Gary Ridgway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gary Ridgway
Image illustrative de l'article Gary Ridgway
Gary Ridgway en 2001
Informations
Nom de naissance Gary Leon Ridgway
Surnom The Green river killer, The River man
Naissance
Salt Lake City, Utah, États-Unis
Sentence Prison à vie
Meurtres
Nombre de victimes 49 à 90+
Période 1982 - 2001
Pays États-Unis
États Washington
Arrestation

Gary Ridgway est un tueur en série américain né le à Salt Lake City dans l'Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et de jeter leur cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il lui arrivait également d'enterrer le corps de ses victimes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, autour des villes de Seattle et Tacoma, dans l'État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribue le surnom de « tueur de la Green River », du nom de la rivière dans laquelle il jette ses cinq premières victimes. Cependant, il n'a été démasqué qu'en novembre 2001, grâce à l'analyse de traces ADN. Il est arrêté le , en sortant d'une entreprise appartenant à Kenworth où il travaille.

Pendant son enfance, il était atteint des symptômes de la triade Macdonald (pyromanie, enurésie nocturne, cruauté envers les animaux). Lorsqu'il urinait au lit sa mère le lavait elle-même, ce qui provoquait en lui une colère du fait qu'elle l'humiliait souvent. Âgé de 15 ans, il commet une tentative de meurtre au couteau sur un enfant de 6 ans pour, selon lui, connaître la sensation de tuer.

La majorité de ses victimes sont des femmes pauvres ou vulnérables. À 21 ans Ridgway s'engage dans la Navy. Il navigue jusqu'aux Philippines où il se met à fréquenter des prostituées.

En 1973 il se marie à Marcia Lorene Brown avec qui il a un fils, puis, en 1981 elle le quitte. Alors qu'il est encore marié, Gary Ridgway lui demande d'avoir des relations sexuelles dans des lieux publics, où ils pouvaient se faire remarquer. En 1988, il se marie à Judith Lorraine Lynch. Ils divorcent en 2002, lors de l'attente de son procès.

Alors qu'il sévissait entre 1982 et 2001, il a avoué qu'il montrait parfois des photos de son fils pour apaiser la méfiance des jeunes femmes qu'il comptait tuer. En 2003, faute de preuves, il est condamné à 4800 ans de prison, ce qui est égal à 48 vies (bien qu'il ait avoué avoir tué 72 femmes). Vers 1984, le tueur en série Ted Bundy accepta de collaborer avec les policiers pour le retrouver, il objecta que l'assassin devait connaître ses victimes, et qu'il devait passer un long moment avec elles avant de les étrangler.

Les test QI de Ridgway ont diagnostiqué qu'il atteignait 82, ce qui indique une intelligence en dessous de la moyenne. Les psychiatres ont également spéculé qu'il souffrait de psychopathie et qu'il n'éprouvait aucune anxiété en mentant.

À de nombreuses reprises, il est revenu sur les lieux de certains meurtres, et commis des actes de nécrophilie sur leur corps. Ridgway montrait aussi un grand intérêt pour les prostituées; il fréquentait un quartier de Seattle, connu sous le nom du Strip, où il a rencontré plusieurs de ses victimes. Ridgway éprouvait à certaines reprises beaucoup de rage même après avoir tué ses victimes ; il a donc essayé de brûler les cheveux de l'une d'elles, Linda Jane Rule. Ridgway aurait commencé sa série macabre en 1982 avec le meurtre de Wendy Lee Coffield, une prostituée âgée de 16 ans. Son corps est découvert dans la Green River, 3 jours après sa mort. 9 jours plus tard, le corps d'une prostituée de 17 ans, Gisele Ann Lovvorn, est découvert dans les mêmes conditions et au même endroit, ses vêtements enroulés autour du cou. 8 jours après, le corps de Debra Lynn Bonner est découvert dans la Green River. Les policiers découvriront en tout 40 femmes ou adolescentes, mortes entre 1982 et 1988. Ridgway faisait partie d'une liste de suspects, ayant été aperçu discutant avec une des victimes, Maria Malvar. Il a arrêté de tuer pendant 10 ans, après une perquisition, bien qu'aucune preuve ne fût trouvée contre lui. Mais en 1998 Ridgway tue plusieurs autres femmes, et en 2001 les progrès de la technologie relancent l'enquête et permettent d'identifier Gary Leon Ridgway. Il a expliqué aux inspecteurs qu'en ayant des relations sexuelles sur les corps de certaines de ses victimes, il n'avait pas à payer pour le sexe.

Lors de son procès, ses avocats ne plaident pas la folie pour Gary Ridgway, bien qu'il ait montré des signes de personnalité antisociale pendant son enfance, et qu'il fût nécrophile. Il semble qu'en commettant ces actes, Gary Ridgway ait voulu se débarrasser de la rage qu'il éprouvait envers sa mère. Ayant échappé à la peine capitale, il est condamné à 48 peines de perpétuité sans remise de peine possible, et est incarcéré au pénitencier de l'État de Washington à Walla Walla.

Source[modifier | modifier le code]