Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GO.

Image illustrative de l'article Gō
Représentation de Gō

Autres noms Sūgen-in, Ogō, Oeyo
Biographie
Naissance
Décès
Père Azai Nagamasa
Mère Oichi no Kata
Conjoint Saji Kazunari
Toyotomi Hidekatsu
Tokugawa Hidetada
Enfants Hashiba Sadako
Sen-hime
Tama-hime
Tensū-in
Hatsu-hime
Tokugawa Iemitsu
Tokugawa Tadanaga
Tokugawa Masako

(?) également appelée Sūgen-in (崇源院?) ou Oeyo , née en 1573 et décédée le , est un personnage important de la fin de la période Sengoku. Elle s'est mariée trois fois, d'abord à Saji Kazunari, son cousin, puis au neveu de Toyotomi Hideyoshi, Toyotomi Hidekatsu avec qui elle eut une fille nommée Toyotomi Sadako plus tard mariée à Kujō Yukiie. Son troisième et dernier mari, Tokugawa Hidetada, est devenu le deuxième shogun Tokugawa .Ils eurent sept enfants : Senhime, Tamahime, Katsuhime, Hatsuhime ( adoptée par Ohatsu , la sœur de Oeyo ), Iemitsu et Tadanaga et Kazu-ko .

Les fortune changeantes de Hidetada ont également affecté la vie d'Oeyo. Les registres des marchands de produits de luxe donnent un aperçu du mécénat et des goût des dames parmi les classes privilégiées comme Oeyo et ses sœurs .

Généalogie[modifier | modifier le code]

Gō, également connue sous le nom de Oeyo, était la troisième et plus jeune fille du daimyō Nagamasa Asai de la période Sengoku. Sa mère, Oichi no Kata, était la sœur de Nobunaga Oda. Hideyoshi Toyotomi est devenu son père adoptif et son protecteur, avant son mariage.

Sa première grande sœur, Yodo-dono, également appelé Chacha enfant, était la deuxième épouse de Hideyoshi et mère de Hideyori Toyotomi.

Sa deuxième grande sœur, Hatsu, était l'épouse de Takatsugu Kyogoku ,son cousin et daimyo de la province d'Otsu .

Famille[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Inhumation[modifier | modifier le code]

Après que Hidetada a démissionné du gouvernement en faveur de son fils aîné en 1623, Oeyo prend le nom bouddhiste de Sūgen-in (崇源院?). Son mausolée est au temple Zōjō-ji à Shiba, Tokyo.

Taiga drama[modifier | modifier le code]

NHK a annoncé qu'un taiga drama prévu pour 2011 sera appelé Gō : Himetachi no Sengoku et sera fondé sur sa vie.

Manga[modifier | modifier le code]

Le manga Gou - Himetachi no Sengoku retrace sa vie.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]