril 2001[22],[23].

Selon Fredrik Liliegren, le directeur du studio de développement suédois Digital Illusions, qui a produit Rally Masters pour PC en 1999, Gran Turismo a changé le monde des jeux vidéo[24]. En effet, le jeu de Polys Entertainment a grandement influencé les jeux de simulation automobile publiés après 1998, notamment parce qu'il est le premier à proposer des réglages et des modifications de pièces détachées aussi précis pour les voitures disponibles dans le jeu, et à inclure des véhicules, récents ou anciens, célèbres ou oubliés, réunissant ainsi les néophytes comme les amateurs éclairés de l’automobile. Le niveau de réalisme du jeu et de la série qui en a découlé est, selon les observateurs, resté inégalé jusqu'à Forza Motorsport, produit par Turn 10 Studios pour Xbox en 2005[25],[26].

La série Gran Turismo se développe alors jusqu'à aujourd'hui et compte six épisodes principaux, qui atteignent souvent les dix millions d'exemplaires vendus. Avec un total de plus de 76 millions de copies écoulées, Gran Turismo s'est imposé comme l'une des principales franchises du jeu vidéo, avec Mario, Pokémon ou Grand Theft Auto[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]