Gaston Ier de Foix-Béarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaston de Foix.
Gaston Ier de Foix
Gaston Ier de Marsan
Gaston Ier de Castelbon
Gaston Ier d'Andorre
Gaston VIII de Béarn
Illustration.
Titre
10e comte de Foix

13 ans 9 mois et 10 jours
Prédécesseur Roger-Bernard III
Successeur Marguerite
(régente))
Gaston II
(comte)
Vicomte de Marsan
1310
Prédécesseur Constance
Successeur Gaston II
Vicomte de Castelbon

13 ans 9 mois et 10 jours
Prédécesseur Roger-Bernard Ier
Successeur Roger-Bernard II
2e coprince d'Andorre

13 ans 9 mois et 10 jours
Prédécesseur Roger-Bernard Ier
Successeur Gaston II
Vicomte de Béarn

13 ans 9 mois et 10 jours
En tandem avec Marguerite de Béarn
Prédécesseur Roger-Bernard Ier
Marguerite de Béarn
Successeur Marguerite
(régente)
Gaston IX
(vicomte)
Biographie
Dynastie Maison de Foix-Béarn
Date de naissance
Date de décès
Père Roger-Bernard III de Foix
Mère Marguerite de Béarn
Conjoint Jeanne d'Artois
Enfant(s) Gaston II Red crown.png
Roger-Bernard III Red crown.png
Robert
Marguerite
Blanche
Jeanne

Gaston Ier de Foix-Béarn
Comte de Foix

Coprince d'Andorre

Vicomte de Béarn

Vicomte de Marsan

Gaston Ier de Foix1287 - † 13 décembre 1315), est comte de Foix, vicomte de Castelbon, de Béarn (sous le nom de Gaston VIII), coprince d'Andorre de 1302 à 1315, vicomte de Marsan de 1310 à 1315. Il est fils de Roger-Bernard III, comte de Foix, prince d’Andorre et vicomte de Castelbon, et de Marguerite de Moncade, vicomtesse de Béarn.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il succède à son père le 3 mars 1302, sous la tutelle de sa mère car il n’a que quinze ans. Il rejoint l’ost royal avec 100 chevaliers et un millier de sergents d’armes et a peut-être participé à la bataille de Courtrai, le 11 juillet 1302. Revenu dans ses états, il lutte contre son cousin germain Bernard VI, comte d’Armagnac qui lui conteste le Béarn., mais le roi Philippe le Bel les oblige à conclure la paix le 25 décembre 1303.

Il repart combattre pour le roi en Flandre et participe à la bataille de Mons-en-Pélève le 18 août 1304. Ses villes fuxéennes se révoltent contre les agents royaux qui veulent lever une aide pour financer la poursuite des guerres flamandes. Gaston soutient ses administrés et refuse de livrer les meneurs. Après une saisie partielle du comté de Foix par le sénéchal de Carcassonne, Gaston rentre en grâce.

En 1308, il est de nouveau en guerre contre l’Armagnac, malgré les ordres contraires du roi. Gaston est convoqué par de dernier est emprisonné au Châtelet. Le roi lui interdit toute guerre privée et le libère contre une amende de 36 000 livres.

Il hérite de la vicomté de Marsan en 1310, à la mort de sa tante Constance de Moncade.

Il est avec Louis le Hutin à une nouvelle guerre contre la Flandre, mais tombe malade, et meurt à l'abbaye de Maubuisson, où il accompagne le roi, le 15 décembre 1315. Son corps est ensuite rapporté à grands frais à l'abbaye de Boulbonne pour y être inhumé aux côtés de ses aïeux.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse à Senlis en octobre 1301 Jeanne d’Artois (1289 † 1350), fille de Philippe d’Artois, seigneur de Conches, et de Blanche de Bretagne. De ce mariage est né :

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roman d'Amat, « Foix (Gaston Ier de) » dans Dictionnaire de Biographie Française, vol. 14, Paris,‎ [détail des éditions] , col. 190-191.
  • Foundation for Medieval Genealogy : Gaston Ier, comte de Foix
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Articles connexes[modifier | modifier le code]