Killzone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Killzone
Image illustrative de l'article Killzone

Éditeur Sony Computer Entertainment
Développeur Guerrilla Games
Musique Joris de Man

Date de sortie
  • États-Unis Canada 2 novembre 2004
  • Europe Australie 26 novembre 2004[1]
  • France 1er décembre 2004[2]
  • Corée du Sud 9 juin 2005
  • Japon 10 octobre 2005
Genre Tir à la première personne
Mode de jeu 1 à 2 joueurs
Jeu en ligne (16 joueurs)
Plate-forme PlayStation 2
Média DVD-ROM
Contrôle Manette

Évaluation ESRB : M ?
PEGI : 16+ ?

Killzone est un jeu vidéo de tir à la première personne développé par Guerrilla Games et édité par Sony Computer Entertainment en novembre 2004 sur PlayStation 2.

Le jeu a connu une suite, Killzone: Liberation, sur PlayStation Portable et une autre, Killzone 2, est sortie début 2009 sur PlayStation 3 ainsi que Killzone 3 sur la même console en 2011. Enfin, Killzone: Shadow Fall est sorti sur PlayStation 4 et Killzone Mercenary sur PlayStation Vita.

Scénario[modifier | modifier le code]

Le jeu est situé dans un monde de colonisation spatiale où l'Empire Helghan, héritier de la Corporation Helghan, s'est remis de sa défaite lors de la Première Guerre Extrasolaire et a lancé une guerre-éclair avec la 3e Armée Helghaste contre la colonie de l'UCN (United Colonial Nations), Vecta, qui a été colonisée par les ancêtres des Helghasts. Les plates-formes spatiales-défensives de Vecta (appelées aussi plates-formes SD) n'ayant pu attaquer les flottes à cause d'un problème technique, les Helghasts ont pu atterrir sur la planète et lancer leur assaut avec des milliers de soldats. Les soldats de l'ISA (Interplanetary Strategic Alliance) se retrouvent complètement débordés par les Helghasts en surnombre.

Les Helghasts sont des descendants des humains qui ont colonisé la planète Helghan il y a plusieurs générations, après avoir été chassés de Vecta à la suite de la défaite de leurs dirigeants lors de la Première Guerre Extrasolaire contre les forces envoyées par l'UCN pour s'emparer de la riche colonie en rébellion. L'environnement hostile de la planète a forcé les Helghasts à s'adapter et à muter, si bien qu'ils ne peuvent plus vraiment être considérés comme des humains. Ils sont plus forts, plus rapides et moins sensibles que leurs homologues, et ont aussi développé une grande haine envers le peuple humain. À part pour un certain nombre de Helghasts ayant du sang humain et du sang Helghast, ils portent un masque à gaz qui leur permettent de respirer l'air de leur planète d'origine. Le seul espoir de Vecta repose sur une équipe d'élite composée de quatre personnes.

Le joueur contrôle Jan Templar, un capitaine de l'ISA, en pleine invasion Helghast. Templar et son équipe sont rappelés à la base pour une nouvelle mission, et sont envoyés retrouver l'agent de terrain Hakha, une personne mi-humaine mi-Helghast, qui détient la clé permettant de réactiver les plates-formes de défense. Durant le jeu, le joueur est amené à prendre le contrôle de trois autres personnages : Luger, une Shadow Marshal spécialisée dans les opérations spéciales d'infiltration; Rico Velasquez, spécialiste des armes lourdes; Hakha, agent de terrain de l'ISA chargé d'infiltrer les lignes ennemies (il aura une relation houleuse avec Rico durant la grande partie du jeu).

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Capitaine Jan Templar

Jan (prononcé Yan) est l'homme à tout faire du jeu. Il est capitaine des Forces de Réaction Rapide (FRR), et un meneur né. Il est entré dans la bataille par ordre du général Vaughton. Il peut maîtriser toutes formes de situations, et peut aussi maîtriser tous types d'armes de l'ISA. Son expérience avec les armes Helghast étant petite, il ne maîtrise pas bien ce genre d'armes. Luger et lui ont une relation intime, mais après avoir vu que Luger a changé du tout au tout, il est maintenant une personne plus froide, plus réfléchie. (« On est entraînés à penser, pas à ressentir. Il faut agir, et non réfléchir. », comme Hakha le dit.) Il est armé d'un fusil d'assaut M82G, et d'un pistolet M4.

  • Shadow Marshal Luger

Luger (il n'est pas précisé si c'est son vrai nom ou juste un pseudonyme) est l'ancienne petite amie de Jan, et elle a été chargée de l'assister pour sa mission. Elle est très entraînée. Même si Jan et elle ont toujours des sentiments l'un pour l'autre, Jan pense qu'elle a trop changé par rapport à ce qu'elle était avant. C'est un assassin, toujours prête à utiliser son couteau dans des attaques furtives. C'est le personnage ayant le moins de santé, mais elle sait utiliser toutes sortes d'armes plus ou moins grosses. Elle porte des lunettes de vision nocturne, lui permettant de voir dans les endroits très sombres. C'est le personnage le plus rapide, et peut ramper, monter sur les câbles cassés, explorer les endroits exigus, monter les échelles rapidement et peut tuer les ennemis assez facilement. Elle est armée d'un pistolet mitrailleur M66SD, et d'un couteau de Shadow Marshal.

  • Sergent Rico Velasquez

Rico, né dans les taudis de Vecta City, est le personnage le plus fort, le plus lent, et ayant le plus de haine envers les Helghasts dans tout le jeu, les insultant constamment. Il est apparemment devenu fou furieux et a développé une envie de revanche envers les Helghasts depuis qu'ils ont décimé toute son unité, le laissant comme seul survivant. Il a essayé de tuer Hakha à leur première rencontre, et les deux protagonistes passent leur temps à se mettre sur les roses (Hakha a souvent le dernier mot, parce que Rico ne comprend rien à ce qu'il dit). Vers la fin du jeu, Rico et Hakha semblent commencer à se respecter. Même s'il n'est pas très mobile, il peut sauter par-dessus les murets comme les autres. Luger l'appelle le gros. Il est armé d'une mitrailleuse lourde de soutien M224.

  • Colonel Gregor Hakha

Hakha est moitié Helghast, moitié humain. Il est très habile avec l'armurerie Helghast, lui permettant d'avoir plus de munitions que les autres. C'est celui qui se régénère le plus rapidement des quatre. Il porte aussi un couteau, mais ne l'utilise pas aussi facilement que Luger. Il est incroyablement intelligent, et hait les Helghasts comme personne (peut-être à égalité avec Rico). Étant un ancien homme de main du général helghast Lente, Hakha connaît beaucoup de choses sur les Helghasts et les machines qu'ils utilisent. Rico et lui s'envoient régulièrement sur les roses dû à leur opposition et à leurs différences. Il se moque souvent de Rico avec ses répliques intelligentes que ce dernier ne peut comprendre, tout en répondant avec tact (« Je suis espion. C'est mon JOB. ») Quand on lui a demandé de quel côté il était, il a simplement répondu « De mon côté ». Il est probablement un des plus polyvalents des quatre personnages, pouvant passer à travers les mines laser, et utilisant tous types d'armes de manière très respectable. La section « Crédits » du manuel de Killzone révèle que son nom complet est Gregor Hakha. Il est armé d'un fusil d'assaut LAR StA-52, d'un pistolet de combat IvP-18 Tropov, et d'un couteau Helghast.

Personnages secondaires
  • Général Vaughton, général des forces terriennes de l'ISA.
  • Général Adams, général des plates-formes SD.
  • Général Lente, général de la 3e Armée Helghaste.

Unités helghastes[modifier | modifier le code]

Fantassin de base Helghast : Les fantassins de base de l'armée Helghaste, les soldats sont une vue commune sur les champs de bataille de Vecta. Leur armure leur permet un certain degré de mobilité, mais nécessite aussi l'utilisation de protection contre le tir d'armes lourdes. En général armé de leur fusil d'assaut LAR StA-52, le fantassin Helghast est équilibré entre défense et attaque. Leur point faible est leur tête, moins protégée que leur corps.

Soldat léger Helghast : Ces soldats misent sur leur rapidité plutôt que sur la protection et fonctionnent comme des points d'attaque pour les forces Helghastes. Toujours équipés d'armes légères, ces soldats ont pour mission principale de jouer le rôle d'éclaireurs pour le reste de l'armée et d'encercler les forces ennemies avant de les attaquer de toutes parts.

Unité d'élite Helghaste : Les forces d’élite sont les unités spéciales de l’armée helghaste. Leurs tactiques frontales peuvent sembler téméraires, mais elles savent néanmoins quand se retirer ou se mettre à couvert. Le général Metrac préfère déployer les unités d’élite en commandos semi-autonomes, tout en les équipant de puissants fusils à pompe pour nettoyer les lignes ennemies

Soldat d'assaut Helghast : Plus lents mais plus forts que les fantassins Helghasts habituels, les soldats d'assaut sont réservés pour les opérations d'attaque de grande envergure. Ils sont formés pour manier un large éventail d'armes légères et d'armes Helghastes explosives, et de savoir comment tirer parti des armes à feu mises à leur disposition.

Garde du corps : Le régiment des gardes du corps est composé des hommes les plus loyaux et dévoués de l'armée Helghaste. Formé à un large éventail de techniques de protection rapprochée, ils s'habillent avec de lourdes armures qui enveloppent tout le corps et fournissent une couverture complémentaire pour leur «école».

Officier Helghast : Ces personnages sont les hauts gradés de l'armée helghast. Ils ne portent aucun appareil sur le visage et sont assez résistants. Ils ne sont que sommairement armés, car ils comptent sur leurs troupes pour les protéger.

Chasseur de prime : Les chasseurs de primes se trouvent généralement employés par l'armée Helghaste, même s'ils ne sont pas nécessairement originaires d'Helghan. Traqueurs sans peur qui peuvent s'abaisser à n'importe quel niveau pour capturer leurs objectifs, les chasseurs de primes ne se soucient pas de s'interroger sur les motivations derrière une cession - aussi longtemps que le client s'engage à leurs frais exorbitants. L'armement et les méthodes de travail varient d'un chasseur à un autre; certains préfèrent la précision à guidage laser d'un BDL-23 Dohvat, tandis que d'autres ne jurent que par la force brutale des bras manipulateurs pneumatiques.

Spécialiste helghast : Assez dangereux du fait qu'il réagit plus violemment que les troupes conventionnelles helghast, le spécialiste se reconnait à son casque identique à celui d'un soldat de base sauf qu'il n'a pas de tuyaux et que son uniforme est légèrement différent. Ces troupes sont armées en général du pistolet ou de la mitraillette helghast.

Armes du jeu[modifier | modifier le code]

Armes de l'ISA
  • Pistolet M4 - Le M4 est l'arme préférée des forces de l'ISA. Elle est très précise, puissante, mais le chargeur ne peut contenir que 7 cartouches.
  • Fusil d'assaut M82G - C'est l'arme par défaut pour Templar et pour beaucoup de soldats des FRR de l'ISA dans le jeu. Elle a une cadence de tir moins élevée et un moins gros chargeur que le LAR StA-52 Helghast, mais il est plus puissant et plus précis. Il a un lance-grenades intégré pouvant être activé avec le tir secondaire. Il a aussi un recul important en tir primaire, faisant monter l'objectif de l'arme à chaque tir. C'est une arme très efficace à moyenne et longue portée. Si on l'utilise au coup par coup, elle devient extrêmement précise.
  • Fusil à pompe M13 - Une arme à courte portée très puissante, et elle peut tuer nombre d'ennemis avec un tir bien placé dans le torse. Le tir primaire envoie une salve, le tir secondaire deux. L'arme est très imprécise à longue portée.
  • Pistolet mitrailleur avec silencieux M66SD - C'est l'arme principale de Luger. C'est une arme à tir automatique avec peu de recul en tir primaire, et un mode coup par coup très puissant en tir secondaire ; cela est normalement insensé, car le tir primaire, grâce à sa cadence de tir plus élevée, devrait faire plus de dégâts. L'arme est équipée d'une lunette très précise, prévue pour être une arme furtive.
  • Lance-grenades M327 - Ce lance-grenades imposant peut porter jusqu'à six grenades dans son chargeur, et les tire via un barillet type révolver. Le tir primaire permet aux grenades d'exploser à l'impact, et le tir secondaire transforme les grenades en mines de proximité, et la grenade n'explose que quand quelqu'un est proche de la grenade. Il y a une confusion sur cette arme étant donné qu'elle est considérée comme une arme de l'ISA mais les soldats d'élites Helghast l'utilisent parfois dans le jeu.
  • MAW M404 - Le MAW M404 (MAW pour Medium Antitank Weapon, Arme Antichar Moyenne) est un lance-roquettes. Il ne peut contenir qu'une roquette à la fois, demandant à son utilisateur de recharger après chaque tir. Le tir primaire tire un missile antichar très destructeur en ligne droite. Le tir secondaire permet au joueur d'utiliser un système de guidage laser, permettant au joueur de diriger la roquette.
  • Mitrailleuse lourde de soutien M224 - C'est l'arme par défaut pour Rico. Elle dispose de la cadence de tir la plus rapide de tout le jeu, et c'est aussi une arme très destructrice, mais elle est très imprécise, nécessitant un énorme système de suspension. L'arme se charge directement sur une chaîne de munitions enlevant tout rechargement, mais l'arme peut surchauffer. Elle dispose aussi d'un système de roquettes anti-tank intégré en tir secondaire. À cause de sa taille imposante, cette arme réduit drastiquement la vitesse de son utilisateur.
Armes des Helghasts
  • Pistolet de combat IvP-18 Tropov - Le pistolet Helghast tire une rafale de trois balles en tir primaire, et tire au coup par coup avec le tir secondaire. Avec le tir primaire, le recul est problématique, car elle est tout à fait substantielle.
  • Fusil d'assaut LAR StA-52 - L'arme standard de l'armée Helghaste, ce fusil d'assaut est très puissant à courte portée. Le LAR StA-52 a une cadence de tir plus rapide et un chargeur plus gros que le M82 de l'ISA, mais ces avantages se font au prix de la précision, ce qui rend difficile son utilisation à longue portée. Elle est plus utile pour des combats à courte et moyenne portée. Le tir secondaire envoie une salve de fusil à pompe souvent mortelle, faisant de cette arme une véritable menace à courte portée, mais le tir secondaire n'est pas aussi rapide que le fusil de l'ISA, et n'est pas aussi puissant, même si les tirs sont mortels dans de nombreux cas de figure. L'ajout du fusil à pompe intégré provoque une absence de chargeur et demande de recharger à chaque tir, et peut provoquer une vulnérabilité de l'utilisateur si le premier tir n'a pas eu l'effet escompté. Un autre point négatif de l'arme est qu'elle peut se bloquer. Cela arrive souvent quand le joueur essaye de tirer avec un des deux types de tirs quand on recharge le fusil à pompe intégré. Les soldats intelligents ne tireront que des salves brèves, puis se mettront à couvert de suite après. C'est aussi l'arme par défaut de Hakha. Grâce à ses origines Helghastes, Hakha peut maîtriser les armes Helghastes mieux que ses coéquipiers, comme il peut porter plus de munitions.
  • Mitrailleuse légère StA-3 Stova - La réponse des Helghasts à la mitrailleuse de l'ISA. Très puissante, très rapide, avec un chargeur imposant, mais très imprécise. Elle est souvent utilisée par les soldats d'élite Helghasts parce qu'elle nécessite une grande force pour l'utiliser. Cette arme est souvent employée pour éliminer des masses d'ennemis sans trop de problèmes grâce à sa cadence de tir élevée, son chargeur énorme, et sa faible précision est compensée par le nombre de balles tirées.
  • Fusil de précision StA-52 SLAR - Le seul fusil de précision dans le jeu. Une arme à cadence de tir lente mais extrêmement précise, avec des tirs très puissants permettant de tuer beaucoup d'ennemis en un coup. Sa lunette longue portée rend cette arme très utile quand on est à couvert. Ironiquement, bien que ce soit le seul fusil sniper disponible, ce fusil est plus utilisé par les forces de l'ISA que par les Helghasts. En plus, cette arme à un système de visée spécial : le joueur peut bouger le viseur à l'intérieur de la lunette, permettant d'éviter de viser bien au centre.
  • Canon de groupe Pnv-3 Siska - Une arme antichar, cette arme tire un obus de 20 mm antichar en tir primaire, et deux obus en tir secondaire. À cause de sa taille imposante, son utilisateur est ralenti. C'est la plus grosse arme du jeu et sans doute l'arme la plus puissante, mais il est difficile de viser avec, il faut viser juste au-dessus de la cible, et si vous vous ratez, vous devrez recharger l'arme avant de pouvoir retirer.
  • Lance-grenades Pup BP-02 - Un pistolet pouvant tirer des grenades. Cette arme tire une grenade par coup, explosant au contact. Similaire au fonctionnement d'un pistolet à fusées.
  • Lance-roquettes Hadra BLR-06 - Ce lance-roquettes est la réponse des Helghasts au MAW de l'ISA et peut porter jusqu'à trois roquettes en même temps, et pas seulement une. L'arme tire une roquette en tir primaire, et les trois roquettes simultanément en tir secondaire, mais lorsque le tir secondaire est utilisé, les roquettes n'activent pas leur système de propulsion et fonctionnent comme des mortiers.
  • Pointeur laser Dohvat BDL-23 (mode Campagne uniquement) - Le pointeur laser Helghast est portable, qui envoie un signal vidéo direct via un casque. Le pointeur laser est utilisé pour désigner des cibles pour les tirs d'artillerie. Le pointeur laser est souvent utilisé dans les grandes tours, les bunkers, les emplacements d'artillerie, et contre des groupes de véhicules blindés.
Autres armes
  • Couteau de chasse/Couteau de combat M32 (mode Campagne uniquement) - Les couteaux sont mortels, mais ils sont très difficiles à utiliser. Mortels car ils peuvent tuer en un seul coup. Très difficile car il faut s'approche d'un ennemi sans se faire voir.
  • Grenade à fragmentation HE - Les seules grenades à main dans le jeu. Très destructrices, elles font souvent des morts en un coup. Les utilisateurs peuvent soit lancer la grenade directement, où alors la « préparer » pour ne laisser aucune chance de fuite à l'ennemi à proximité.

Le mode multijoueur[modifier | modifier le code]

Jeu en ligne[modifier | modifier le code]

Mode Champs de bataille

Le jeu est compatible avec le jeu en ligne et jusqu'à 16 joueurs peuvent prendre part à une partie. Cependant, il n'y a pas de service en ligne centralisé mais des serveurs locaux, rendant impossible une compétition mondiale.

Toutes les cartes et les armes du mode solo (sauf le couteau) sont disponibles, avec la possibilité de communiquer avec le casque-micro USB. L'attaque rapprochée du mode solo a été enlevée, à cause des problèmes d'animation.

Le jeu en ligne fut pour beaucoup la raison d'achat de Killzone. Malheureusement, quelques mois après la sortie du jeu, le jeu en ligne fut pollué par des joueurs exploitant des bugs. Avec aucun système de protection anti-triche, les tricheurs peuvent ainsi tranquillement jouer sans respect des règles, et aucun système de dénonciation ne fut mis en place par Guerrilla.

La triche est un énorme problème pour le jeu en ligne, car les joueurs « loyaux » qui augmentent leur niveau sont tués à chaque fois par les tricheurs qui peuvent ainsi monter leur niveau plus rapidement.

Killzone devint impopulaire auprès des joueurs à cause des tricheurs, car avant, les serveurs pouvaient contenir jusqu'à des centaines de joueurs (mesure effectuée en Europe, mais maintenant, ils n'en contiennent plus qu'une cinquantaine à n'importe quel instant.

Serveurs

Les Champs de bataille[modifier | modifier le code]

Le mode « arcade » de Killzone est connu sous le nom de « Champs de bataille ». Hors ligne, il peut être joué à un ou deux joueurs avec des bots jusqu'à 16 joueurs. En ligne, le jeu n'a pas de bots, et peut aussi être joué jusqu'à 16 avec des joueurs humains. Il y a six modes de jeu dans les Champs de bataille et huit cartes jouables.

Modes de jeu
  • Deathmatch - C'est chacun pour soi. Celui qui marque le plus de points (ou frags) gagne.
  • Deathmatch en équipe - Deux équipes s'entretuent pour accumuler des points. L'équipe qui fait le plus de frags gagne.
  • Domination - Un autre mode en équipe. Dans ce mode, deux équipes doivent s'approprier des territoires, ou des « positions », sur le champ de bataille. Les positions sont capturées quand les joueurs restent autour. L'équipe qui capture le plus de positions dans un temps limité gagne la partie.
  • Ravitaillement - Similaire au mode capture le drapeau (capture the flag), ce mode fait affronter deux équipes qui doivent se battre pour récupérer des caisses de ravitaillement. Les ravitaillements sont capturés quand ils sont ramenés à la base. Les deux équipes peuvent capturer les caisses depuis la base ennemie. L'équipe qui capture le plus de ravitaillements gagne.
  • Assaut - Dans ce mode, il y a deux équipes : une équipe attaquante (toujours les Helghasts) et une équipe défensive (toujours l'ISA). Les défenseurs doivent protéger les cibles dans leur base tandis que les attaquants doivent les détruire. Si les attaquants détruisent les cibles dans le temps imparti, ils gagnent. Si ce n'est pas le cas, ce sont les défenseurs qui remportent la partie.
  • Défendre et détruire - Similaire au mode Assaut, mais cette fois, les équipes sont attaquantes et défenseurs. Les deux équipes doivent détruire les cibles situées dans la base adverse. L'équipe qui les détruit en premier dans le temps alloué remporte la partie.

Cartes[modifier | modifier le code]

  • Crique Delta - Un environnement dans la jungle avec quelques bancs de brouillard et beaucoup d'arbustes et d'endroits pour se couvrir. La Crique Delta est basée sur l'environnement de la jungle dans la campagne solo, là où l'équipe cherche le général Adams.
  • À travers le canyon - Une des plus grandes cartes du jeu, et elle est en fait un canyon enneigé relié par un pont. La carte est basée sur l'environnement de la montagne qu'on atteint loin dans le jeu.
  • Taudis de Vecta - La carte est prise directement de la mission où l'équipe trouve et libère Hakha. C'est une carte de taille moyenne avec pas mal de couloirs intérieurs faiblement éclairés et un extérieur très lumineux.
  • Puits principal - Cette carte est très compliquée et confuse. La confusion vient du fait que tout sur la carte se ressemble. Elle est directement prise d'une mission du début du jeu, juste avant que Templar rencontre Luger. La carte est constituée autour d'un puits sur trois niveaux qui sont séparés par deux niveaux intermédiaires donnant accès à des salles.
  • Terminal - Une autre grande carte, le Terminal est directement prise de la première mission avec Luger, juste avant d'atteindre le parc. Cette carte est une gare de train, avec un hall à plusieurs étages, deux ponts passerelles passant au-dessus des voies de train et beaucoup de couloirs étroits.
  • Station orbitale - Encore une carte compliquée et très confuse, ce niveau est basé sur les couloirs de la plate-forme de défense SD qu'on explore à la fin du jeu. Les couloirs nombreux et très étroits sur cette carte à deux étages force le joueur à être sur ses gardes à chaque instant.
  • Collines du sud - Une des deux seules cartes non adaptées des environnements du jeu, même si elle semble avoir des ressemblances avec le paysage de la toute première mission du jeu. Basiquement, c'est une carte de taille moyenne avec une tour de garde, deux héliports (qui sont utilisés comme bases dans certains modes) et un bunker abandonné de l'ISA. Le nom vient des collines situées au sud de Vekta.
  • La plage - Une autre carte adaptable à de nombreux modes (et originale), La plage a deux bases : une cachée derrière les collines, et une cachée derrière un grand mur. Le milieu de la carte ressemble à un champ de bataille ravagé. La seule voie vers la base adverse est la ligne droite à travers la plage, faisant des modes comme Assaut et Défendre et Détruire un défi relevé. Les deux bases ont des tours de garde, donnant une excellente couverture aux snipers.

Développement du jeu[modifier | modifier le code]

Les Néerlandais de Guerrilla Games, anciennement connus sous le nom de Lost Boys Games, ont développé ce jeu et ont tapé dans l'œil de Sony. La compagnie a montré à Sony une démonstration d'un jeu de tir à la première personne qu'ils étaient en train de développer pour PC. Sony fut impressionné par le jeu et a conclu un accord avec Guerrilla pour développer Killzone exclusivement pour la PlayStation 2. Sony a demandé à Joe Dever, écrivain renommé et ayant reçu plusieurs prix d'écriture, de développer le scénario et de participer au design du jeu.

Faire la programmation du PC à la PlayStation ne fut pas une tâche facile. Guerrilla a passé deux ans à apprendre les techniques de programmation quand ils étaient en phase de pré-production. En 2001, Killzone était prêt à être créé. Le public connaissait un peu Killzone, mais une information qui a filtré a permis au jeu de faire parler de lui. Une simple photo du jeu via une cassette vidéo a été postée dans un magazine de jeux vidéo anglais, et a sûrement fait son chemin sur internet depuis.

Quand Killzone a été officiellement annoncé, les attentes étaient énormes, et certains magazines le qualifiaient déjà de « Halo-killer », en pensant que le jeu allait pouvoir battre le FPS de Microsoft, Halo: Combat Evolved, même si Guerrilla Games a insisté pour qu'on ne les mette pas en compétition directe avec Halo. À sa sortie, les rumeurs d'un mode coopératif en ligne et d'un support d'un disque dur se sont finalement révélées fausses.

Thèmes du jeu[modifier | modifier le code]

Similitudes avec la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le style artistique et la direction scénaristique du jeu s'inspirent fortement de la Seconde Guerre mondiale. La représentation des Helghasts dans le jeu montre une forte ressemblance avec le Troisième Reich. Les Helghasts ont secrètement entrepris de reconstruire leur armée après leur défaite dans une guerre précédente, similaire à la remilitarisation de l'Allemagne sous le Troisième Reich de Adolf Hitler durant l'entre-deux-guerres. Beaucoup de soldats portent des casques et des uniformes qui sont inspirés des éléments vestimentaires des soldats de la Wehrmacht. Le leader Helghast, Scolar Visari, est introduit dans une cinématique qui a une forte ressemblance avec les rassemblements de Nuremberg. Les Helghasts emploient un style de guerre-éclair semblable à la tactique développée sous Hitler pour envahir Vekta. Ajoutons à cela leur emblème qui emprunte le même jeu de couleur et la mise en forme du drapeau de l'État nazi (la croix gammée noire apposée sur un cercle blanc entouré de rouge).[réf. nécessaire]

Similitudes au niveau du design[modifier | modifier le code]

Le design des soldats Helghasts sont apparemment basés sur les Protect-Gears dans Kerberos saga de Mamoru Oshii. Le fait est que Kerberos saga est basée sur une histoire alternative où l'Allemagne a gagné la Seconde Guerre mondiale et cela a provoqué une similitude entre les soldats Helghasts et les soldats allemands. Images of the Last Battalion, un court métrage animé datant de 2005 (donc après la sortie de Killzone) a des fortes similitudes avec les cinématiques de Killzone. Ce court a été créé par Axis Animation et Kerberos saga.

Les armes du jeu sont également, pour certaines, inspirées d'armes réelles. Le fusil d'assaut de base de l'ISA est inspiré du LR 300 américain couplé avec un M203, la différence étant que le chargeur est placé à l'arrière en configuration bullpup. De même, le fusil d'assaut Helghast est, lui, dérivé du FAMAS français ainsi que du G36 allemand. Cette arme est aussi de configuration bullpup mais adopte un chargeur hélicoïdal. On constate d'ailleurs que dans les vidéos du making of de Killzone, les personnages jouant les Helghasts sont équipés de FAMAS airsoft couplés à des M203. Dans le jeu, c'est un fusil à pompe à un coup qui constitue le tir secondaire.

Réactions[modifier | modifier le code]

Le jeu a commencé à faire parler de lui en juin 2003 quand des sites de jeux vidéo ont lancé des rumeurs et montré des images du jeu. Les joueurs de la console de Sony attendaient un jeu pouvant rivaliser avec le titre phare de Microsoft, Halo: Combat Evolved, sorti exclusivement sur la Xbox. Halo était le titre le plus vendu sur cette plate-forme. Les utilisateurs de la PlayStation 2 ont surnommé Killzone le « Halo Killer ».

Tests
Site ou magazine Note
Gaming Age
C
Game Critics
7 sur 10
Game Revolution
C
GameSpot
6,9 sur 10
Gaming Target
8,4 sur 10
IGN
7,5 sur 10
Jeuxvideo.com
16 sur 20
Famitsu
31 sur 40
Gamekult
6 sur 10
Compilations de tests
GameRankings
73 sur 100 (basé sur 82 tests)
Metacritic
69 % (basé sur 66 reviews)

Les tests et critiques de Killzone dans les magazines ou sur les sites internet ont pointé de nombreux problèmes techniques comme une Intelligence artificielle balbutiante, des bugs occasionnels provoquant des blocages du jeu, une mauvaise fluidité, des bugs graphiques ou sonores, une distance d'affichage réduite et un système de contrôles parfois hasardeux, défauts pointés par des sites comme GameSpy. Cependant, Killzone a été apprécié pour ses effets sonores, sa bande son, et son ambiance de guerre ; il a été récompensé pour son design artistique.

Avec près de deux millions de jeux vendus, Killzone a été un succès commercial[3]. En 2005, le jeu est devenu un best-seller dans le marché européen, confirmé par le passage dans la gamme Platinum.

Suites[modifier | modifier le code]

Juste avant que le jeu ne sorte, à la fin de l'année 2004, une suite avait été annoncée pour la PlayStation 2. Sony a présenté une cinématique de Killzone pour PlayStation 3 à l'E3 2005 à Los Angeles, la suite fut finalement développée sur une console nouvelle génération. Sony ayant acquis Guerrilla Games, la compagnie développe depuis des jeux Killzone pour la PSP et la PS3.

Rééditions[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

  • Guide officiel : L'éditeur nord-américain Prima a mis en vente un guide officiel fin 2004. Ce guide ne sera jamais distribué en Europe.
  • Bande dessinée : En 2005, l'éditeur indépendant canadien Dreamwave Productions a prévu de publier Killzone volume 1 mais le projet fut annulé dû à la faillite de la compagnie quelques mois avant la date de sortie. Quand la compagnie fut recréée sous un autre nom en 2006, la série de bandes dessinées pourrait être éventuellement commercialisée en Amérique du Nord.
  • Un Guide officiel de Killzone 2 est édité par FuturePress et Guerilla. Il contient une foule d'informations sur le mode campagne du jeu, en présentant l'ensemble des adversaires et des personnages alliés. Les cartes sont dévoilées et le livre contient beaucoup de conseils tactiques ainsi que les emplacements clés et les astuces habituelles à ce genre de publication. La partie consacrée au mode en ligne présente l'ensemble des galons, médailles et récompenses, les différentes classes de personnages et les compétences à débloquer dans le jeu ainsi qu'une vue détaillée de chacune des cartes du mode de jeu en ligne[4].
  • Manga : Le 23 août 2013 Killzone fut adapté en manga par  Kamome Mukojima (Grave Digger). La publication de ce one-shoot par Kadokawa Shoten coïncide avec la sortie japonaise du jeu vidéo Killzone : Mercenary pour PlayStation Vita le 5 septembre 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]