Blanche de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Blanche de Bretagne
Description de cette image, également commentée ci-après
Représentée de Blanche de Bretagne réalisée pour François Roger de Gaignières (fin XVIIe / début XVIIIe siècle) d'après le gisant de son tombeau qui se trouvait dans l'église du couvent des Jacobins de Paris
Biographie
Dynastie Maison capétienne de Dreux
Naissance vers 1271
Décès mars 1328
Château de Vincennes
Sépulture Église du couvent des Jacobins de Paris
Père Jean II de Bretagne
Mère Béatrice d'Angleterre
Conjoint Philippe d'Artois
Enfants Marguerite
Robert III
Isabelle
Jeanne
Marie
Catherine

Blanche de Bretagne (v. 1270/1271 - Bois de Vincennes, 19 ou 20 mars 1328) est une princesse bretonne, fille de Jean II, duc de Bretagne et épouse de Philippe d'Artois, héritier du comté d'Artois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Jean II, duc de Bretagne et de Béatrice d'Angleterre, elle épouse en novembre 1281 Philippe d'Artois (1269 † 1298), seigneur de Conches, fils et héritier de Robert II, comte d'Artois. Ils eurent plusieurs enfants, notamment :

Devenue veuve, elle fréquente la cour de France. En 1326, elle figure parmi les dames et demoiselles de l'entourage de sa petite-fille, la jeune reine Jeanne d'Évreux[4], épouse du roi Charles IV le Bel[5].

Blanche de Bretagne meurt au château de Vincennes en , soit le 19 (selon le texte de son épitaphe) ou le 20 (selon un chroniqueur parisien anonyme) et est inhumée dans l'église des Jacobins de Paris[6], où reposait déjà Philippe d'Artois.

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

Réédition : Paul Lehugeur, Histoire de Philippe le Long, roi de France (1316-1322), t. I : Le règne, Genève, Slatkine Megariotis Reprints, , XXXI-475 p. (lire en ligne).

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. forme ancienne d'Othon
  2. Marie Pessiot, « Un tombeau oublié de la famille de saint Louis à Royaumont : le tombeau d'Ote, 1291, fils de Philippe d'Artois », La Revue du Louvre et des musées de France, no 4,‎ , p. 29-36 (résumé).
  3. « Tombeau d’Ote, fils de Philippe d’Artois († 1291) », notice d'oeuvre, sur Musée du Louvre (consulté le ).
  4. Jeanne d'Évreux est la fille de sa fille Marguerite d'Artois et de Louis d'Évreux.
  5. Anne-Hélène Allirot, « L’entourage et l’Hôtel de Jeanne d’Évreux, reine de France (1324-1371) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, vol. 116, no 1,‎ , p. 169-180 (ISSN 0399-0826, lire en ligne)
  6. Amédée Hellot (éditeur scientifique), Chronique parisienne anonyme du XIVe siècle, Nogent-le-Rotrou, Impr. de Daupeley-Gouverneur, (notice BnF no FRBNF33301352, lire en ligne), p. 114, no 172 bis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :