Gare de Saint-Denis-près-Martel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Denis-près-Martel
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Denis-près-Martel
Bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Denis-lès-Martel
Lieu-dit La Gare
Adresse D803
46600 Saint-Denis-lès-Martel
Coordonnées géographiques 44° 56′ 45″ nord, 1° 39′ 59″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87594572
Site Internet La gare de Saint-Denis-près-Martel, sur le site de la SNCF
Services Intercités de nuit
TER Occitanie
TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac
Souillac à Viescamp-sous-Jallès
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3
Altitude 120 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Carte

La gare de Saint-Denis-près-Martel est une gare ferroviaire française, des lignes de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac et de Souillac à Viescamp-sous-Jallès, située au lieu-dit La Gare, sur le territoire de la commune de Saint-Denis-lès-Martel, dans le département du Lot, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1862 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains de grandes lignes (Intercités de nuit) et régionaux (TER Occitanie et TER Auvergne-Rhône-Alpes).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 120 mètres d'altitude, la gare de Saint-Denis-près-Martel est située au point kilométrique (PK) 175,202 de la ligne de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac, entre les gares ouvertes des Quatre-Routes et de Rocamadour - Padirac. Elle est séparée de cette dernière par les gares fermées de Floirac et de Montvalent[1].

Gare de bifurcation, elle se trouve également au PK 637,507 de la ligne de Souillac à Viescamp-sous-Jallès, entre la gare de Martel, ouverte au service du Chemin de fer touristique du Haut Quercy, et la gare de Vayrac, ouverte au trafic TER[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Saint-Denis-près-Martel est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Brive à Capdenac[3],[4].

Elle devient une gare de bifurcation, le , lors de la mise en service de la ligne vers Souillac et Cazoulès par la Compagnie du PO[5]. Le la Compagnie PO met en service la ligne d'Aurillac à Gare de Miécaze et Saint-Denis[6].

En 1896, la Compagnie du PO indique que la recette de la gare pour l'année entière est de 105 228 francs[7].

Le , elle perd une partie du trafic de sa ligne de bifurcation avec la fermeture de la section vers Souillac[5].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de cinq quais, deux abris et deux traversées de voie à niveau par le public (TVP)[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours[9].

Un passage à niveau planchéié permet la traversée des voies et l'accès aux quais[8].

Desserte[modifier | modifier le code]

X 73500 entrant en gare.

Saint-Denis-près-Martel est desservie par des Intercités de nuit, effectuant les relations Paris-Austerlitz – Rodez / Albi-Ville et Paris-Austerlitz – Aurillac.

C'est également une gare voyageurs du réseau TER Occitanie, desservie par des trains express régionaux des relations : Brive-la-Gaillarde - Figeac - Rodez (ligne 07)[10] et Brive-la-Gaillarde - Aurillac (ligne 21 TER Auvergne-Rhône-Alpes)[11].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos (29 places) et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des Bus et cars des lignes départementales[9].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs d'origine est composé d'un corps central, à trois ouverture, et un étage sous une toiture à quatre pans, encadré par deux ailes en rez-de-chaussée à quatre ouvertures sous une toiture à deux pans[12].

La gare a également été dotée d'une rotonde, rasée depuis, mais dont la structure métallique a été récupérée par le Chemin de fer touristique du Haut Quercy. L'association a pour projet de la remonter en gare de Martel.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr Carte : Le réseau ferré en Midi-Pyrénées (consulté le 20 avril 2014).
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « (18/1) Brive - Figeac », p. 75.
  3. François et Maguy Palau, « 5.55 Brive-Capdenac : 10 novembre 1862 », dans Le rail en France : le Second Empire 1858 - 1863, tome 2, éditeur Palau, Paris, 2001 (ISBN 2-950-94212-1), p. 176
  4. José Banaudo, Fabrice Lanoue, « En direction du Quercy : Brive - St. Denis-près-Martel », dans Sur les rails du Limousin, éditions de Borée, 2003 (ISBN 9782844942043), p. 57 extrait (consulté le 22 avril 2014).
  5. a et b Site Massif Central ferroviaire : Souillac - Saint Denis près Martel (consulté le 21 avril 2014).
  6. Site christophe. lachenal : Gare SNCF de Saint Denis près Martel : historique (consulté le 21 avril 2014).
  7. Conseil Général, Rapports et délibérations / Département du Lot, Conseil général, (lire en ligne), « Chemin de fer d'Orléans recettes effectuées en 1896, par les gares du réseau d'Orléans situées dans le département du Lot », p. 38.
  8. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Gares & Connexions, (consulté le ).
  9. a et b SNCF, « Services & Gares / Gare St-Denis-près-Martel », sur ter.sncf.com, (consulté le ).
  10. SNCF, « 7- Rodez-Figeac-Brive (hors travaux) » [PDF], sur cdn.ter.sncf.com, (consulté le ).
  11. SNCF, « Fiche Horaire 21 Aurillac - Brive la Gaillarde du 06 juillet au 13 décembre 2014 » [PDF], sur cdn.ter.sncf.com, (consulté le ).
  12. « À la Gare, Saint-Denis-lès-Martel, Midi-Pyrénées », sur Street View, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz Intercités de nuit Rocamadour - Padirac Rodez
ou Albi-Ville
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz Intercités de nuit
(week-ends ou vacances)
Bretenoux - Biars Aurillac
Brive-la-Gaillarde Brive-la-Gaillarde
ou Turenne
ou Les Quatre-Routes
TER Occitanie Rocamadour - Padirac Rodez
Brive-la-Gaillarde Brive-la-Gaillarde
ou Turenne
ou Les Quatre-Routes
TER Auvergne-Rhône-Alpes Vayrac
ou Puybrun
Aurillac