Gran Turismo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GT et Gran Turismo (homonymie).
Gran Turismo
Image illustrative de l'article Gran Turismo
Logo officiel du jeu.

Éditeur Sony Computer Entertainment
Développeur Polys Entertainment
Concepteur Kazunori Yamauchi

Date de sortie Drapeau : Japon [1]

Drapeau : Europe [1]
Drapeau : États-Unis [1]

Genre Course automobile
Mode de jeu 1 à 2 joueurs
Plate-forme PlayStation
Média CD-ROM
Contrôle DualShock

Évaluation ESRB : E ?
PEGI : 3+ ?

Gran Turismo est un jeu vidéo de course automobile développé par Polys Entertainment et édité par Sony Computer Entertainment en 1997 sur PlayStation.

Premier épisode de la série Gran Turismo, le titre a connu un succès international avec près de onze millions d'exemplaires écoulés,ce qui en fait le jeu le plus vendu sur PlayStation. Le jeu de Kazunori Yamauchi a révolutionné le genre en imposant de nouveaux standards en matière de rendu visuel, de physique et de contenu[2].

Trame[modifier | modifier le code]

Gran Turismo propose au joueur de prendre part à des courses automobiles sur vingt-et-un circuits, dont dix en sens inversé, au volant d'une des 176 voitures disponibles dans le jeu. Chaque course, généralement regroupé en championnats, met en compétition le joueur et cinq autres concurrents. Le joueur peut alors gagner plus ou moins de credits, la monnaie du jeu, en fonction de son résultat en course. Remporter des courses et des championnats permet d'obtenir de nouvelles voitures, qui seront utiles à la progression dans le jeu. Avec l'argent obtenu, le joueur peut acheter de nouvelles pièces pour améliorer sa voiture ou en acheter une nouvelle. Le développeur Polys Entertainment a obtenu les licences de onze constructeurs automobiles : Acura (version américaine), Aston Martin, Chevrolet, Chrysler, Dodge, Honda, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Toyota, TVR et Subaru[3],[4].

Constructeurs et voitures disponibles[5]
Drapeau : États-Unis Acura Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Drapeau : États-Unis Chevrolet Drapeau : États-Unis Chrysler Drapeau : Japon Honda Drapeau : Japon Mazda Drapeau : Japon Mitsubishi Drapeau : Japon Nissan Drapeau : Japon Subaru Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Royaume-Uni TVR
  • Integra GS-R
  • Integra Type R
  • NSX
  • NSX 91
  • NSX 93
  • NSX Type S
  • NSX Type S Zero
  • NSX-R LM GT2
  • DB7 Coupe
  • DB7 Volante
  • Camaro Z28
  • Camaro Z28 30th Anniversary Edition
  • Corvette 96
  • Corvette 96 Grand Sport
  • Concept Car
  • Concept Car [race car]
  • Viper GTS
  • Viper GTS-R [race car]
  • Viper RT/10
  • Accord Sedan
  • Accord Wagon
  • Civic (Racer)
  • Civic 3Door
  • Civic 3Door Si 93
  • Civic Sedan
  • Civic Sedan 93
  • Civic Type R EK
  • CRX Si 91
  • CR-X EF-8 Si-R
  • Del Sol S 93
  • Del Sol Si 93
  • Del Sol LM Edition [race car]
  • Prelude
  • Prelude Si 93
  • Prelude Type SH
  • Prelude VTEC 94
  • Demio A spec
  • Demio GL
  • Demio GL-X
  • Demio LX G Package
  • Eunos Cosmo 13B Type S CCS
  • Eunos Cosmo 20B Type E CCS
  • Efini RX-7 A spec
  • Efini RX-7 Touring X
  • Efini RX-7 Type R 91
  • Efini RX-7 Type RB
  • Efini RX-7 Type RZ
  • Lantis Coupe 2000 Type R
  • MX-5
  • MX-5 Normal
  • MX-5 Normal 89
  • MX-5 S-Special
  • MX-5 S-Special 92
  • MX-5 V-Special
  • MX-5 V-Special 90
  • RX-7 A-Spec LM Edition
  • RX-7 LM Edition [race car]
  • Savanna RX-7 Efini III
  • Savanna RX-7 GT-X
  • Eclipse GT
  • FTO GP Version R
  • FTO GPX
  • FTO GPX 94
  • FTO GR
  • FTO GR 94
  • FTO LM Edition [race car]
  • Galant VR-4
  • Galant VR-G Touring
  • GTO 92
  • GTO MR 95
  • GTO SR
  • GTO SR 95
  • GTO Twin Turbo
  • GTO Twin Turbo 92
  • GTO Twin Turbo 95
  • GTO LM Edition [race car]
  • Lancer Evolution III GSR
  • Lancer Evolution IV GSR
  • Lancer Evolution IV GSR [race car]
  • Mirage Asti RX
  • Mirage Cyborg R 92
  • 180SX Type S
  • 180SX Type X
  • 180SX Type X 94
  • 300ZX TwinTurbo 2by2
  • 300ZX TwinTurbo 2seater
  • 300ZX Version S 2by2
  • 300ZX Version S 2seater
  • Nismo 400R
  • Nismo GT-R LM (R33)
  • Nismo GT-R LM (R33) [race car]
  • Primera 2.0Te 90
  • Primera 2.0Te 95
  • Pulsar GTi-R 91
  • Sileighty
  • Silvia Q's 1 800 cm3 (S13)
  • Silvia Q's 1 800 cm3 88 (S13)
  • Silvia Q's 2 000 cm3 91 (S13)
  • Silvia K's 1 800 cm3 88 (S13)
  • Silvia K's 2 000 cm3 91 (S13)
  • Silvia Q's (S14)
  • Silvia Q's 95 (S14)
  • Silvia K's (S14)
  • Silvia K's 95 (S14)
  • Silvia LM Edition (S14) [race car]
  • Skyline GTS-25 Type S (R32)
  • Skyline GTS-t Type M (R32)
  • Skyline GTS-4 (R32)
  • Skyline GT-R (R33)
  • Skyline GT-R 89 (R32)
  • Skyline GT-R 91 (R32)
  • Skyline GT-R 91 (R32)
  • Skyline GT-R 95 (R33)
  • Skyline GT-R Nismo (R32)
  • Skyline GT-R V-Spec (R33)
  • Skyline GT-R V-Spec 93 (R32)
  • Skyline GT-R V-Spec 95 (R33)
  • Skyline GT-R V-Spec II 94 (R32)
  • Skyline GTS-25t Type M (R33)
  • Alcyone SVX S4
  • Alcyone SVX S4
  • Alcyone SVX Version L
  • Impreza Sedan WRX 94
  • Impreza Sedan WRX STi Ver. II 95
  • Impreza Sedan WRX 96
  • Impreza Sedan WRX STi Ver. III
  • Impreza Sedan WRX STi Ver. III 96
  • Impreza Wagon WRX 94
  • Impreza Wagon WRX 96
  • Impreza Wagon WRX STi Ver. II 95
  • Impreza Wagon WRX STi Ver. III 96
  • Impreza WRX STi Type R
  • Impreza Rally Edition [race car]
  • Legacy Touring Sedan RS
  • Legacy Touring Sport RS 93
  • Legacy Touring Wagon GT 93
  • Legacy Touring Wagon GT-B
  • AE86 Corolla Levin GT-APEX
  • AE86 Sprinter Trueno GT-APEX
  • Castrol Supra GT [race car]
  • Celica GT-Four
  • Celica SS-II
  • Chaser Tourer S
  • Chaser Tourer V
  • Chaser LM Edition [race car]
  • Corolla Levin BZ-G
  • Corona Exiv 200GT
  • Mark II Tourer S 92
  • Mark II Tourer V 92
  • MR2 G-Limited
  • MR2 GT-S
  • Soarer 2.5 GT-T 95
  • Soarer 2.5 GT-T VVT-i
  • Sprinter Trueno BZ-G
  • Starlet Glanza V
  • Supra Twin Turbo-R
  • Supra 3.0 GT Turbo Limited
  • Supra SZ-R
  • Supra SZ-R 95
  • Supra RZ 95
  • Supra RZ
  • TRD 3000 GT
  • Cerbera
  • Cerbera LM Edition [race car]
  • Griffith 4.0
  • Griffith 500
Circuits disponibles[5]
Circuits Longueur du tracé
High Speed Ring (II) 3,1 km
Trial Mountain (II) 3,98 km
Grand Valley - East Section (II) 2,99 km
Clubman Stage Route 5 (II) 2,46 km
Autumn Ring (II) 2,95 km
Deep Forest Raceway (II) 3,58 km
Special Stage Route 5 (II) 3,77 km
Grand Valley Speedway (II) 4,96 km
Special Stage Route 11 (II) 4,89 km
Autumn Ring Mini (II) 0,8 km
Test Course 5,24 km
  • (II) : circuit également disponible en sens inverse.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu est conçu sur le principe de la « carrière ». Le joueur débute avec une petite somme d'argent qui lui permet d'acquérir un premier véhicule modeste. Il doit effectuer des épreuves de permis de conduire à la difficulté croissante, qui consistent en des épreuves chronométrées visant à maîtriser les bases du pilotage, comme le freinage, les virages puis des tours de circuit entiers. Cela lui permet de débloquer certaines épreuves et circuits.

À chaque course, le joueur gagne de l'argent qui lui permettent d'acheter de nouvelles voitures ou de les améliorer, en achetant des nouvelles pièces plus performantes.

Les voitures ainsi cumulables sont stockées dans un garage (jusqu'à 100). Le joueur peut sélectionner la voiture qu'il veut utiliser, en fonction du type de course, mais aussi pour y apporter des améliorations (moteur, suspensions, freins, pneus, carénage) : c'est le réglage.

Musique[modifier | modifier le code]

La bande son de Gran Turismo est différente selon les pays, la version japonaise contient des musiques jazz-fusion du groupe T-Square, tandis que les versions américaines et européennes possèdent des musiques pop-rock et électroniques par des artistes comme The Chemical Brothers, Ash, Garbage, Cubanate ou Feeder.

Réception[modifier | modifier le code]

Gran Turismo a reçu un excellent accueil critique. Il a un score de 96/100 sur l'agrégateur de critiques Metacritic[6] et 94,95% sur GamesRanking.com[7]. Au niveau de la presse française, la critique est tout aussi bonne : le magazine Joypad et le site Gamelog.com lui ont attribué la note de 10/10[8], et le site Jeuxvideo.com lui a attribué en 2010 une note de 18/20[9].

Ventes[modifier | modifier le code]

Entre décembre 1997 et mai 1998, 1 860 000 copies du jeu de Polys Entertainment se sont écoulés[10]. Entre mai et septembre 1998, soit dans ses premiers mois d'exploitation en Europe, Gran Turismo s'est vendu à 733 000 exemplaires, générant un chiffre d'affaires de 277,4 millions de francs, il s'agit du jeu le plus vendu toutes consoles confondues lors de cette période[11]. En février 1999, alors que Polyphony Digital (nouveau nom de Polys Entertainment) annonce la préparation de Gran Turismo 2, 5,5 millions d'unités, dont 2 millions en Europe, ont été écoulés[12]. Au total, Sony Computer Entertainment annonce en 2005 que le jeu s'est écoulé à 10,84 millions d'exemplaires, dont 4,29 millions en Europe, 3,99 millions en Amérique du Nord et 2,55 millions au Japon, ce qui en fait le titre le plus vendu de l'histoire de la PlayStation[13].

Postérité[modifier | modifier le code]

En février 1999, le magazine britannique Edge annonce en exclusivité mondiale la sortie de Gran Turismo 2 pour la fin de la même année[14]. Davantage une évolution du premier opus qu'une véritable suite, ce nouvel épisode se distingue par un nombre de voitures accru, permis par l'obtention de licences de constructeurs américains et européens, et par l'introduction de courses de rallye. Le développement de Gran Turismo 2 est en outre raccourci de six mois afin de permettre aux développeurs de plus rapidement se tourner vers la conception de Gran Turismo 3: A-Spec, prévu pour être l'un des titres de lancement de la PlayStation 2 en mars 2000, mais dont la sortie est finalement reportée en avril 2001[15],[16]. Ce second volet est écoulé à 9,49 millions d'exemplaires à travers le monde, ce qui en fait le troisième jeu le plus vendu sur PlayStation[17].

Selon Fredrik Liliegren, le directeur du studio de développement suédois Digital Illusions, qui a produit Rally Masters pour PC en 1999, Gran Turismo a changé le monde des jeux vidéo[18]. En effet, le jeu de Polys Entertainment a grandement influencé les jeux de simulation automobile publiés après 1998, notamment parce qu'il est le premier à proposer des réglages et des modifications de pièces détachées aussi précis pour les voitures disponibles dans le jeu, et à inclure des véhicules, récents ou anciens, célèbres ou oubliés, réunissant ainsi les néophytes comme les amateurs éclairés de l’automobile. Le niveau de réalisme du jeu et de la série qui en a découlé est, selon les observateurs, resté inégalé jusqu'à Forza Motorsport, produit par Turn 10 Studios pour Xbox en 2005[19],[20].

La série Gran Turismo se développe alors jusqu'à aujourd'hui et compte six épisodes principaux, qui atteignent souvent les dix millions d'exemplaires vendus. Avec un total de plus de 76 millions de copies écoulées, Gran Turismo s'est imposé comme l'une des principales franchises du jeu vidéo, avec Mario, Pokémon ou Grand Theft Auto[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Gran Turismo Series Software Title List », sur Polyphony Digital,
  2. (en) David Smith, « The Essential 50 Part 43: Gran Turismo », sur 1UP.com,
  3. « Gran Turismo : La simulation du siècle ! », PlayStation Magazine, no 15,‎ , p. 14-18
  4. Hansen 2016, p. 159-161.
  5. a et b (en) « Gran Turismo 1 », sur gtplanet.com (consulté le 3 juin 2017)
  6. (en) « Gran Turismo », sur metacritic.com (consulté le 21 septembre 2015).
  7. (en) « Gran Turismo », sur gamesranking.com (consulté le 21 septembre 2015).
  8. « Notes et avis de la presse spécialisée sur Gran Turismo », sur gamekult.com (consulté le 21 septembre 2015).
  9. anfalmyr, « Test : Gran Turismo », sur jeuxvideo.com, (consulté le 21 septembre 2015).
  10. « Test - Gran Turismo », Joypad, no 75,‎ , p. 90-97
  11. « Bizness : Historique ! », Consoles +, no 84,‎ , p. 44-45
  12. « Gran Turismo 2 », Consoles +, no 86,‎ , p. 50
  13. [PDF] (en) « Gran Turismo series achieves worldwide shipments of more than 43 millions units », sur sie.com,
  14. (en) « Gran Turismo 2 », Edge, no 68,‎ , p. 44-49
  15. (en) « Gran Turismo 2 », NextGen, no 63,‎ , p. 86-87
  16. (en) « Red-hot rumors from the heart of the sun ! », Computer and Video Games, no 204,‎ , p. 89
  17. (en) « PlayStation top-selling », sur vgchartz.com (consulté le 3 juin 2017)
  18. (en) « Rally Masters », NextGen, no 55,‎ , p. 60
  19. (en) « Gran Turismo: The Most Influential Racer Ever », sur gamezone.com, (consulté le 3 juin 2017)
  20. (en) « Gran Turismo: How a video game changed car culture forever », sur shiftinglanes.comconsulté le=3 juin 2017
  21. (en) Eddie Makuch, « Gran Turismo Series Sales Reach Nearly 76.5 Million, Best-Selling Games Revealed », sur gamespot.com, (consulté le 3 juin 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Dustin Hansen, Game On! : Video Game History from Pong and Pac-Man to Mario, Minecraft and More, New York, Feiwel & Friends, (ISBN 978-1250080950) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]