Gare de Saint-Denis-près-Martel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Denis-près-Martel
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Denis-près-Martel
Bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Denis-lès-Martel
Lieu dit La Gare
Adresse D803
46600 Saint-Denis-lès-Martel
Coordonnées géographiques 44° 56′ 45″ nord, 1° 39′ 59″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87594572
Services Intercités
TER Occitanie
TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac
Souillac à Viescamp-sous-Jallès
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3
Altitude 120 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Saint-Denis-près-Martel
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Saint-Denis-près-Martel
Géolocalisation sur la carte : Lot
(Voir situation sur carte : Lot)
Saint-Denis-près-Martel

La gare de Saint-Denis-près-Martel est une gare ferroviaire française, des lignes de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac et de Souillac à Viescamp-sous-Jallès, située au lieu-dit La Gare sur le territoire de la commune de Saint-Denis-lès-Martel, dans le département du Lot, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1862 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains grandes lignes Intercités et régionaux TER Occitanie ou TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 120 mètres d'altitude, la gare de Saint-Denis-près-Martel est située au point kilométrique (PK) 175,202 de la ligne de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac, entre les gares ouvertes des Quatre-Routes et de Rocamadour - Padirac. Elle est séparée de cette dernière par les gares fermées de Floirac et de Montvalent[1].

Gare de bifurcation, elle se trouve également au PK 637,507 de la ligne de Souillac à Viescamp-sous-Jallès, entre la gare de Martel, ouverte au service du Chemin de fer touristique du Haut Quercy, et la gare de Vayrac, ouverte au trafic TER[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Saint-Denis-près-Martel est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Brive à Capdenac[3],[4].

Elle devient une gare de bifurcation, le , lors de la mise en service de la ligne vers Souillac et Cazoulès par la Compagnie du PO[5]. Le la Compagnie PO met en service la ligne d'Aurillac à Gare de Miécaze et Saint-Denis[6].

En 1896, la Compagnie du PO indique que la recette de la gare pour l'année entière est de 105 228 francs[7].

Le , elle perd une partie du trafic de sa ligne de bifurcation avec la fermeture de la section vers Souillac[5].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de cinq quais, deux abris et deux traversées de voie à niveau par le public (TVP)[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours[9].

Un passage à niveau planchéié permet la traversée des voies et l'accès aux quais[8].

Desserte[modifier | modifier le code]

X 73500 entrant en gare.

Saint-Denis-près-Martel est une gare voyageurs de la SNCF, desservie par les trains Intercités de la ligne Paris - Toulouse ou Albi[10], branche Paris-Austerlitz - Rodez - Albi[11].

C'est également une gare voyageurs du réseau TER Occitanie, desservie par des trains express régionaux des relations : Brive-la-Gaillarde - Figeac - Rodez (ligne 07)[12] et Brive-la-Gaillarde - Aurillac (ligne 21 TER Auvergne-Rhône-Alpes)[13].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos (29 places) et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des Bus et cars des lignes départementales[9].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs d'origine est composé d'un corps central, à trois ouverture, et un étage sous une toiture à quatre pans, encadré par deux ailes en rez-de-chaussée à quatre ouvertures sous une toiture à deux pans[14].

La gare a également été dotée d'une rotonde, rasée depuis, mais dont la structure métallique a été récupérée par le Chemin de fer touristique du Haut Quercy. L'association a pour projet de la remonter en gare de Martel.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr Carte : Le réseau ferré en Midi-Pyrénées (consulté le 20 avril 2014).
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « (18/1) Brive - Figeac », p. 75.
  3. François et Maguy Palau, « 5.55 Brive-Capdenac : 10 novembre 1862 », dans Le rail en France : le Second Empire 1858 - 1863, tome 2, éditeur Palau, Paris, 2001 (ISBN 2-950-94212-1), p. 176
  4. José Banaudo, Fabrice Lanoue, « En direction du Quercy : Brive - St. Denis-près-Martel », dans Sur les rails du Limousin, éditions de Borée, 2003 (ISBN 9782844942043), p. 57 extrait (consulté le 22 avril 2014).
  5. a et b Site Massif Central ferroviaire : Souillac - Saint Denis près Martel (consulté le 21 avril 2014).
  6. Site christophe. lachenal : Gare SNCF de Saint Denis près Martel : historique (consulté le 21 avril 2014).
  7. Conseil Général, Rapports et délibérations / Département du Lot, Conseil général, (lire en ligne), « Chemin de fer d'Orléans recettes effectuées en 1896, par les gares du réseau d'Orléans situées dans le département du Lot », p. 38.
  8. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Gares & Connexions, (consulté le ).
  9. a et b SNCF, « Services & Gares / Gare St-Denis-près-Martel », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le ).
  10. SNCF, « Ligne Intercités Paris Austerlitz - Toulouse / Rodez - Carmaux - Albi », sur http://www.sncf.com/, (consulté le ).
  11. SNCF, « Fiche Horaire Paris Rodez Albi du 06/07/2014 au 13/12/2014 » [PDF], sur http://www.sncf.com/, (consulté le ).
  12. SNCF, « 7- Rodez-Figeac-Brive (hors travaux) » [PDF], sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le ).
  13. SNCF, « Fiche Horaire 21 Aurillac - Brive la Gaillarde du 06 juillet au 13 décembre 2014 » [PDF], sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le ).
  14. « À la Gare, Saint-Denis-lès-Martel, Midi-Pyrénées », sur Street View, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Austerlitz Les Aubrais Intercités de nuit Rocamadour - Padirac Rodez
ou Albi-Ville
Brive-la-Gaillarde Brive-la-Gaillarde
ou Turenne
ou Les Quatre-Routes
TER Occitanie Rocamadour - Padirac Rodez
Brive-la-Gaillarde Brive-la-Gaillarde
ou Turenne
ou Les Quatre-Routes
TER Auvergne-Rhône-Alpes Vayrac
ou Puybrun
Aurillac